Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble : hôtel de Tournon

Dossier IA42001624 inclus dans Ville de Montbrison réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Appellationshôtel de Tournon
Destinationsimmeuble
Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Montbrison
Adresse : 7 rue, Saint-Pierre , 6 rue des
Clercs
Cadastre : 1809 E 305 (partie droite) ; 1986 BK 79 (partie droite)

L´édifice actuel réunit deux hôtels particuliers implantés rue Saint-Pierre et rue des Clercs, respectivement habités par la famille de Tournon et la famille Girard, puis Girard de Vaugirard. Quelques textes attestent la présence de la famille de Tournon dans cette demeure. Ainsi, en 1536, le notable Claude de Tournon, habitant rue des Clercs, est sollicité par les consuls de la ville pour un prêt de cent livres, nécessaire aux festivités déployées en l´honneur de la venue de François 1er à Montbrison. Un testament de Claude de Tournon, de 1538, est signé dans sa maison rue de la Barrière (actuelle rue Saint-Pierre). Une épitaphe apposée dans la chapelle de Tournon de l´église Saint-Pierre, rappelle le souvenir de Claude de Tournon (1525-1572), habitant la paroisse Saint-Pierre. Plusieurs vestiges architecturaux de cette époque subsistent dans l´édifice. Ainsi rue Saint-Pierre, des éléments de porte murée, avec linteau en accolade orné d´un écu, sont encore visibles malgré les transformations de façade. Au rez-de-chaussée, une salle conserve une cheminée monumentale du milieu du 16e siècle (lettre B sur le plan de T. Rochigneux). A l´arrière une galerie éclairée par des arcs moulurés conduit vers un escalier en vis demi-hors-oeuvre. Dans le corps de bâtiment rue des Clercs, la fenêtre du 1er étage possède encore son encadrement mouluré à cavet. La salle du rez-de-chaussée, contient une cheminée adossée de la 1ère moitié du 17e siècle (lettre A sur le plan de T. Rochigneux) ; son manteau, formé d´un couvrement d´arc à claveaux à crossettes est orné des armoiries sculptées de la famille de Tournon. Le Plan de la Traversée de Montbrison de 1780, révisé en 1798, indique deux maisons au 12 de la rue de la Barrière (actuellement 7 rue Saint-Pierre) à « 2 étages, pisé, bonne » appartenant à Madame de Périchon. C´est probablement à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle que l´hôtel de Tournon et l´hôtel Girard sont réunis ; en effet, le cadastre de 1809 ne mentionne qu´une seule parcelle (E 305), sur ces deux emplacements toujours possédés par la famille Despérichons. Restructurés à la fin du 18e siècle et au cours du 19e siècle, ces deux hôtels sont rassemblés en un seul édifice. Les élévations sur rues sont modernisées et harmonisées par la création de nouvelles baies, par la suppression des meneaux et traverses et par la pose d´enduits de façade. Les corps de bâtiments sont transformés en immeuble à logements au début du 20e siècle.

Période(s)Principale : milieu 16e siècle
Principale : 1ère moitié 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu
Personnalité : Tournon, Claude de personnage célèbre

Bien que dénaturée par de nombreuses baies murées en rez-de-chaussée et par la création de quatre fenêtres à plate bande clavée au 2e niveau, l´élévation sur la rue Saint-Pierre laisse deviner deux maisons distinctes par ses vestiges architecturaux. La partie de droite (l´hôtel de Tournon) présente au rez-de-chaussée des baies partiellement murées, dont une intègre un fragment de linteau en accolade avec un écu en dessous, tandis qu´au 3e niveau subsistent quatre baies rectangulaires moulurées à cavet. Sur la rue des Clercs, l´extrémité gauche montre deux ouvertures modifiées au rez-de-chaussée, une fenêtre à encadrement moulurée au 2e niveau et une baie rectangulaire au 3e niveau. Les élévations sont enduites. La toiture à longs pans est couverte de tuiles creuses et se termine par un avant-toit. L´escalier en vis demi-hors-oeuvre, au revers du corps de bâtiment situé sur la rue Saint-Pierre, est visible sur la cour intérieure ; l´accès se faisait par un vestibule (muré) qui depuis la rue Saint-Pierre débouchait sur la galerie formée d´arcades ouvrant sur la cour. Aujourd´hui l´accès se fait par un vestibule commun, celui de l´ancien hôtel Girard. Le corps de bâtiment de la rue des Clercs est actuellement desservi par un escalier en bois tournant à retours, avec un garde corps en bois découpé, installé dans la cour intérieure, contre le mur sud.

Murspisé
enduit
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage en surcroît
Couvrementsvoûte d'arêtes
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en charpente, suspendu
Typologiesimmeuble de type 1: deux corps reliés par escalier en vis avec ou sans galerie
États conservationsbon état, remanié
Techniquessculpture
Précision représentations

armoiries de la famille de Tournon : d'azur au chevron d'or accompagné en chef de deux étoiles d'argent et en pointe d'une tour d'argent maçonnée de sable (sculptées sur l'arc du manteau de cheminée).

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • A Diana, Montbrison : fonds Rochigneux. Notes historiques et [archéologiques] diverses. Ms, [1894]. Matériaux en vue d'une monographie des constructions civiles de la ville de Montbrison (constatations faites en décembre 1893 et janvier 1894).

    p. 111
Documents figurés
  • Généralité de Lyon - Département de la Loire. Traversée de Montbrison pour la route de Lyon en Auvergne n° 8 en celle de Roanne en Languedoc n° 11. Encre, lavis. Approuvé à l'assemblée des Ponts et Chaussées conformément à la lettre de M de Cotte 1780. D'après l'état envoyé le 28 pluviôse an 6 [16 février 1798] par le Ministre de l'Intérieur pour l'établissement des barrières ; la classification de routes de ce département a été changée presque en entier. La route de Roanne en Languedoc n° 11 de l'itinéraire de la ci-devant Généralité de Lyon est partagée en deux routes dans le nouveau ; la 1ère de St Etienne à Montbrison 2e classe n° 2 et la 2me de Roanne à Montbrison 3e classe n°1. Et la route de Lyon en Auvergne n°8 de l'ancien itinéraire se trouve actuellement sous le n° 5 de la 2me classe et sous le nom de route de Clermont à Lyon par Ambert et Montbrison. À Montbrison le 23 nivôse an 7 [12 janvier 1799]. L'ingénieur en chef du département de la Loire. [signature illisible]. Nota. La route a été ouverte dans cette partie [.] de l'axe prolongée de la rue St Jean. C'est sans doute [.] d'après des projets approuvés depuis l'année 1780 V.S. [vieux style]. [.] ils ne sont pas à la disposition de l'ingénieur en chef [.] département de la Loire. (A. Diana, Montbrison : série C géo 143, feuilles A à O, photocopies)

  • Département de la Loire. Arrondissement de Montbrison. Canton de Montbrison. Commune de Montbrison. Parcellaire de 1809. Section E dite de la ville. Reboul, géomètre, Montbrison, 1809. Papier, encre brune, lavis bleu. Ech. 1/1250e. (AC Montbrison)

Bibliographie
  • GUIBAUD, Caroline, HARTMANN-NUSSBAUM, Simone, JOURDAN, Geneviève, MONNET, Thierry. Montbrison, un canton en Forez. Lyon : Editions Lieux Dits, 2008 (Images du patrimoine ; 251.)

    p. 28
Périodiques
  • Recueil d'inscriptions foréziennes du XIe au XVIIIe siècle (suite). Revue Forézienne. Histoire et archéologie, Saint-Etienne : Chevalier, libraire-éditeur, novembre 1869

    p. 227
  • BROUTIN, A. Variétés. Le collège de Montbrison et les pères de l'oratoire.In Revue Forézienne. Histoire et archéologie, 2e année, 1868, t. 1

    p. 78-96
  • LATTA, Claude. François 1er à Montbrison (1536). In Village de Forez, 1992, n° 50

    p. 5
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Hartmann-Nussbaum Simone - Jourdan Geneviève