Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme d'estive, dite jasserie

Dossier IA42002410 réalisé en 2005

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Roche
Lieu-dit : Gourgon Jasseries de Gourgon
Cadastre : 1818 (?) A 88 ; 1986 BC 4

Selon A. Lugnier, le Jas de Gourgon (312 cartonnées de pâquiers, bois et bruyères) est vendu par Antoinette Puy, veuve de Claude Girard de Vaugirard, à Me Joseph Challay, notaire à Montbrison, en 1695, pour 1150 £. Avant la Révolution, ce pâturage d'été est racheté en indivision par deux familles de Roche : un arpentage de 1791 le mentionne aux mains de Jean Masson (de la Côte) et Claude Grandpierre (de Cognet ; IA42002376). En 1818 (matrice cadastrale), Claude Grandpierre possède trois "loges" : l'édifice étudié (1818 A 91, "loge" à Gourgon) ; une jasserie en ruine, également à Gourgon et qu'il tient en copropriété avec Antoine Masson : (1818 A 85, "loge masure" (en ruine) à Gourgon ; n'existe plus) ; et une jasserie à "Pré Jean" (1818 B 44), partagée avec Pierre Maisse (correspond au lieu les Echarots ; n'existe plus). Le tènement de Gourgon est partagé en deux lots égaux en 1827 (Lugnier). L'édifice a été déplacé et reconstruit à 100 m au sud de l'ancien au début du 20e siècle. Le mur pignon de la logette a été reconstruit à la fin du 20e siècle (la cheminée a été supprimée à cette occasion). La cave a été raccourcie. La jasserie, accessible par une piste, est encore utilisée, de juillet à septembre-octobre (pré de 70 ha, 30 vaches).

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Jasserie à entrée unique et cave hors-oeuvre (adossée au pignon de la logette, accès par la logette). La logette est séparée de l'étable par une cloison en planches contre laquelle est adossée l'échelle de meunier pour l'étage (chambre prise sur le fenil). L'eau de la bonde est canalisée jusqu'à l'étable qu'elle traverse (elle ressort à l'opposé de la porte) ; un second circuit apporte l'eau à la cave (bac). Accès haut au fenil par le pignon (pente et montoir). Les murs sont en moellon de granite et de basalte, les encadrements en pierre de taille. Le toit est à longs pans, en tôle nervurée ; sa forte pente indique qu'il était peut-être à l'origine en chaume.

Mursgranite
moellon
Toittôle nervurée
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : échelle
TypologiesType D2: jasserie à entrée unique et cave hors-oeuvre

Lieu-dit: IGN : Jasseries de Gourgon Cadastre de 1986 : Gourgon

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • LUGNIER, Antoine. Cinq siècles de vie paysanne à Roche-en-Forez, Loire (1440-1940). Réimpression de l'édition de l'Imprimerie Dumas de 1962

    p. 178
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry