Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hall mécanique J. Jacquard de l'INSA Institut Nationale de Sciences Appliquées

Dossier IA69001369 réalisé en 2013

Fiche

Dénominationscampus universitaire, atelier
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Villeurbanne
AdresseCommune : Villeurbanne
Adresse : avenue, Albert Einstein, 27 avenue, Jean Capelle, 10 rue
des sports
Cadastre : 1999 AE 14

La halle mécanique construite en 1961, est un des élément constitutif du campus de l'INSA créé en 1957 et construit par l'équipe Perrin-Fayolle. Elle est localisée le long de la partie Est du mail principal de l'INSA.

Elle est utilisée par les services de recherches pour les essais de soufflerie. D'un modèle atypique, elle est prévue dans le projet d'origine pour quatre édifices d'ateliers.

Elle va être démolie d'un tiers. Cette halle mérite toute notre attention : être labellisée architecture XXe siècle voir même protégée MH.

Une plaque inauguratrice est localisée dans le bâtiment administratif de l'INSA : "L'INSA est né en 1957, d'un rapport présenté en janvier 1956 par le sénateur Henri Longchambon, à la demande du conseil supérieur de la recherche scientifique et du progrès technique, de la volonté du parlement (loi du 18 mars 1957), du soutien personnel de Gaston Berger directeur de l'enseignement supérieur, de l’opiniâtreté de Pierre Massenet, préfet du Rhône pour l'attribution du domaine de la Doua et la rapidité des procédures, de l'appui de Xavier d'Hauthuille présentant des amis de l'université, pour la mobilisation des milieux lyonnais, du talent de Jacques Perrin-Fayolle architecte GPDR et de l'effort exceptionnel des entrepreneurs, de la participation de tous : maîtres, personnel, élèves autour du recteur Capelle directeur général à l'édification d'une communauté originale d'enseignement et de recherche, 18-9-1979."

Source (http://www.insa-lyon.fr/fr/insa-de-lyon/histoire-de-lecole/histoire-de-lecole).

Les 90 hectares du terrain de la Doua sont pratiquement libérés par les trois organismes qui se les partageaient, l’armée, la Société hippique de Lyon et les

PTT qui avaient là leurs relais de radio télécommunications. Ils s’effacèrent devant le grand projet qui marqua l’avènement d’une nouvelle conception

de formation des ingénieurs.

Pour la première rentrée en 1957, il fallut construire directement, sinon le futur Institut, du moins les bâtiments nécessaires à une première année

accueillant 300 élèves. La construction fut donc éclair, les plans des bâtiments furent tracés presque à mesure qu’ils se construisaient. L’architecte était M.

Perrin-Fayolle, Premier Grand Prix de Rome (accompagné entre autre par Jean Prouvé).

Ainsi, le 12 novembre 1957, les bâtiments furent prêts pour accueillir la première promotion sur un terrain qui était encore un marécage encombré de quelques restes de jardins potagers. L’INSA qui, selon la loi, devait former à la fois des ingénieurs et des techniciens s’est rapidement transformé en une école d’ingénieurs de haute qualification uniquement.

Un nouveau type d'école d'ingénieurs : son originalité résidait dans son mode de recrutement des élèves : sur titre après le baccalauréat. Un tel système concourait à démocratiser la formation d'ingénieurs en permettant l'accès à tous ceux pour lesquels plusieurs années d'école préparatoire constituaient un risque et un coût dissuasif.

Au-delà, l'INSA de Lyon s'est constitué une identité propre en proposant des enseignements jusqu'alors inexistants. La vie en internat développa rapidement

une vie communautaire et associative très riche.

L'INSA de Lyon est né dans une France en pleine expansion industrielle qui connaissait une pénurie d'ingénieurs et de techniciens : en 1955, la France délivrait 4 500 diplômes d’ingénieurs et à la même époque, les Etats-Unis formaient 29 000 ingénieurs.

A Lyon, il y avait une volonté unanime pour réaliser un grand centre de formation scientifique et de recherche. Dans les milieux lyonnais concernés, on était convaincu de la relation entre une bonne formation des cadres et l’avenir économique régional. Le quotidien "Le Progrès" souligne : "L’INSA placera Lyon en tête des réalisations universitaires".

Le projet de loi créant l’INSA est discuté et voté par l’Assemblée Nationale le 5 février 1957. Le 15 février 1957, le futur établissement est présenté officiellement à Lyon, ainsi que le Recteur Capelle désigné pour en assurer la direction.

Période(s)Principale : 4e quart 20e siècle
Dates1957, daté par source
1961, daté par source
Auteur(s)Auteur : Perrin-Fayolle Jacques
Jacques Perrin-Fayolle (1920 - 1990

Architecte lyonnais.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Auteur : Prouvé Jean architecte

La halle mécanique est conçue avec en ossature en portiques de béton armé. La toiture en béton est percée dans les interstices de la trame structurelle. Les ouvertures sont couvertes de petites verrières de formes pyramidales qui assurent un éclairage naturel zénithal. Quatre façades aveugles.

Cette halle mérite toute notre attention : être labellisée architecture XXe siècle voir même protégée MH.

Intérêt de l'œuvreà signaler
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Halitim-Dubois Nadine