Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesfour à pain, cuvage
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Essertines-en-Châtelneuf
Lieu-dit : le Mont
Cadastre : 1809 D 50 ; 1986 D 95

La ferme fait partie du domaine du Mont (voir IA42002888). Elle est représentée sur le plan cadastral de 1809 : à cette date, elle comprend seulement le bâtiment sud-est (logis et grange-étable) et le bâtiment nord-ouest (grange-étable, cave). En 1901 sa propriétaire, Françoise Eulalie Goulard de Curraize, propriétaire demeurant à Montbrison, place des Pénitents, veuve de Jean-Claude Luc Frédéric Durand, souhaite en faire don aux hospices civils de Montbrison (cette donation n'a finalement pas lieu). Les immeubles sont alors affermés au terme d´un bail signé le 1er novembre 1900, moyennant la somme de 1600 F, à Jean Joanin et Marie Mourlegat. Un plan-masse est établi à cette occasion : le logis occupe toujours l'angle sud-est de la cour ; le bâtiment nord-est fait partie des communs de la demeure attenante. Par la suite (1er quart 20e siècle ?), un nouveau logis est édifié à cet emplacement, ainsi qu'un atelier, une porcherie et un hangar du même côté de la cour ; l'ancien logis est transformé en étable (son four à pain est démoli). La ferme (la seule encore en fermage dans la commune) avait alors 15 vaches et une paire de boeufs (renseignement oral).

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 1er quart 20e siècle , (?)

Ferme à bâtiments distincts, à cour fermée (portail). Logis de quatre travées à un étage et étage de comble. Grange-étable en face, précédée d'un hangar (cuve à vin dans un angle), avec cave en sous-sol sous l'ancien logis (partie est) ; porcherie dans le prolongement. En fond de cour, hangar et grange avec une cave voûtée en sous-sol. La grange-étable (ancien logis et grange-étable) et le bouveau logis sont en pisé enduit, avec des encadrements en pierre et en bois (en brique pour le nouveau logis). Les autres bâtiments sont en moellon de granite avec des encadrements en bois. Les toits sont à longs pans, en tuile creuse, avec des croupes sur l'ancien logis-grange-étable ; corniche en brique sur le nouveau logis. Jradin clos sur l'arrière.

Mursgranite
pisé
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étagessous-sol, 1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
TypologiesType A1: ferme à juxtaposition, Type C1: logis et grange-étable dans des bâtiments distincts, sur cour
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classées. Liasse Donations - Fondations. Série N 2. Domaine du Mont (Essertines-en-Châtelneuf). - 7 mai 1900. Procès-verbal d´expertise du domaine du Mont. Projet de don du domaine aux Hospices de Montbrison pour en faire une maison de convalescence pour les religieuses de l'hôpital. Plan joint (voir doc. figuré). - 3 juillet 1901. Donation par Mme Durand, née de Curraize aux hospices civils de Montbrison. Madame Françoise Eulalie Goulard de Curraize, propriétaire demeurant à Montbrison, place des Pénitents, veuve de Jean-Claude Luc Frédéric Durand, souhaite faire don du domaine du Mont, d´environ 60 ha, à l´exception de la maison de maître, de ses dépôts et dépendances, de la clôture, des pièces d´eau, des bois taillis et de hautes futaies, du pré, du colombier, réservés à la bailleuse. Les immeubles donnés sont affermés au terme d´un bail signé le 1er novembre 1900, moyennant la somme de 1600 F, à Jean Joanin et Marie Mourlegat. Origine de propriété : les immeubles donnés ont été achetés à M. Antoine Vialley, cultivateur à Essertines, le 23 mai 1897. Origine antérieure : le 17 novembre 1860, immeubles achetés à : Jean Ollagnier, meunier à Malicot (Montbrison) ; Jean Guillaume et Pauline Ollagnier, cultivateur au faubourg Saint-Jean (Montbrison) ; Melle Françoise Ollagnier, domestique au faubourg Saint-Jean (Montbrison), par donation entre vifs consentie le 21 septembre 1856 à son profit par Mme Madeleine Buer, sa tante, propriétaire rentière habitant Montbrison, veuve de Barthélemy Mouillard. Clauses et conditions : il sera établi, à partir du 1er novembre 1901 et à perpétuité, dans les salles de l´Hôpital de Montbrison, deux lits destinés à recevoir les malades des communes d´Essertines et Chalain-le-Comtal, Mornand et Grézieux. - Le 3 août 1903, Mme veuve Durand annule la donation envisagée aux hospices de Montbrison.

Documents figurés
  • Plan d'ensemble de la propriété de Mme Durand. Commune d'Essertines-en-Châtelneuf. Détail des bâtiments. Dressé par l'expert soussigné, à Montbrison, le 7 mai 1900. / 1 dess. : encre noire, rouge et bleue, lavis rose, jaune et noir, sur papier. Ech. 1:2500. 32x126 cm. 1901 (AH Montbrison (dépôt aux AC Montbrison), non classé).

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry