Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42003658 réalisé en 2008

Fiche

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : L'Hôpital-le-Grand
Lieu-dit : Perrier (le)
Adresse : Ferme n°2
Cadastre : 1808 A 119, 120 ; 1988 A1 83

Plusieurs bâtiments de la ferme datent vraisemblablement du 18e siècle (logis et grange-étable proche). La ferme est pointée sur le cadastre ancien de 1808 (A 119 et 118 (jardin)). Les autres corps de bâtiments sont de la seconde moitié du 19e siècle. Le logis est refait lors du quatrième quart du 20e siècle (Agnès Mathon, architecte à Veauche). Accolé au mur pignon nord du logis, un réduit abritait un four à pain aujourd’hui détruit. Au nord de la cour, une ancienne porcherie a été remplacée par un hangar.

Période(s)Principale : 17e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 2e moitié 19e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : 4e quart 20e siècle , daté par source
Auteur(s)Atelier ou école : Mathon Agnès
Agnès Mathon

Architecte Agnès Mathon (Veauche)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
atelier (?)

La ferme se développe selon un plan rectangulaire autour d’une cour aujourd’hui ouverte. Le logis et une grange-étable distincte occupent l’aile ouest, une grande grange-étable et un hangar encadrent le côté nord de la cour, tandis que celui à l’est est occupé par une remise et un garage en parpaings de béton.

Le logis comportait trois travées irrégulières (voir les photographies anciennes), deux fenêtres superposées sur la travée de gauche, deux portes sur la travée centrale, et une fenêtre au premier niveau sur le côté droit. Aujourd’hui seule la travée centrale est encore semblable à l'édifice d'origine ; quatre petites baies disposées en carré garnissent la partie droite de la ferme, et la fenêtre gauche du rez-de-chaussée a été transformée en porte-fenêtre. L’espace d’habitation se situait au rez-de-chaussée et à l’étage, partagé entre une petite chambre et le grenier. Un escalier droit en pierre et brique extérieur, et accolé à la façade, desservait la porte haute d’accès au grenier.

Les murs sont en pisé avec un soubassement de moellons pour les parties du 18e siècle, de galets et moellons au siècle suivant. Au 18e siècle l’encadrement des baies est en pierre de taille, puis en brique au 19e siècle. Les toits à longs pans sont couverts de tuiles creuses.

Murspisé enduit
granite enduit
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvrementscharpente en bois apparente
Couverturestoit à longs pans
TypologiesType C : logis et grange-étable dans des bâtiments distincts
États conservationsremanié
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Monnet Thierry - Guibaud Caroline - Monnet Thierry