Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble du décor du choeur

Dossier IM42002133 réalisé en 2004

Fiche

Voir

Dénominationsclôture de choeur, lambris de revêtement, stalle, autel
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : rue Notre-Dame
Emplacement dans l'édificechoeur

Au milieu du 19e siècle, la remise en état de la collégiale est parachevée par la réfection du mobilier du choeur. Le maître-autel en marbres polychromes établi en 1806, et provenant de l'ancienne église Saint-André (voir IA42003272) est alors considéré comme totalement démodé : le nouveau maître-autel dessiné en 1853 par Bossan (étudié) marque le début du réaménagement du choeur ; Audin et Vial créditent d'ailleurs Bossan de la "restauration du choeur, maître-autel et buffet des orgues de Notre-Dame d'Espérance à Montbrison". En 1857, le choeur est fermé à l'ouest par une clôture en pierre et bois (étudiée), oeuvre des mêmes artistes que l'autel. En 1865, des stalles (étudiées) en chêne sculpté viennent compléter l'ensemble.

Une génération plus tard, l'abbé Peurière reprend les travaux d'ornement du choeur, 'partie de l´église, qui doit, en effet, être la plus riche et la plus élégante' (il commente ses réalisations dans l'article Réparations exécutées... paru en 1889 dans le Bulletin de la Diana). Un orgue de choeur est dessiné par Jamot en 1883 et sans doute jamais installé : selon le dessin il était placé au fond de l'abside, mais l'ancien-maître autel de 1806 occupait déjà cet emplacement. De plus dans son premier projet de lambris de revêtement pour le choeur (étudié), Jamot prévoyait une chaire axiale, qui se serait trouvée derrière l'orgue qu'il avait dessiné quelques années plus tôt. La partie centrale du buffet était surmontée d'un ange buccinateur et encadrée de deux tourelles couronnées de gâbles. En 1888, l'abbé Peurière déplorant 'le défaut d´ensemble des stalles et des boiseries provisoires qui les accompagnaient autour du choeur, au fond duquel un autel en marbre de diverses couleurs [il s'agit du maître autel commandé en 1806], et dans le style du temps de Louis XIV, rendait encore plus choquantes ces irrégularités de style'. Le curé demande donc à Jamot un projet de boiseries pour les pans coupés du choeur, en harmonie avec les 'belles stalles actuelles', réalisé en 1888 (étudié). L'abbé Peurière fait alors enlever l'ancien maître autel de 1806 et les vieilles boiseries (en même temps que celles de la chapelle de Saint-Aubrin : A. paroissiales, Mémoire de l'abbé Peurière : lambris du choeur et de la chapelle Saint-Aubrin enlevées par Antoine Brouiller, menuisier à Montbrison), derrière lesquelles on découvre des peintures (étudiées : IM42001599), en mauvais état, qui auraient précédé la pose de la pierre de fondation ; elles sont relevées avant la pose du nouveau lambris. Jamot produit encore un projet d'exposition pour le maître-autel, daté de juin 1889 (il correspond peut-être à l-exposition n°2, en chêne, décrite dans la Liste des oeuvres non étudiées). Ces éléments du mobilier du choeur, que l'on distingue sur les vues anciennes de l'intérieur de la collégiale, ont disparu ou ont été très modifiés (autel).

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Dates1853
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu
Catégoriesmenuiserie, sculpture
Matériauxchêne, décor en bas-relief, décor en haut-relief, ajouré
calcaire, décor en bas-relief, décor en demi-relief
Précision dimensions

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • A paroissiales, paroisse Sainte-Claire, Montbrison (sacristie de la collégiale) : Mémoire de l´abbé Peurière, [s.d.]. Les boiseries du tour du choeur ont été enlevées par Antoine Brouiller menuisier à Montbrison ; les boiseries de la chapelle Saint-Aubrin ont été enlevées également.

  • PEURIERE, Claude (abbé). JAMOT, Claudius. Réparation exécutées dans l'église Notre-Dame de Montbrison. Bulletin de la Diana, t. 5, janvier-avril 1889

    p. 2-5
Documents figurés
  • Projet d'orgue de choeur pour l'église Notre-Dame de Montbrison (Loire). Feuille n°3. / Claudius Jamot (architecte). 1 dessin : encre et lavis coloré sur calque, collé sur papier. 57,6x43,5 cm. 27 décembre 1883. 'Dressé par l'architecte soussigné à Lyon' ; signé C. Jamot. Échelle graphique. A paroissiales, paroisse Sainte-Claire, Montbrison (ancienne collégiale Notre-Dame).

  • Eglise Ntre-Dme à Montbrison (Loire). Projet d'exposition pour le maître-autel. / Claudius Jamot (architecte). 1 dessin : encre et lavis coloré sur papier. 55x40 cm. 25 juin 1889. 'Dressé par l´architecte soussigné à Lyon' ; signé C. Jamot. Échelle graphique. Tampon : C. Jamot / architecte / Lyon (dans un rectangle échancré). Mention à l'encre rouge : la hauteur de l'ostensoir actuel est indiqué par un trait rouge pointillé dans la niche. A paroissiales, paroisse Sainte-Claire, Montbrison (ancienne collégiale Notre-Dame).

Bibliographie
  • AUDIN, Marius. VIAL, Eugène. Dictionnaire des artistes et ouvriers d'art du Lyonnais. Paris : Bibliothèque d'art et d'archéologie, 1919

    p. 117
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline