Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA74002603 inclus dans Ecart des Frasses (ou A la Chapelle) réalisé en 2016

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesfour à pain
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Chainaz-les-Frasses
Lieu-dit : A la Chapelle, les Frasses
Cadastre : 1891 A3 255, 256, 257, 258 ; 2016 A3 257, 1256

La ferme est représentée sur le 1er cadastre français (1891). Elle comprend alors trois parcelles, les n°255 à 257, dont la nature est corrigée sur l'Etat de section : 255, maison, est rayé et marqué "nul", 256 et 257 passent de bâtiments à maison, appartenant à Antoine Marie Châtel. Le n°258 est un four appartenant au même et à François Châtel (sans doute son frère), avec leurs "consorts, en indivision" (François Châtel était propriétaire de la maison voisine, au n°259 ; non repérée). La partie ouest du bâtiment n'existe plus. La cheminée en molasse porte la date 1895, avec un décor de fleur de lys. La partie grange-étable a été remaniée. Le four a pain a été agrandi par la construction d'un bûcher ; l'aménagement de la pièce au-dessus du four et le toit datent de la fin du 20e ou du début du 21e siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates1895, porte la date

Ferme à juxtaposition en profondeur, édifiée parallèlement à la pente. Elle comprend une habitation avec cave en étage de soubassement et logis de quatre pièces au rez-de-chaussée surélevé (entrée dans la cuisine, qui a une cheminée en molasse ; le plan de 1891 laisse deviner un débord de toit protégeant sans doute un balcon et peut-être un escalier situé sur la façade sud de l'habitation, qui a été remaniée) ; grange-étable dans le prolongement, avec fenil au rez-de-chaussée surélevé. Le bâtiment est en moellon de calcaire enduit (chaux et ciment, récent), avec des encadrements en calcaire (fenêtre de la cave à accolade ; angle et jambage partagé pour l'angle, porte et fenêtre du logis), en bois (porte de cave, cintré) et béton ; toit à demi-croupe, tuile plate mécanique.

Le four à pain occupe un petit bâtiment qui était à mi-chemin des deux fermes propriétaires, et qui comprend un bûcher. La partie four occupe un bâtiment de plan rectangulaire, en maçonnerie de calcaire et tuf ; les parties hautes sont en pisé. L'auvent qui protège le four est ouvert et plafonné. Le four a une margelle, un bouche et une voûte en molasse ; le linteau de la cheminée est en bois. Le toit est à longs pans et croupe, en tuile plate mécanique.

Murscalcaire moellon enduit
pisé
Toittuile plate mécanique
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé
Couvrements
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
toit à longs pans
Typologiesferme à juxtaposition en profondeur

F-JDT-Fermes-Bauges

Implantation dans le parcellairesur cour
Mitoyenneténon
Emplacement de la façade principalegouttereau ou grand côté
Pignon à redentsnon
Niche à statuettenon
Matériaux d'encadrement des ouvertures du logiscalcaire
Type de linteau de la porte du logisdroit
Type de piédroit de la porte du logispartagé porte/fenêtre logis
Accès au logisplain-pied
Emplacement de la cuisinerez-de-chaussée surélevé
Emplacement des chambres par rapport à la cuisineau même niveau
Distribution des pièces du logisintérieure sans couloir
Cave à vinnon
Alpagenon
Grangenon
Chainon
Scierienon
Type de linteau des portes de la grange-établenon applicable
Pontnon
Implantation dans la penteparallèle
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline