Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
  • © Parc naturel régional du Massif des Bauges

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Hauts de l'Albanais
  • Commune Saint-Offenge-Dessus
  • Lieu-dit les Vauthiers, le Pesset
  • Cadastre 2013 B4
  • Dénominations
    écart
  • Parties constituantes non étudiées
    abreuvoir, fournil, croix de chemin

Les deux parties du hameau existent sur la mappe sarde en 1732 ; plusieurs bâtiments présentent des vestiges d'encadrements anciens. La partie sud du hameau est également appelée les Chanvillards (tabelle-minute de 1730) ou les Blairat (plan de 1804). En 1730, la parcelle 985 est occupé par un four (disparu) appartenant à la Communauté de Chanvillard (localisé "au Chesne" : nom du lieu-dit ou présence d'un arbre à proximité ?), ce qui correspond à la périphérie ouest du hameau, vers l'actuelle parcelle 460.

Plusieurs fermes présentent des dates portées du 1er quart du 20e siècle, signalant souvent une reconstruction du logis, voire de la ferme. Quelques pavillons ont été construits en périphérie à la limite du 20e et du 21e siècle.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
    • Secondaire : Temps modernes
    • Principale : 2e moitié 19e siècle

L'écart des Vauthiers comprend une partie nord, aussi appelée le Pesset, et une partie sud, plus précisément désignée comme les Vauthiers. Il est installé sur un terrain en pente. Les constructions sont des fermes (actuellement maisons) et leurs dépendances, à juxtaposition (un cas de ferme à bâtiments distincts) et généralement non mitoyennes (un cas de mitoyenneté).

Le hameau avait un four à pain (il ne subsiste que le hangar, 2013 B4 494 ; niches dans les deux murs latéraux), un bassin (fontaine, abreuvoir, 2013 B4 382 ; à deux bacs, de grande dimension ; en ruine) et avait peut-être une croix de chemin (signalée sur le cadastre en 2013, au carrefour principal du hameau, face au four à pain, mais non répertoriée dans les traditions orales).

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Toits
    ardoise, ciment amiante en couverture
  • Étages
    étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé

F-JDT-Villages et Ecarts-Bauges

  • Disposition majoritaire par rapport à la pente perpendiculaire aux courbes de niveau
  • Trame urbaine dominante village en plusieurs noyaux
  • Matériau dominant calcaire
  • Habitat permanent site d'habitat permanent
  • Environnement du village ou écart pavillons
  • Intérêt patrimonial moyen

Annexes

  • Edifices non repérés
Date d'enquête 2013 ; Dernière mise à jour en 2014
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Parc naturel régional du Massif des Bauges