Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA42002354 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsmaison
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Roche
Lieu-dit : Rochéberanne
Cadastre : 1818 (?) E 494 ; 1986 AK 253

La matrice cadastrale établie en 1818 donne à Jean Néel la propriété d'une maison au bourg (1818 E 557), avec grange et écurie (1818 E 546), d'une maison aux Amaruts (1818 F 60), une autre à "Rocheberaine" (1818 E 494) et d'une loge (jasserie) à "Côte d´Amarut". Il est possible qu'il s'agisse de propriétaires homonymes. Selon un témoignage oral, la date portée 1934 signalerait une réfection générale du bâtiment, par ses propriétaires Claude Goure et Félicie Néel, après un incendie, avec comme maçon était Jean Breuil, du hameau de Néel. L'habitation a été transférée à l'étage, avec accès par la façade est remaniée (escalier et balcon en ciment, création d'une porte, remploi d'un linteau de cheminée en linteau de fenêtre. La ferme avait deux jasseries (démolies), à Genebrière (commune de Roche ; ce terrain a été vendu à la famille Giroud (entreprise GéGé à Moingt) et transformé en exploitation forestière) et à l'Oule (commune de Saint-Bonnet-le-Courreau). La propriété comprenait également une vigne à Rigaud (Moingt, commune de Moingt-Montbrison), avec une loge pourvue d'un puits.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1934, porte la date

Ferme à juxtaposition, à cour ouverte. Logis de plan inhabituel : la porte d'entrée est située au sud, sur la partie de la façade débordant par rapport à la grange-étable accolée, alors que la façade principale est à l'est. Le rez-de-chaussée comprenait une cuisine et une bretagne, avec sur l'arrière (à l'ouest) deux caves voûtées (à vin et à pommes de terre). L'étage comprenait quatre chambres côté est, et deux chambres côté ouest destinées à loger des domestiques (valets ou bonnes). Une troisième cave voûtée est aménagée dans le prolongement des deux autres, dans la grange-étable, pour affiner les fourmes. Les bâtiments sont en moellon de granite (enduit ciment sur la grange-étable) avec des encadrements en pierre de taille en pierre (quelques encadrements refaits en béton ; arcs de décharge en pierre sur planches adossées en mitre) ; les toits sont à longs pans, en tuile creuse. Décor au-dessus de la porte du logis : niche à statuette (linteau monolithe cintré, fond peint en bleu, statuette de la Vierge), bloc avec une croix sculptée. Inscription gravée sur le linteau de la porte d'entrée du logis, dans un cartouche rectangulaire à extrémités arrondies (en creux) : G C * 1934 * N F T (pour Goure Claude et Félicie Néel ; renseignement oral).

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse
Étages1 étage carré, étage de comble
Couvrementsvoûte en berceau
Couverturestoit à longs pans
TypologiesType A1: ferme à juxtaposition
Techniquessculpture
Précision représentations

Décor sur le linteau de cheminée remployé : cartouche semi-circulaire strié contenant un coq.

Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry