Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme du domaine de Bauberet

Dossier IA42003673 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsDomaine de Bauberet
Destinationsensemble agricole
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : L'Hôpital-le-Grand
Lieu-dit : Bauberet
Cadastre : 1808 A 141 ; 1988 A3 451

Ce domaine a été donné à l’hospice des pauvres infirmes de Montbrison par Jean-Baptiste Poncet, clerc tonsuré, décédé à Montbrison le 25 février 1790, aux termes de son testament en date du 25 juin 1778. La ferme d’origine datait du 18e siècle (tuile de 1765 environ retrouvée sur la toiture de la grange lors de sa réfection, renseignement oral). Plusieurs travaux son effectués par les hospices : en 1852, création d’une chambre "au matin de la maison et y attenant", avec une cheminée, et une chambre au grenier au-dessus. Dans l’ancien évier, réparé, "a été fait un fournil et un four neuf" (démoli en 1976), une porte sur la cour derrière le fournil dans un coin duquel est l’évier, et il a été fait une cave. En 1861, établissement d’un puits près de la chambre du fermier. En 1863, reconstruction à neuf, en dehors et à l’ouest des vieux bâtiments, d’une écurie pour les bœufs, d’un "grangeon", d’une écurie à vaches, d’une écurie à chevaux et de quatre petites écuries à porcs (7700 F).

Cette première ferme avait son logis du côté est, au niveau de l’actuel corps de bâtiment est, et en retour d’équerre. Ce premier logis, ainsi que le porche dans son prolongement, a été détruit en 1976. L’espace couvert au centre du corps de bâtiment est, qui abrite une large porte murée, était l’ancien accès à la cour de la ferme avant destruction du premier logis. Un nouveau logis (logis actuel) est construit vers 1880 ou 1890.

Au début du 20e siècle les cultures pratiquées étaient le blé, le colza, le seigle, le lin et le trèfle rouge ; la ferme abritait des bœufs et 25 vaches jusqu’en 1950, et deux à trois commis et autant de bonnes y travaillaient. Au milieu du 20e siècle, la ferme emploie deux commis et une bonne, pour un cheptel de cinq ou six chevaux et 60 vaches. La ferme est vendue par les hospices en 1976. Actuellement l’exploitation fonctionne avec près de 200 vaches à viande.

Période(s)Principale : 2e moitié 18e siècle , (détruit)
Principale : milieu 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle

Ferme articulée autour d’une importante cour centrale. Le corps de bâtiment nord comprend le logis contre lequel est adossé un garage à l’ouest. Les constructions ouest et est sont des bâtiments agricoles (dont un cuvage au centre de l’aile est, avec un pressoir mobile) ; une grange-étable a été détruite dans l’angle sud-ouest de la ferme, ainsi qu’une porcherie située au sud de la cour. Le logis comporte cinq travées et deux niveaux : un rez-de-chaussée et un étage carré. Le premier niveau abrite, sur la partie gauche de l’élévation sur cour, une salle à manger (auparavant s’y trouvait un four à pain aujourd’hui détruit). La porte d’accès au logis ouvre sur un couloir au fond duquel est placé l’escalier droit en bois distribuant le niveau supérieur. De part et d’autre du couloir se trouvent deux pièces : une cuisine (ou évier) à droite, au fond de laquelle se trouve un espace servant de laiterie et de garde-manger et de cellier ; une salle à manger à gauche, abritant une cheminée toute en granite (à consoles en doucine). A l’étage, un tiers de l’espace (situé au-dessus de la salle à manger) est aménagé en chambre (chambre pour les commis) ; avant 1970, ce niveau servait de grenier. Les constructions sont en pisé enduit (récent) sur un soubassement maçonné. Les encadrements des baies sont cintrés et en brique. Les toitures à longs pans sont couvertes de tuiles creuses.

Murspisé enduit
granite
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvrements
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit en charpente
TypologiesType C : logis et grange-étable dans des bâtiments distincts

Propriété des Hospices de Montbrison

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison). Domaine Beauberet (L'Hôpital-le-Grand).

    Domaines – Locations – Donations – 1848 à 1903

    - Ce domaine a été donné à l’hospice des pauvres infirmes de Montbrison par Jean-Baptiste Poncet, clerc tonsuré décédé à Montbrison le 25 février 1790, aux termes de son testament en date du 25 juin 1778.

    - 1848 : reprises aux murs de la grange, l’écurie des porcs, évier refait, murs de l’écurie des bœufs et des vaches, cheminée reprise en dedans et dehors.

    - 1849 : il a été employé 99 journées de scieurs de long pour exploiter les bois morts gênant la circulation des eaux du béal.

    - 1852 : création d’une chambre au matin de la maison et y attenant, avec une cheminée et une chambre au grenier au-dessus. Dans l’ancien évier, réparé, a été fait un fournil et un four neuf, une porte sur la cour derrière le fournil dans un coin duquel est l’évier ; il a été fait une cave.

    - 1859 : construction d’un pont sur le béal du moulin pour la desserte du domaine et de celui de Basse-Cour.

    - 1861 : établissement d’un puits près de la chambre du fermier.

    - 1863 : reconstruction à neuf, en dehors des vieux bâtiments et à l’ouest des susdits, d’une écurie de bœufs, d’un grangeon, d’une écurie de vaches, d’une écurie de chevaux et de 4 petites écuries à porcs (7700 F).

    - 1898-1899 : le canal du Forez étant fait dans le domaine, le fermier a créé près de 4 Hectares de pré.

    Ancienne série O 160

    - 1937 : Construction de deux chambres au logement du personnel dans l’écurie et non au-dessus du garage, par M. Morange entrepreneur à Montbrison.

    AH Montbrison : non classé
Documents figurés
  • Plan du domaine de Bauberet des hospices de Montbrison / 1 dess. : encre noire, rehauts de couleur, sur papier. 3e quart 19e siècle (AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison)).

    AH Montbrison : non classées
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Monnet Thierry - Guibaud Caroline - Monnet Thierry