Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42002421 réalisé en 2005

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesfournil, puits, abreuvoir, lavoir, pigeonnier
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Saint-Thomas-la-Garde
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1984 A 686

La ferme aurait été édifiée dans le 3e quart du 19e siècle pour Claude Nizet (date 1867 encadrée des initiales NC en fer forgé, dans le motif décoratif couronnant le portail ; dates 1859 sur la porte de la grange et 1864 sur le linteau de la porte d'entrée), médecin qui aurait possédé trois autres maisons dans la commune (témoignage oral). La grange a été refaite après un incendie. Un hangar et grenier a été construit dans les années 1950. La ferme avait une vigne au lieu-dit Roussel (et d'autres pacelles de vignes étaient louées), avec un abri à outils. Le vin était vendu aux cabaretiers de Moingt ou Montbrison. Dans la 2e moitié du 20e siècle, le propriétaire de la ferme avait plusieurs emplois : ouvrier agricole (dans une ferme de Chalain-le-Comtal) ou ouvrier à l'usine Ris de Moingt.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1859, porte la date
1864
1867
1905
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Ferme à juxtaposition (toiture du logis plus haute), à cour fermée (portail). Le logis comprend une cave voûtée en étage de soubassement (accès en façade arrière, par une seconde cour ; non visitée), un rez-de-chaussé surélevé de quelques marches par rapport au niveau du sol côté cour principale (accès par escalier droit en maçonnerie), distribué par un couloir central traversant (donnant sur un escalier extérieur en métal contre la façade arrière), escalier d'accès à l'étage (droit, en bois) contre la façade arrière. Pigeonnier dans le comble du logis. Dans le prolongement du logis, grange puis étable (pour trois vaches), puis une porcherie (pour trois à cinq cochons ; transformée en garage). En retour, hangar (passage couvert) puis fournil (plaquette rapportée sur la porte du four avec la date 1905) ; porcherie (pour trois cochons) en retour. A l'arrière de la ferme, seconde cour avec dans un angle un puits et un bac (lavoir abreuvoir). Les murs sont en moellon de granite (sans doute enduits à l'origine ; actuellement, enduit ciment à pierres vues), les encadrements sont en pierre de taille (arcs de décharge sur le logis). Les toits sont à longs pans, en tuile creuse. Corniche en brique moulurée sur le logis. Portail à poteaux en granite et vantaux en fer forgé. Bâti du puits en brique, bordure du toit en bois découpé. Inscription sur une dalle remployée dans le seuil de l'escalier extérieur du logis : CROIX RESTAUREE / PAR LES SOINS ET / LA PIETE DE JEAN / BAPTISTE NIZET ET / JNE CLAVELLOUX / EN SOUVENIR DE LA MISSION / 2 FEVRIER 1862. Dates portées : voir Historique.

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvrementsvoûte en berceau
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier droit en charpente
escalier de distribution extérieur : escalier droit en charpente métallique
TypologiesType A1: ferme à juxtaposition
Techniquesferronnerie
Précision représentations

Portail en ferronerie : partie basse pleine à décor de cartouche chantourné et rosace ; partie intermédiaire ajourée à décor de palmettes et volutes ; partie supérieure à barreaux terminés en volutes ; motif d'amortissement au sommet formé de volutes, cercles, bouquet sommital.

Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry