Logo ={0} - Retour à l'accueil

Gare de départ du chemin de fer à crémaillère du Revard

Dossier IA73001796 inclus dans Chemin de la Laiterie et rue du Mont-Revard, puis rue de l'Institut-Zander et rue Jean-Monard, actuellement rue Jean-Monard réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Voir

Précision dénominationgare de départ
Appellationschemin de fer à crémaillère du Revard
Dénominationsgare
Aire d'étude et cantonPlaine de Marlioz
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Plaine de Marlioz
Adresse : rue
Jean-Monard
Cadastre : 1879 D 503 p., E 160 p., 161 ; 2004 CE 41, 373

La déclaration d'utilité publique, promulguée par la loi du 25 juin 1891, donna le coup d'envoi à la création d'un chemin de fer à voie étroite et à crémaillère d'Aix-les-Bains au plateau du Revard. La station de départ fut placée, sur la demande du conseil municipal, dans l'angle sud-est du parc thermal afin de permettre le passage de la ligne sous le boulevard de la Roche-du-Roi et d'éviter ainsi un passage à niveau qui pourrait rendre difficile la circulation sur ce boulevard. La plus grande partie du terrain fut prise sur le parc et cédé à l'amiable par l'État à la société concessionnaire par acte du 23 novembre 1891. Cet acte précise dans son article 6, que le terrain cédé est exclusivement destiné à recevoir la gare et ses dépendances et qu'en cas de cessation d'exploitation, il doit être restituté gratuitement. Une seconde partie, sur la rive gauche du ruisseau des Gachet, fut acquise par expropriation, en septembre 1891, par la Société anonyme des chemins de fer de montagne et régionaux. La maison, dite chalet Devaux, qui se trouvait à cet emplacement fut détruite à cette occasion. La plateforme de la station d'Aix-les-Bains fut aménagée en 1892, sous la conduite de l'ingénieur en chef Béguelin. Hormis un kiosque et un entrepôt démolis dans les premières années et un appentis accolé à la façade ouest du bâtiment des voyageurs en 1926, l'ensemble n'a pas connu de grosses transformations jusqu'à la fin de l'exploitation. En 1923, Le P.L.M. constitua la Compagnie du Revard, société anonyme ayant pour objet l'acquisition et l'exploitation des hôtels, châlets du mont Revard et du chemin de fer à Crémaillère d'Aix au Revard. Cette décision fut validée par délibération du conseil municipal en janvier 1924. Par décret du 5 janvier 1931, la Société hôtelière et touristique du réseau P.L.M. se substitua à la Compagnie du Revard. Laissés à l'abandon et sans surveillance depuis le dernier service d'hiver 1935-1936, les hangars du dépôt se délabrèrent. Après le refus de la Ville d'acquérir ces installations, le P.L.M. les céda, en 1940, à l'entreprise Blache frères pour démolition. Quant à la gare proprement dite, elle en confia les clés à la Gendarmerie, au début de la guerre, pour y loger temporairement des gendarmes ou militaires de passage. Gravement endommagé par un incendie et n'étant plus d'aucune utilité pour le concessionnaire, le bâtiment de la gare fut cédé gratuitement au département de la Savoie en février 1950. Dés 1954, la ville d'Aix-les-Bains envisagea la création d'un parc de stationnement sur l'emplacement de la plate-forme de l'ancienne gare. Mais la restitution des terrains ne put être effectuée qu'après le déclassement du chemin de fer du Revard par arrêté du 18 janvier 1960. Le 17 décembre 1962, le conseil général adopta la restitution à l'État de la partie de la plate-forme de la gare qui avait été détachée du domaine public et le transfert à la Ville de la partie acquise par expropriation. Ce dernier point comportait une clause stipulant que ce terrain devait obligatoirement être affecté à l'usage public de parking ou annexe du parc avec interdiction de toute construction.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1892, daté par source
Auteur(s)Auteur : Béguelin
Béguelin

Ingénieur recruté par la Société des chemins de fer à voie étroite pour construire le chemin de fer à crémaillère du Revard entre 1891 et 1892 (ses plans sont datés de mars 1891).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur

La station d'Aix-les-Bains était le départ, à 264 mètres d'altitude, de la ligne du chemin de fer à crémaillère qui reliait la ville d'eaux au plateau du Revard, à 1496 mètres d'altitude. C'est ici qu'était concentré le service d'exploitation. Etablie sur une plateforme avec soubassement en pierre, elle comprenait à l'origine, outre le bâtiment des voyageurs, une remise des wagons, une remise des locomotives, sept branchements ou aiguillages, deux grues hydrauliques, trois fosses à piquer, un entrepôt de charbon ainsi qu'un kiosque et un entrepôt. L'ensemble des bâtiments étaient en bois, seul la remise des voitures présentait une partie postérieure en brique. Le bâtiment des voyageurs, construit en bois préfabriqué, dans le style suisse, se composait d'une salle d'attente, d'une salle à bagages et d'un bureau fermé muni de guichets. Les façades présentaient un important décor de bois découpé. Les rives de toit s'ornaient de lambrequins festonnés.

Mursbois
brique
Toittuile plate
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
États conservationsdétruit
Techniquesmenuiserie
Précision représentations

Décor en bois découpé

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • ANNEXE 1

    Liste des propriétaires

    1866 : État (D 503 p., parc thermal)

    avant 1879 : les héritiers de Devaux Joseph Alexis, à Constantinople (E 160, vigne ; E 161, chalet Devaux)

    1891 : Société anonyme des chemins de fer de montagne et régionaux, siège à Annemasse (Haute-Savoie)

    1924 : Compagnie du Revard, puis Société hôtelière et touristique du réseau P.L.M. (substitution approuvée par le décret du 5 janvier 1931)

    1962 : État par l'Établissment thermal (D 503 p. : CE 41) ; ville d'Aix-les-Bains (E 160 p., 161 p. : CE 373)

  • ANNEXE 2

    Société du Chemin de fer du Revard. Acte de cession, 23 novembre 1891. Extraits. (AC Aix-les-Bains. 2 O 3)

    L'an mil huit cent quatre-vingt-onze et le vingt-trois novembre, par-devant nous Bonna Paulin, maire d'Aix-les-Bains, y demeurant, agissant au nom de l'Etat délégué à cet effet par décision de M. le Préfet de la Savoie du 5 novembre 1891, ont comparu

    1° M. Louis Viriot, receveur des Domaines à Aix-les-Bains, délégué à cet effet par M. Bodin, directeur des Domaines au département de la Savoie, demeurant à Chambéry ;

    2° M. Charles-Louis Livet, directeur de l'Etablissement thermal d'Aix-les-Bains, y demeurant ;

    3° M. Jules Dupont-Buëche, domiciliée à Aix-les-Bains, avenue de Tresserve, chargé de la construction et des acquisitions de terrains pour le compte de la société anonyme de chemins de fer de montagne et régionaux, dont le siège est à Annemasse (Haute-Savoie), agissant en qualité de mandataire, suivant procuration en date du 11 septembre 1891, reçue par Me Alexandre Perréard, notaire à Annemasse.

    Article 1er

    L'Etat cède à l'amiable à la société concessionnaire du chemin de fer du Revard, un terrain dépendant du parc de l'Etablissement thermal d'Aix-les-Bains, de la contenance de trente-quatre ares soixante-dix centiares, conformément à l'état parcellaire du projet modificatif dressé par l'ingénieur de la société, portant date du 29 novembre 1890, ainsi qu'au plan des travaux projetés dressé par le même ingénieur.

    Le dit terrain faisant partie du n° 503 section D du plan cadastral d'Aix-les-Bains limité à l'est par le boulevard du parc ou de la Roche-du-Roi, au midi par le nant du Gachet et la propriété des héritiers Devaux et des autres côtés par le parc.

    Article 6

    La société concessionnaire s'engage à ne jamais construire de maisons à location, le terrain cédé étant exclusivement destiné à recevoir la gare et ses dépendances. Elle ne pourra non plus vendre ou céder à des tiers aucune parcelle du dit terrain, qui devra revenir à l'Etat sans indemnité en cas de suppression de la gare.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. 2 O 3-4. Crémaillère du Revard, 1887-1991

  • AC Aix-les-Bains. 2 O 3. Société du Chemin de fer du Revard. Acte de cession, 23 novembre 1891

Documents figurés
  • Chemin de fer du Revard. Gare d'Aix-les-Bains. Plan des voies / [Béguelin, ingénieur. Aix-les-Bains, septembre 1891]. Ech. 1 : 200. 1 tirage de plan : bleu ; 39,5 x 99,5 cm. (AC Aix-les-Bains. 2 O 3)

  • Cie du Chemin de fer du Mont-Revard. Plan général de la gare de départ / S.n. [Aix-les-Bains, 1924]. Ech. 1 : 500. 1 tirage de plan ; 31 x 63 cm. (AC Aix-les-Bains. 2 O 3)

  • [Gare du chemin de fer à crémaillère et Hôtel Beau-Site] / anonyme. Aix-les-Bains, [fin XIXe siècle]. 1 photogr. ; 9 x 13 cm. (Coll privée M. C. Bial)

  • [262.] Chemin de fer à crémaillère du Mont-Revard. La gare d'Aix-les-Bains / [Paris] : N.D., [fin XIXe siècle]. 1 photogr. : noir et blanc ; 18 x 24 cm. (AC Aix-les-Bains : 11Fi 399)

  • [Gare du chemin de fer à crémaillère et locomotive] / anonyme. Aix-les-Bains, [1926-1936]. 1 photogr. : noir et blanc ; [6 x 9] cm. (Coll. privée)

  • 332. Chemin de fer à crémaillère du Revard. [Détail] / [Paris] : N.D., [fin XIXe siècle]. 1 photogr. : noir et blanc ; 18 x 24 cm. (AC Aix-les-Bains : 11Fi 402)

  • [Vue de la gare du chemin de fer à crémaillère prise depuis le nord] / anonyme. Aix-les-Bains, [fin XIXe siècle]. 1 photogr. : plaque de verre ; 9 x 13 cm. (Ministère de la Culture et de la Communication. Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Archives photographiques : 1 FS 21)

  • [Gare du chemin de fer à crémaillère. Le dépôt devant l'hôtel Beau-Site] / anonyme. Aix-les-Bains, [fin XIXe siècle]. 1 photogr. ; 9 x 13 cm. (Coll privée)

  • [Vue d'ensemble de la gare du chemin de fer à crémaillère] / anonyme. Aix-les-Bains, [fin XIXe siècle]. 1 photogr. ; 9 x 13 cm. (Coll privée)

  • 39. Aix-les-Bains. La gare du Revard. Paris : L.L., [début XXe siècle]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm (AC Aix-les-Bains : Cp 66/45)

  • 26. Aix-les-Bains. La gare du Revard. [Paris : L.L., début XXe siècle]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm (AC Aix-les-Bains : Cp 66/47)

  • Aix-les-Bains. La gare du chemin de fer à crémaillère du Revard. 300. Chambéry : Grimal, [fin XIXe siècle]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm (AC Aix-les-Bains : Cp 66_49)

  • La Savoie. 112. Aix-les-Bains. Gare du Revard et hôtel Bernascon. [Paris] : B.F. Lux, [1914-1918]. 1 carte postale : noir et blanc ; 9 x 13 cm (AC Aix-les-Bains : Cp 66/50)

Bibliographie
  • FOUGER, François. Le Chemin de fer à crémaillère. Aix-les-Bains / Le Revard. Aix-les-Bains : 2000. 160 p. multigr. : ill. ; 22 cm.

    NB: L'ouvrage a été complété et édité une seconde fois, en 2013.

Liens web

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Lagrange Joël - Gras Philippe