Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA73004638 réalisé en 2014

Fiche

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Pugny-Chatenod
Lieu-dit : Sous les Côtes
Adresse : Chemin rural dit des
Mailland
Cadastre : 1880 C2 295, 296 295 : bâtiment, propriétaire : Maurice Monet. 296 : maison, propriétaire Maurice Massonat. ; 1958 C2 264, 265 ; 2014 C2 264, 265

La ferme étudiée au lieu-dit Sous les Cotes, figure déjà sur le cadastre de 1880 sous les numéros 295 (en aval) et 296 (en amont) avec, pour propriétaire respectif, Maurice Monet et Maurice Massonat, et pour fonction respective un bâtiment et une maison. Ainsi Maurice Monet, également propriétaire d’une petite maison (1880 C2 294) possède une partie de la ferme étudiée, s’en servant comme bâtiment agricole (?), tandis que l’autre partie est une ferme à part entière. La question est : la ferme étudiée était-elle à l’origine propriété d’une seule personne qui, à la suite d’une division, a été divisée en deux, avec création d’un logis postérieur dans la partie qui servait anciennement de bâtiment agricole (n° 295) ? Cette dernière partie a été surélevée à l’aide de moellons de ciment au tournant du 19e siècle permettant ainsi de créer un logis avec étage et de bénéficier d’un volume de fenil plus important. Aujourd’hui, et déjà en 1958, la partie centrale de la ferme étudiée est détruite ; elle correspondait à l’étable.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle

Le bâtiment, de plan barlong et de type à juxtaposition, est perpendiculaire à la pente. Un quart du bâtiment, au centre, est manquant (détruit), partageant la ferme d’origine en deux entités distinctes. La partie en amont (à l’est) comporte de droite à gauche un logis puis une grange ; l’étable correspondait à la partie détruite. L’habitation est constituée d’un sous-sol, accessible par le biais d’une pente accessible par la gauche ; une porte double, avec arc segmentaire, et une fenêtre ouvrent sur la cave dont l’emprise au sol est celle du logis situé au rez-de-chaussée. La partie en aval (ouest) possède également un logis dans sa partie de droite : un rez-de-chaussée pour la cuisine et le pèle (pièce à vivre), ce dernier abrite un placard mural dont les deux jours pour sa ventilation sont apparents dans la façade arrière du logis ; un étage carré pour les chambres. L’encadrement de ces fenêtres sur la façade arrière est en molasse. A gauche du logis, une porte haute permet l’accès au fenil, et une porte dans l’étage de soubassement et dans le mur pignon ouest ouvre sur une cave.Le matériau de construction du bâtiment est le moellon de calcaire, le rehaussement des murs est en moellon de ciment, et les murs sont enduits d’un ciment couvrant ; présence également de bardages verticaux en bois sur les différents pignons. Les encadrements des baies sont en calcaire ou en molasse, avec quelques linteaux en bois. La toiture à longs pans et demi-croupe est couverte de tuiles plates mécaniques et de fibrociment. Le débord du toit est, par extension de la toiture, plus important sur la façade principale ; les avant-toits sont fermés par des planches de bois.

Murscalcaire moellon enduit
ciment parpaing de béton
Toittuile plate mécanique, ciment amiante en couverture
Étagesétage de soubassement, sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrements
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre
Typologiesferme à juxtaposition
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Monnet Thierry - Guibaud Caroline