Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fermes

Dossier IA42001756 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Bard
Lieu-dit : Contéol
Adresse : 4e ferme
Cadastre : 1809 F 8, 9 ; 198 F 264, 265, 268

L'édifice est un ensemble complexe associant plusieurs fermes édifiées entre le 16e et le début du 20 siècles. A l'origine, il s'agit sans doute du domaine agricole lié au château de Contéol (IA42001755), situé au nord, dont le jardin jouxte la cour de cet ensemble de bâtiments.

L'édifice semble avoir été divisé en deux fermes mitoyennes dès le 16e siècle, avec deux logis distincts au sud-ouest et au nord-est (logis 1 et logis 4). Les deux fermes apparaissent sur le plan cadastral de 1809 : la parcelle 1809 F 9, sud-ouest, appartient alors à Claude Giraud et n'est plus compté que comme bâtiment rural (dit "des Granges") ; la parcelle F 8, au nord-est, appartient à Jean Epinat (selon l'état de section de 1828). Un muret partiellement arasé (qui suit la limite parcellaire de 1809, et marque une rupture de pente) partage la cour.

Le bâtiment qui borde la cour à l'ouest présente une élévation assez homogène datable de la fin du 16e siècle (nombreux encadrements à cavet ou chanfrein, corniche en granite, appareillage en petit moellon posé sur chant). Le logis 1 et sa dépendance, qui occupent sa moitié sud, sont datés par inscription de 1597 (inscription gravée sur une fenêtre du logis : . A . E . / h i . / XXVI MA 1597 .). La présence de murs pignons débordants laisse supposer l'existence d'une galerie de circulation extérieure, en charpente (l'aître forézien), détruit (l'ouverture remaniée au milieu de la façade pourrait correspondre à l'emplacement de la porte). Une grange-étable occupe la moitié nord. Un nouveau logis a été aménagé ou réaménagé dans le 2e quart du 19e siècle dans sa partie sud (le bâtiment n'ayant pas de partie habitation selon l'état de section de 1828), au milieu du corps de bâtiment, mitoyen de la dépendance du logis 1. Le toit de la grange-étable a été modifié au 20e siècle (passage d'un toit à croupe à un toit à longs pans). Enfin, un logis (logis 3) a été construit en retour du logis 1, au sud, dans le 1er ou le 2e quart du 20e siècle (inscription sur le linteau de la cave : M L), indiquant peut-être une désaffection ancienne de l'un ou des logis existants.

Le bâtiment qui borde la cour au nord est constitué d'un logis (logis 4) datable du 16e siècle (porte à encadrement à cavet et accolade avec fleur de lys gravée, remaniée ; fenêtre à meneau, encadrement à tore) et d'une grange-étable accolée, sans doute plus récente (19e siècle), qui est venue se coller à la façade de la grange-étable nord-ouest. Des agrandissements ont été adossés au 19e siècle : une cave au nord, une petite étable (ou remise) au sud-est. Le toit de ce bâtiment a été rabaissé au 20e siècle et des fenêtres percées à l'étage (encadrements en brique). La façade du logis a été protégée au 20e siècle par un auvent en charpente et tôle et un bûcher a été bâti dans la cour. Ce bâtiment a fait l'objet de travaux au début du 21e siècle, qui ont supprimé l'auvent, les planchers et enduits intérieurs du logis, et modifié les ouvertures de la grange étable côté sud.

Enfin, une troisième ferme (logis 5 et grange-étable) a été édifiée dans les premières années du 20e siècle au nord-ouest de la cour. La toiture de son habitation a été modifiée à la fin du 20e siècle (passage d'un toit à quatre pans à un toit à deux pans).

Période(s)Principale : 4e quart 16e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1597, porte la date
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L'édifice comprend trois fermes à juxtaposition, dont deux partagent une cour fermée au sud-ouest par un portail métallique.

La ferme qui borde la cour au sud-ouest comprend une habitation (logis 1) à deux travées sur trois niveaux (étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, comble à surcroît), mitoyenne d'une dépendance comprenant une cave (ou étable ?) à l'étage de soubassement, des pièces d'habitation au premier étage (?) et un fenil dans le comble. Une grange et fenil, accessibles par la façade postérieure, occupent le dernier niveau (une remise est adossée contre cette façade). L'étage de soubassement du logis 1 a pu être visité et comprend une grande cuisine avec une cheminée au large contre le mur pignon, dans laquelle donne l'entrée d'un four à pain. Le fond de la pièce (côté enterré) est cloisonné afin de ménager un espace pour la voûte du four, des placards et l'escalier (tournant, en charpente). Un second logis d'une travée (logis 2) est mitoyen de la dépendance, au nord ; il comprend les mêmes divisions verticales (étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, comble). Dans sa travée nord est percée la porte de l'étable qui occupe la partie nord du bâtiment ouest ; la grange et fenil situés dans les parties hautes ont un accès de plain-pied sur l'arrière. Ce bâtiment est édifié en petit moellon de granite posé sur chant, avec une corniche en granite sur les murs nord, sud et ouest ; le mur est est enduit au ciment et sans corniche. La façade du logis 2 a un enduit à pierres vues avec assises gravées. Les encadrements sont en granite (encadrements à cavet ou chanfrein : sur le logis 1, porte et fenêtre de l'habitation à l'étage de soubassement, fenêtre du premier étage de la travée nord, avec une accolade, fenêtre de la travée sud du comble (et linteaux droits) ; sur la dépendance, porte de l'étage de soubassement et porte de la grange (linteaux en arc surbaissé), fenêtre à encadrement à cavet au premier étage. Sur le logis 2, portes de l'étage de soubassement à encadrements sans moulures) ou en bois (une fenêtre du comble du logis 1, fenêtres du logis 2, fenêtres du pignon de l'étable). Le toit est à longs pans, en tuile creuse.

A l'angle sud-est du logis 1 est édifié un troisième logis, de trois travées, avec une cave en sous-sol (accès sur la façade latérale nord ; escalier en pierre), un rez-de-chaussée et deux étages carrés. Ses murs sont enduits au ciment, avec des encadrements (en béton) et des chaines d'angles en besace peints en blanc, et une corniche en brique. Le toit est à longs pans, en tuile creuse. Une porcherie est édifiée en face (murs en moellon de granite, toit en appentis en tuile creuse).

La ferme qui occupe le bâtiment nord a une habitation (logis 4) d'une travée sur deux niveaux : le rez-de-chaussée est occupé par une cuisine avec, contre le mur pignon, une grande cheminée (linteau bois) dans laquelle donne un four à pain, et un évier dans une niche en arc brisé. La chambre à l'étage avait un enduit peint (détruit). La grange puis l'étable sont édifiées dans le prolongement de l'habitation, à l'ouest ; un montoir permet l'accès à la grange depuis la cour ; un bûcher est adossé à la rampe. Un cellier (ou cave) voûté est adossé au logis et à la grange, au nord ; des portes permettent d'y accéder depuis la cuisine et depuis la grange. Une petite étable est adossée à l'angle sud-est du logis. Les murs sont en moellon de granite, les encadrements sont en granite (en brique pour les fenêtres percées à l'étage), le toit est à longs pans (appentis pour la petite étable), en tuile creuse (tuile plate mécanique pour le toit de la grange-étable, refait en tuile creuse après 2005).

La troisième ferme est implantée à l'extérieur de la cour, au nord-ouest. Elle se compose d'une habitation de trois travées sur trois niveaux (étage carré et étage de comble) et d'une grange-étable adossée sur l'arrière. Les murs sont en moellon de granite, les encadrements sont en granite, le toit est à longs pans, en tuile creuse.

Mursgranite moellon enduit partiel
Toittuile creuse, tuile plate mécanique
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît, étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, sous-sol
Couverturestoit à longs pans
appentis
Escaliersescalier de distribution : escalier tournant en charpente
Typologiesferme à juxtaposition ; ferme à juxtaposition en profondeur
État de conservationétat moyen, inégal suivant les parties
Techniquespeinture
Précision représentations

Enduit peint de la chambr du logis 4 : décor de panneaux blancs encadrés d'une bordure jaune, sur fond gris-bleu ; les panneaux sont cernés d'un filet bleu, avec des silhouettes d'arbres (?) aux angles.

Statut de la propriétépropriété privée
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry