Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme de Sourcieux

Dossier IA42003483 inclus dans Demeure réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéespigeonnier, logement, porcherie, laiterie, puits, écurie
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Chalain-le-Comtal
Lieu-dit : Sourcieux
Cadastre : [180  ?] C 238 ; 1984 YA 17 e

Le site de la ferme de Sourcieux existe déjà en 1809 : la parcelle bâtie 1809 C 238 (maison et bâtiments ruraux appartenant à Blaise Abraham Bourg, de Lyon) correspond à la partie sud-est des bâtiments (première cour, qui a conservé son implantation de 1809 avec un plan-masse légèrement différent), avec un pigeonnier dans l´angle de la parcelle 237. Dans le 3e quart du 19e siècle, la ferme est partiellement reconstruite et agrandie, sous l´impulsion de Francisque Balaÿ, propriétaire du domaine (voir IA42003481), afin d´y mettre en pratique ses projets de modernisation de l´agriculture et de l´élevage. Un plan conservé à Sourcieux, établi avant 1875, montre la disposition des bâtiments à cette époque. La première cour, au sud-est, appelée "Chez Jardin" sur le Plan d´ensemble de la terre de Sourcieux (A. Privées Sourcieux), est entourée de bâtiments d´habitation (angle sud-est : logement de l´intendant (avec escalier), cuisine de la ferme (où est cloisonnée une chambre) avec évier attenant et escalier, petit bureau et dépôt sous un hangar en retour à l´ouest) et d´étables : à l´ouest, pour les veaux et les laitières, au nord, pour les chevaux et les boeufs de travail et pour les boeufs gras ; ces bâtiments, datables du milieu du 19e siècle, existent encore (remaniés : dans le 3e quart du 19e siècle, avec ouverture de fenêtres en brique dans l´étable, puis dans la 4e quart du 20e siècle). À l´ouest de la première cour est construite une seconde cour, de même taille, dévolue à l´élevage des porcs, avec un grand bâtiment contenant 12 loges à porcs, précédé de trois cours closes, au sud, deux bâtiments dans l´angle nord-est (l´un divisé en 14 loges à porcs, l´autre sans division mais appelé "porcherie" sur le plan) et un bâtiment au nord-ouest, avec une cuisine pour la préparation des aliments des porcs et deux poulaillers. Au nord de ces deux cours s´étend une vaste troisième cour, délimité par un mur côté route, à l´est, auquel est adossé un pigeonnier flanqué d´un dépôt, et par un bâtiment à l´ouest, occupé par un hangar au centre, avec à l´extrémité sud une remise à betterave et un atelier de menuiserie avec dépôt de bois, et au nord une remise à matériel agricole et une remise à pommes de terre ; un puits avec un abreuvoir est dessiné dans cette cour. Les bâtiments de ces deux cours n´existent plus. Une bascule est représentée sur le plan au bord de la route entre la ferme et la demeure (disparue). Après le décès de Francisque Balaÿ en 1872, sa veuve Antonie exploite le domaine et y créée une beurrerie modèle. Un second plan conservé à Sourcieux donne l´état des bâtiments (réel ou en partie projeté ?) dans la 1ère moitié du 20e siècle. L´implantation des bâtiments de la première cour a peu changé : la modification majeure de la partie habitation est la transformation de la grande cuisine en magasin aux engrais, l´étable des veaux est devenue garage à tracteurs, l´étable des laitières a remplacé celle des animaux de travail, et l´ancienne étable des laitières est devenue celle des vaches charolaises. Les porcheries ont disparu : l´espace de la deuxième cour a été libéré, avec un hangar et poulailler du côté sud, l´étable des veaux mâles dans l´angle nord-est, avec au nord une salle de fabrication (qui désigne la beurrerie ?), et de nouveaux bâtiments dans l´angle nord-ouest : un logement, deux "magasins" et une écurie. La troisième cour est désormais close de bâtiments sur tous ses côtés : écurie des génisses et bâtiment non légendé à l´est et au nord, hangar à foins et paille, avec silo et dépôt à l´ouest, avec un troisième logement dans l´angle nord-ouest. Le centre de cette cour est occupé par un vaste hangar. Dans la 2e moitié du 20e siècle, une partie des bâtiments est utilisée par la Coopérative d´élevage de la Loire puis CIA (Centre d'insémination artificielle). Des box à chevaux ont été aménagés sur le côté sud de la deuxième cour. Le grand hangar central de la troisième cour a disparu, mais les autres bâtiments sont à peu près conservés (remaniés).

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1875, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Balaÿ Jean-François Marie, dit: Francisque
Balaÿ Jean-François Marie, dit: Francisque
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire
Personnalité : Balaÿ Antoinette commanditaire
Personnalité : Chatin Louis propriétaire

La "ferme de Sourcieux" borde la route à quelques dizaines de mètres au nord de la demeure. Elle s'étend sur trois cours. La première cour comprend un bâtiment d´habitation dans l´angle sud-est (plan en L, à trois travées, un étage et comble à surcroît) et deux étables avec fenils dans l´angle nord-ouest (passage couvert entre la première et la seconde cour sur le côté ouest). La deuxième cour est délimitée au sud par une écurie à chevaux, et à l´ouest par une habitation (rez-de-chaussée et grenier) avec deux étables et fenil (avec peut-être des logements à l´étage ; désaffectés), dont une a été transformée en laboratoire pour la Coopérative d´élevage de la Loire, et un grand hangar. Au nord-ouest se trouve encore l´ancienne habitation (désaffectée). L´est est bordé d´un long hangar. Les bâtiments sont en pisé enduit, avec encadrements en granite (habitation sud-est, largement refaits en béton ; matériau non visible pour beaucoup d´encadrements des bâtiments de la première cour) et en brique (encadrements en arc segmentaire avec agrafe sur les bâtiments de la deuxième cour). Les toit sont en tuile plate mécanique, à longs pans, avec croupes sur les habitations.

Murspisé
enduit
Toittuile plate mécanique
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
TypologiesType C1: logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
Techniquesmaçonnerie
Précision représentations

Décor de brique sur les bâtiments d'habitation de la deuxième cour (cordon à frise de triangles sur le pignon).

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan d´ensemble de la terre de Sourcieux (teinté) / 1 dess. : encre, lavis et crayon sur papier toilé ; 67x94 cm. Ech. 1:4000. 3e quart 19e siècle. (AP Sourcieux, Chalain-le-Comtal). Parcelle n°100 Sourcieux : bâtiment de maître ; n°101 bâtiment ; n°102 chapelle ; n°140, le Grand hangar : hangar ; n°141, Porcheries : écurie et cour ; n°144, chez Jardin : bâtiment et cour ; n°137, Villeneuve : bâtiment et cour ; n°1, Grange Neuve : bâtiment et cour.

  • . Ferme . De . Sourcieux . - à M. Francisque Balaÿ - (Loire). Plan par terre des bâtiments de la ferme de Sourcieux avant 1875 / 1 dess. : encre, crayon et lavis sur papier ; 111x165 cm. Ech. 1:100. 3e quart 19e siècle (AP Sourcieux, Chalain-le-Comtal).

  • Plan des bâtiments / 1 dess. : crayon et encre sur papier ; 50x64,5 cm. 1ère moitié 20e siècle ? (AP Sourcieux, Chalain-le-Comtal).

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry