Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs, Hôtel Tony, puis Hôtel Tony et de Paris, puis Grand Hôtel de Paris, puis Hôtel de Paris et National

Dossier IA73001101 inclus dans Rue de la Chaudanne réalisé en 2003

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Voir

AppellationsHôtel Tony, Hôtel Tony et de Paris, Grand Hôtel de Paris, Hôtel de Paris et National
Dénominationshôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonCentre historique
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Centre historique
Adresse : 8 rue du, Dauphin , 20 rue de la, Chaudanne , rue
Daquin
Cadastre : 1879 D 642 bis, 644 ; 1973 CD 645

En 1728, le marquis de Saint-Innocent possède à cet emplacement une propriété, avec maison, cour, jardin et grange, longée à l'arrière par les remparts. Cette propriété noble appartient en 1786 à la famille Girod, puis, en 1820, à François Dronchat, notaire. C'est dans l'ancienne grange qu'en 1869, Tony Mathiez aménage, après transformations, un hôtel. Il construit une seconde aile, au nord, reliée à l'aile ouest par un passage couvert avec porte cochère précédée d'une rampe d'accès. L'hôtel apparaît alors dans les guides sous le nom d'Hôtel Tony. A partir de 1870, il est exploité par Eugène Bebert, gérant du journal "La Savoie thermale et pittoresque", qui lui donne le nom d'Hôtel Tony et de Paris, puis, en 1879, par Arsène Flischer qui le dénomme Grand Hôtel de Paris. Il appartient alors à la famille Grobert, héritière de François Dronchat. Les travaux d'élargissement de la rue Daquin, effectués en 1889-1890, entraînent la démolition de l'aile nord. A l'occasion de sa reconstruction, en 1891, l'aile ouest est exhaussée et modifiée de manière à communiquer avec l'aile en retour où se situe désormais le hall d'entrée de l'ensemble. L'hôtel a été exploité sous le nom d'Hôtel de Paris et National de 1931 à 2002, date de sa vente à un promoteur immobilier qui a obtenu, en décembre 2003, l'autorisation de le détruire pour construire un immeuble.

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1869, daté par source
1891
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu
Personnalité : Mathiez Tony commanditaire
Personnalité : Flisher Arsène commanditaire

L'hôtel s'élève à l'angle de la rue de la Chaudanne et de la rue Daquin, avec entrée principale sur cette dernière. Il comprend deux corps de bâtiment disposés en L autour d'un jardin clos planté d'arbres et entouré d'un muret ; au sud, un portail permet la communication avec la propriété voisine. L'ensemble, avec toit à longs pans sur chacun des corps, est construit en moellons de calcaire sans chaîne en pierre de taille et avec encadrements en molasse pour l'aile ouest, avec encadrements et chaînes d'angle en pierre de taille pour l'aile nord. Toutes les façades sont enduites. Les élévations sur rue de l'aile nord sont reliées par un pan coupé percé d'une travée de baies. L'élévation principale, sur la rue Daquin, compte huit travées dont deux doubles, avec balcons aux deuxième et troisième étages, et l'élévation latérale, rue de la Chaudanne, une seule travée. Des balcons règnent à chaque étage, côté jardin, sur les deux ailes. L'aile nord comporte un étage de soubassement où se situent les cuisines, un rez-de-chaussée surélevé réservé aux pièces de réception, accueil, salons et salle à manger avec véranda côté jardin, trois étages carrés et un comble à surcroît. Des couloirs transversaux, accessibles par les balcons sur jardin, desservent les chambres. A l'étage de comble, un couloir médian longitudinal distribue les chambres des employés éclairées par des vasistas. L'accès aux étages se fait par un escalier d'honneur en pierre, tournant avec jour, partant du hall d'entrée ; une volée droite assure le passage de l'entrée sur rue au rez-de-chaussée surélevé. Un escalier secondaire, en bois, à une volée tournante, donne accès à l'étage de soubassement à partir du hall. L'aile ouest, simple en profondeur, compte un sous-sol, un rez-de-chaussée et trois étages carrés accessibles par un escalier tournant avec jour, en bois, situé à l'extrémité nord. Les chambres du rez-de-chaussée ouvrent directement sur le jardin, celles des étages sont distribuées par un couloir longitudinal. Elles ouvrent, à l'opposé, côté jardin, sur des balcons régnants différents selon les étages : le balcon du premier étage est supporté par des consoles en pierre tandis que les deux autres, en béton, reposent sur des poutrelles métalliques. Les garde-corps des deux premiers niveaux sont en fer forgé et celui du dernier niveau en fonte, comme ceux de l'aile nord dont il reprend le dessin.

Murscalcaire
enduit
moellon
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toittuile mécanique
Étagessous-sol, étage de soubassement, rez-de-chaussée, rez-de-chaussée surélevé, 3 étages carrés, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en charpente
Typologiesvillégiature
États conservationsmenacé
Techniquesferronnerie
Précision représentations

Une frise de grecques court à la base des garde-corps des balcons régnants de l'aile nord et du troisième étage de l'aile ouest ; des bouquets, reliés par des guirlandes de fleurs, sont disposés régulièrement sur toute la longueur.

Permis de démolir accordé en décembre 2003 pour reconstruction d'un immeuble à l'emplacement de l'hôtel.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. 1 O 150. Registre des autorisations de voirie. Demande d'autorisation de Tony Mathiez, pour la construction d´un pavillon au nord de sa propriété, le long de la rue des Boucheries, suivant l´alignement que lui donnera la ville, 1869

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 152. Registre des autorisations de voirie. Demande de Monsieur Tony Mathiez pour mettre une enseigne sur sa maison, "Hôtel Tony", 1870

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 155. Registre des autorisations de voirie. Demande de Monsieur Bebert Eugène, agent d'affaires, pour placer une enseigne sur la maison Bogey "Hôtel Tony, table d'hôte, restaurant à la carte, jardin", 1872

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 157. Registre des autorisations de voirie. Demande de Monsieur Bebert Eugène, agent d'affaires, pour placer une enseigne sur la maison qu'il a louée à Gaillard Thérèse, rue des boucheries "Ecurie, remise de l'Hôtel Tony", 1873

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 169. Registre des autorisations de voirie. Demande de Arsène Flischer, maître d'hôtel de l'hôtel Tony, pour placer des tuyaux le long de la propriété Grosbert, 1879

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 191. Registre des autorisations de voirie. Demande de Arsène Flischer, pour poser une enseigne à l'angle nord-ouest de son hôtel "Grand Hôtel de Paris, jardin, restaurant", 1893

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 243. Registre des autorisations de voirie. Demande de C. Gaime, pour poser une enseigne "Hôtel de Paris", au 9 de la rue Daquin, 1931

Documents figurés
  • [Hôtel Tony] / S.n. Aix-les-Bains : [vers 1870]. 1 photogr. ; 18 x 24 cm. (AC Aix-les-Bains : 11 Fi 505)

  • [Façade de l'Hôtel Tony] / S.n. Aix-les-Bains : [vers 1870]. 1 photogr. ; 18 x 24 cm. (AC Aix-les-Bains : 11 Fi 504)

Périodiques
  • Hôtel Tony. La Savoie thermale et pittoresque : journal d'Aix-les-Bains.18 août 1872, n° 11 (AC Aix-les-Bains : LDC 9)

  • Hôtel Tony et de Paris. La Savoie thermale et pittoresque : journal d'Aix-les-Bains. 27 septembre 1874, n° 26 (AC Aix-les-Bains : LDC 9)

  • [Accident lors de la construction de l'hôtel Tony et de Paris]. L'Avenir d'Aix-les-Bains. 1891, n° 18 (AC Aix-les-Bains : PER 4)

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Lagrange Joël