Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montbrison - Montbrison
  • Commune Verrières-en-Forez
  • Lieu-dit le Bourg
  • Cadastre 1986 AH 163
  • Dénominations
    école, mairie
  • Appellations
    des soeurs de Saint-Joseph
  • Destinations
    mairie

Le 2 septembre 1903 (AC Verrières) : déclaration d´ouverture d´une école primaire élémentaire avec Caméristat et classe enfantine, par Jeanne Marie Lyothier. Cet établissement est celui qui a été autorisé par décret du 6 janvier 1830 et le même qui précédemment était affecté à la tenue de l´école communale, et qu´elle dirigeait depuis 18 ans.

Un arrêté de fermeture de la congrégation des sœurs de Saint-Joseph de Lyon et donc de l´établissement de Verrières est fait à Paris le 10 juillet 1904 (AC Verrières). Le 2 septembre 1904 (AC Verrières) : déclaration d´ouverture d´une école primaire privée, avec cours d´adultes, par Mlle Marie Ferrez, dans un local situé au bourg et appartenant à M. Jacques Robert, curé. Établissement nouveau, extrait du registre des délibérations du conseil départemental de l´enseignement primaire, séance du 7 octobre 1904. Arrêté du 9 septembre 1904 (AC Verrières) par lequel le maire de Verrière s´oppose à l´ouverture d´une école privée de filles avec cour d´adultes, en alléguant que le local est insalubre et que la personne qui fait la demande, Mlle Marie Ferrez, est maladive. Le conseil rétorque que le local est une maison « neuve et qu´elle a été construite en vue d´y ouvrir une école » et donne l´autorisation d´ouverture. Ce bâtiment deviendra par la suite l'actuelle mairie (date ?)

  • Période(s)
    • Principale : milieu 19e siècle

L'édifice a un plan en L ouvrant sur une cour fermée et accessible par un passage couvert au nord est de celle-ci ; au sud, un escalier permet d´accéder à un jardon en léger surplomb. Les bâtiments ont 3 niveaux : un étage de soubassement au nord abritant une cave (non visitée) qui se déploie sur une bonne partie de l'édifice, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un comble à surcroît. Les façades sur cour ont de nombreuses baies placées sur des travées de hauteurs irrégulières, et deux des cinq portes existantes étaient une fenêtre à l'origine ; l'encadrement des ouvertures est en taille de pierre avec arcs de décharges au-dessus des linteaux. Le gros oeuvre est en moellon de granite avec un rejointoiement décoratif en relief et en bandeaux. La toiture des deux corps de bâtiments est à longs pans avec une croupe au droit des deux murs pignons extrêmes. La couverture est en tuile plate.

  • Murs
    • granite
    • moellon
  • Toits
    tuile plate
  • Étages
    étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe
  • Typologies
    Type B1: dépendances en retour d´équerre
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • AC Verrières-en-Forez. Registres de délibérations du conseil municipal, 1er mai 1887-1er novembre 1906. Délibérations multiples concernant l'école de filles des soeurs de Saint-Joseph. 15 juin 1901 : Lettre du préfet au maire. Loi du 30 octobre 1886 : substitution du personnel laïque au personnel congrégationiste dans la direction des écoles primaires publiques dans les département possédant une école normale depuis plus de 4 ans. Pour les écoles de filles, laïcisation graduelle au fur et à mesure des vacances de postes. Age maximum 60 ans. A Verrières l´institutrice chargée de la direction de l´école publique de filles a plus de 65 ans ; il faut de toute urgence la remplacer par une laïque. 13 avril 1902 : lettre du sous-préfet : le projet d´agrandissement du cimetière ne pourra recevoir de suite que lorsque des dispositions auront été prises pour le groupe scolaire. Or, cet agrandissement est urgent, et la commune a été autorisée à faire établir le plan et devis en octobre. La commune prie donc la sous-préf. De donner suite. 2 septembre 1903 : Déclaration d´ouverture d´une école primaire élémentaire avec Caméristat et classe enfantine, par Jeanne Marie Lyothier. Cet établissement est celui qui a été autorisé par décret du 6 janvier 1830 et le même qui précédemment était affecté à la tenue de l´école communale, et qu´elle dirigeait depuis 18 ans. Arrêté de fermeture. Congrégation des sœurs de Saint-Joseph de Lyon. Etablissement de Verrières. Fait à Paris le 10 juillet 1904. 2 septembre 1904 : Déclaration d´ouverture d´une école primaire privée, avec cours d´adultes, par Mlle Marie Ferrez, dans un local situé au bourg et appartenant à M. Jacques Robert, curé. Etablissement nouveau. Extrait du registre des délibérations du conseil départemental de l´enseignement primaire, séance du 7 octobre 1904. Arrêté du 9 septembre 1904 par lequel le maire de Verrière s´oppose à l´ouverture d´une école privée de filles avec cour d´adultes, en alléguant que le local est insalubre et que la personne qui fait la demande, Mlle Marie Ferrez, est maladive. Le conseil rétorque que le local est une maison « neuve et qu´elle a été construite en vue d´y ouvrir une école » et donne l´autorisation d´ouverture.

Documents figurés

  • VERRIERES - Ecole libre. Chaput : éditeur, Lassablière : photographe ; (carte postale) : N&B. Datée 1927 (tampon de la poste).

Date d'enquête 2006 ; Dernière mise à jour en 2013
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Conseil général de la Loire