Logo ={0} - Retour à l'accueil

Filature de coton Perreau puis tissage de soie Bertaud et Champenois (détruit)

Dossier IA73002773 inclus dans Paysage du bassin-versant du Lac du Bourget et tributaires réalisé en 2012

Fiche

Dénominationsfilature
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Cognin
HydrographiesTorrent d'Hière, canal des usines; bassin-versant du lac du Bourget
AdresseCommune : Cognin
Lieu-dit : La Forêt
Adresse : Route de
Lyon
Cadastre : 2013 AK 435, 437, 438, 449, 450

Il semblerait que la filature de coton ait été créée au début du XIXe siècle par M. le comte Verney. Elle est installée dans un premier temps aux Carmes à Chambéry. La chute d'eau étant devenue insufisante pour animer les machines, la filature est transférée à Cognin vers 1853. A cette date, elle est exploitée par la Société Louis Perreau et Cie. Son matériel est renouvelé. Elle peut livrer jusqu'à 40 000 kilos de coton par an : du coton bleu ou écru pour le tissage ou encore du coton retordu pour le tricotage et le tissage. Elle emploie alors une quarantaine de personnes. La filature apparaît sur le premier cadastre français de 1863. Au cours de la Guerre de Sécession (1861-1865) l'industrie cotonnière connaît une période de crise. En 1864, la filature est rachetée par Bertaud et Champenois qui la transforme en atelier de tissage. Elle emploie alors une douzaine d'ouvrières. Par la suite, l'entreprise est dirigée par M.Champenois seul. En 1875, l'usine emploie 130 ouvriers. Elle travaille à façon pour les négociants lyonnais. La soie arrive dévidée de Lyon. L'usine est équipée de 250 métiers mécaniques et peut produire jusqu'à 360 000 mètres de tissus par an. Il s'agit de tissus de soie pure ou mélangée, de satin et de foulards de différentes qualités destinés à faire des doublures de chapeaux ou de vêtements. Les employés bénéficient de certains avantages (cantine, prime, etc.). Dans les années 1930, Louis Champenois est maire de Cognin. L'entreprise cesse son activité au cours du XXe siècle. Sur le cadastre rénové de 1988, la configuration des bâtiments a évolué mais le site est toujours identifiable. Actuellement, le site n'existe plus.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle

L'ancienne filature Perreau a été détruite.

Énergiesénergie hydraulique
États conservationsdétruit

Le site était implanté en rive gauche de l'Hière, en aval du moulin Tochon (voir fiche IA73002772). L'Atelier de l'Eau basé à Cognin à l'emplacement des anciens moulins Deperse valorise le patrimoine hydraulique de la commune (voir fiche IA73002774).

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073, 3P 7094, Premier cadastre français, Cognin, Section B, feuille 2, 1863.

  • FR.AD073, 3P 7095, Cadastre rénové, Cognin, Section AK, feuille unique, 1988.

Bibliographie
  • V. Barbier, La Savoie industrielle, Chambéry, Imprimerie Albert Bottero, 1875.

  • Mémoires de l'Académie des sciences, belles lettres et arts de Savoie, Tome II, Chambéry, Imprimerie Albert Bottero, 1875

  • P. Paillard (sous la direction), Histoire des communes savoyardes : Chambéry et ses environs - Le Petit Bugey, Horvath, 1982

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Milleret Yannick - Bérelle Clara