Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme de Villeneuve, élevage de chevaux de course

Dossier IA42003484 inclus dans Demeure réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéeslogement, porcherie, laiterie, écurie
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Chalain-le-Comtal
Lieu-dit : Sourcieux
Cadastre : [180  ?] C 231 ; 1984 YA 17 a

Le site de la ferme existe déjà en 1809 : la parcelle bâtie 1809 C 231 (maison et bâtiments ruraux appartenant à Durand Dutour) correspond à la partie nord des bâtiments, mais avec un plan-masse différent). Dans la 2e moitié du 19e siècle, la ferme appartient au domaine de Sourcieux (n° 137 du Plan d'ensemble de la terre de Sourcieux, A. Privées Sourcieux, où elle porte le nom de ferme de Villeneuve), et a sans doute été partiellement reconstruite et agrandie, sous l´impulsion de Francisque ou d'Antonie Balaÿ, propriétaires du domaine (voir IA42003481). Au milieu du 20e siècle, la ferme a quitté la terre de Sourcieux et appartient à une famille d'éleveurs de chevaux de course, qui fait construite un bâtiment dévolu à cette activité au sud des précédents (et peut-être ajouter un logis dans le prolongement du précédent) ; les étables sont également transformées en écuries.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : milieu 20e siècle
Auteur(s)Personnalité : Balaÿ Jean-François Marie, dit: Francisque
Balaÿ Jean-François Marie, dit: Francisque
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire
Personnalité : Balaÿ Antoinette commanditaire

Ferme à bâtiments distincts, à cour fermée (portail). Elle s'étend sur deux cours. La première cour, celle de la ferme, comprend un logis dans l´angle nord-ouest, une grange-étable (avec trois subdivisions) du côté sud, avec une petite porcherie en retour, une laiterie et un hangar du côté est. La deuxième cour, celle de l'élevage de chevaux, est délimitée au sud par un bâtiment à plan en U, à un étage, comprenant des box à chevaux et des remises ouvertes au rez-de-chaussée, et à l'étage un fenil encadré de deux logements (de deux pièces chacun) pour les palefreniers. L'espace entre ce bâtiment et la grange-étable de la ferme sert de carrière pour l'exercice des chevaux. Les bâtiments sont en pisé enduit (pisé de béton pour le bâtiment sud), avec encadrements en brique ou en bois (ferme ; non visible pour le bâtiment sud). Les toit sont à longs pans, en tuile plate mécanique (en tuile creuse sur la grange-étable).

Murspisé
enduit
Toittuile creuse, tuile plate mécanique
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
croupe
TypologiesType C1: logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan d´ensemble de la terre de Sourcieux (teinté) / 1 dess. : encre, lavis et crayon sur papier toilé ; 67x94 cm. Ech. 1:4000. 3e quart 19e siècle. (AP Sourcieux, Chalain-le-Comtal). Parcelle n°100 Sourcieux : bâtiment de maître ; n°101 bâtiment ; n°102 chapelle ; n°140, le Grand hangar : hangar ; n°141, Porcheries : écurie et cour ; n°144, chez Jardin : bâtiment et cour ; n°137, Villeneuve : bâtiment et cour ; n°1, Grange Neuve : bâtiment et cour.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry