Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble agricole

Dossier IA42001126 réalisé en 2000

Fiche

Parties constituantes non étudiéesferme, communs
Dénominationsensemble agricole
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Sail-sous-Couzan
Lieu-dit : Say
Cadastre : 1827 C2 688, 692, 721, 722, 964 à 969, 977, 980 à 985, 988 à 990, 992, 998 ; 1987 C2 1075, 1078, 1620, 1077

Le premier document concernant cette propriété est un acte de vente du 11 novembre 1609, par Mathieu Valette, laboureur du village de Sail et sa femme Marie Samathier à noble Balthazar de Chastillon, seigneur de Montarboux, écuyer. Aux termes de cet acte, les époux Valette cèdent tous les biens immobiliers qu'ils ont au village de Sail, paroisse de Marcilly-de-Chastel, consistant en maisons, grange, cour, étable, jardin, terres, vignes, boys, pasquiers, communs, aysances, appartenances et dépendances. Les bâtiments comprenaient maison haute et basse avec une cour, gallerie - de la teneur de deux sestiers, et un bachat de pierre et lavallerie, le tout dans ladite maison et une autre maison et cuisine avec étableau y joignant et une grange située audit village. Les terres comprenaient 77 parcelles énumérées à l'acte avec leur superficie et leurs limites. Sur un plan de 1810, malheureusement égaré, figure un jardin à la française devant la façade au midi de la maison. En subsistent les deux haies de buis qui encadrent le cèdre. En 1827, le cadastre napoléonien nous renseigne sur le propriétaire, et les propriétés de la maison bourgeoise située au hameau de Say. Claude-François Thomas Simon de Quirielle, maire de Marcilly auquel succède Pierre Simon de Quirielle, est propriétaire au château de Say à Marcilly. En plus de sa demeure (étudiée), existante déjà au 17e siècle, puis remaniée au 19e siècle, plusieurs autres fermes, dont une datant du 15e ou du 16e siècle est étudiée, avec des bâtiments agricoles comme dépendances lui appartiennent. Un pigeonnier, cadastré sur le plan de 1827 a aujourd'hui disparu. En 1841, Xavier de Quirielle dressa les plans de la chapelle et dessina les vitraux, ses gargouilles, son porche, ainsi que le mobilier oratoire intérieur ; Simon de Quirielle fait construire à ses frais cette chapelle de style gothique anglais (étudiée). Le propriétaire des lieux, Paul de Quirielle, dans les années 1870, fait construire ou reconstruire tout un ensemble de bâtiments qui se veulent expérimentaux pour moderniser l'agriculture. L'une des maisons, parcelle 989 (cadastre 1827), est achetée en 1846. Du hameau de Say, seulement deux fermes n'appartiennent pas durant la première moitié du 19e siècle à la famille De Quirielle. Au-devant de la maison bourgeoise est une large cour au centre de laquelle une croix du 16e siècle (étudiée) prend place. Plusieurs bâtiments figurant encore sur le plan cadastral de 1986 sont aujourd'hui détruits, ils comprenaient alors un élevage de porcs, des hangars et un lavoir. Aujourd'hui, la maison bourgeoise appartient à la famille Revel de Lambert qui est également propriétaire des autres bâtiments hormis celui du régisseur, parcelle 1077 (non étudiée). En plus des bâtiments, pas moins de 150 hectares de terrains, dont 81 de bois, sont rattachés à cet ensemble.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates1841, daté par source
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Monnet Thierry