Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42001537 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéespuits, pigeonnier, logement, fournil
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Précieux
Lieu-dit : la Croix d'Or
Cadastre : 1809 C 276 ; 2003 ZM 46

Une ferme existe au lieu-dit "la Croix d'Or" sur le cadastre de 1809, sur la même emprise que les bâtiments actuels. Elle appartient dès 1789 au sieur Semenol, conseiller de l'élection de Montbrison (T. Rochigneux, Notes..., 1922, p. 22 : rôle de supplément d'impôt pour 1789) et en 1827 à Catherine Semenol, rentière à Montbrison, qui la loue en fermage. Le domaine aurait appartenu auparavant à la famille Chirat de Montrouge (Notes..., p. 45, et Découverte... n°5). En 1829, il passe aux de La Noërie, puis aux Gémiers des Perrichons (Découverte..., n°5, et Gerest, 2005), avant d'être vendu en 1915 (il compte alors 54 ha) à Paul Perrot, propriétaire depuis le début des années 1890 du "château" du bourg de Précieux et du domaine environnant. C'est ce dernier qui aurait fait reconstruire les bâtiments dans leur aspect actuel, et élargi le domaine à une soixantaine d'hectares (Notes..., p. 45, et Découverte... n°5). Les fermiers exploitaient les étangs des Planchettes (asséchés à la fin du 20e siècle) et de la Sauzée ; des viviers étaient établis près de la ferme, sur la Curraize (disparus) et à la Sauzée (étudiés avec la ferme voisine). L'étable à vaches aurait brûlé et été refaite en 1949 (oral). La ferme est restée aux héritiers de Paul Perrot jusqu'à sa vente, en 1998, à un ancien fermier. Elle est toujours en activité.

Période(s)Principale : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu
Personnalité : Perrot Paul commanditaire

Les bâtiments s'organisent en U autour d'une cour de plan presque carré, fermée au nord par un corps de bâtiment comprenant un fournil avec four à pain et chaudière, et une porcherie, avec un portail d'accès dans l'angle nord-ouest et une porte piétonne dans l'angle nord-est. La partie habitation, qui comportait deux ou trois logis indépendants, occupe l'extrémité nord du bras occidental du U. Elle se compose d'un corps de bâtiment d'axe perpendiculaire, à murs épais, qui était peut-être l'habitation d'origine (subsistant d'avant 1915 ?), d'un petit corps de logis au nord (ajout récent), et d'un autre au sud, comprenant une cuisine et deux chambres au rez-de-chaussée et un grenier à l'étage (accès par une porte en façade). La partie habitation est séparée des parties agricoles par une remise et un hangar. En fond de cour se trouve la grange-étable, comprenant une écurie pour deux chevaux de travail, une étable pour 20 vaches et, dans le bâtiment en retour, une étable pour six boeufs de travail, une chambre, une cave et un poulailler (l'occupation des bâtiments est décrite dans son état au milieu du 20e siècle, d'après renseignements oraux). Les bâtiments sont construits essentiellement en pisé de mâchefer, avec quelques murs en pisé de terre (logis), enduit (enduit ciment, plate-bandes autour des ouvertures du logis) ; les encadrements d'ouvertures sont en pierre de taille (jambages) et fonte (IPN : linteaux) pour les bâtiments ruraux (refaits sur le logis). Les toits sont à longs pas, en tuile plate mécanique.

Murspisé
enduit
Toittuile plate mécanique
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
TypologiesType C1: logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • GACON, Marie-Claude. BRUNET, Marie-Laure. Et alii. Découverte et patrimoine de Précieux. [Les fermes de la commune]. Bulletin de l'association Découverte et patrimoine de Précieux, n°5, 2006

    p. 64
  • GEREST, Henri. Ainsi coule le sang de la terre... Les hommes et la terre en Forez - XVIIIe-XXe siècles. Saint-Etienne : Université de Saint-Etienne, 2005

    p. 177
  • ROCHIGNEUX, Th. Notes et matériaux pour servir à la monographie de Précieu (Loire). Nice : imprimerie du patronage Saint-Pierre, 1922

    p. 22, 45
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry