Logo ={0} - Retour à l'accueil

Mairie-école

Dossier IA42002942 réalisé en 2006

Fiche

Genrede garçons
Dénominationsmairie, école primaire
Aire d'étude et cantonMontbrison
AdresseCommune : Essertines-en-Châtelneuf
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1986 H 152

La première maison d'école et mairie d'Essertines-en-Châtelneuf est une ancienne maison d'habitation acquise par la commune en 1844 en remplacement d'un local trop petit ; des travaux d´appropriation y sont effectués par l'agent voyer Dulac en 1846. Après la loi de 1867, la commune cherche un autre bâtiment afin d'assurer la séparation des garçons et des filles ; un projet pour la construction d'une école de garçons (50 élèves environ) est dressé par A. Favrot, architecte de l'arrondissement de Montbrison, en 1872 (15 000 F), mais la commune se contente d'une surélévation de l'école existante, réalisée par Thévenet en 1878 (1700 F). En 1985, l'école du bourg est abandonnée au profit de celle de Malleray (créée comme école de hameau dès 1884) ; elle a été réhabilitée en logements.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Dulac agent voyer attribution par source
Auteur : Favrot A. architecte départemental attribution par source
Auteur : Thévenet architecte attribution par source

Distribution de l'édifice : à l'étage de soubassement, couloir transversal (porte côté est) distribuant la salle de mairie au sud et deux caves au nord ; au rez-de-chaussée surélevé, accès par la façade ouest : vestibule desservant l'escalier central droit, à retour (une vollée rejoint le niveau inférieur) et les appartements des instituteurs ; au premier étage : arrivée de l'escalier sur un couloir transversal desservant quatre salles (classes ou salles de la mairie) ; dans l'angle nord-ouest, vollée d'escalier vers le comble (grenier). Les bâtiments sont en moellon de granite avec des encardrements en granite. Les toits sont à longs pans et croupes, en tuile creuse, avec génoise. Niche à statuette en façade sud.

Mursgranite
moellon
Toittuile creuse
Étages1 étage carré, étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours en charpente
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Essertines-en-Châtelneuf. Registre de délibérations du conseil municipal. 23 juillet 1843-4 décembre 1887. Délibération du 30 juin 1844. Le maire a fait échange de la maison d´école actuelle avec la maison de M. Forestier au bourg : local spacieux et convenable pour recevoir les institutrices et les enfants. L´ancienne école était trop petite. Il faudra faire des travaux d´appropriation. Délibération du 2 février 1846. Les travaux de l´école sont terminés. M. Dulac, agent voyer secondaire à Montbrison, est invité à vérifier les travaux et dresser le PV de réception (a eu lieu : les 28 septembre, 20 et 21 novembre 1845). Délibération du 27 août 1876. Le conseil a cherché une maison à louer pour y installer l´école de garçons mais en vain ; décision de chercher un emplacement pour construire, de façon à pouvoir donner des plans et devis à approuver au préfet pour l´année prochaine. Délibération du 14 août 1878. Plan, devis et cahier des charges pour réparation de l´école par Thévenet, architecte à Montbrison (2200 F). Délibération du 20 octobre 1878. Le projet est ramené à 1700 F : approuvé. Délibération du 21 décembre 1879. Les travaux de l´école sont réalisés une partie en adjudication (1593 F) et une partie en régie (979 F).

  • AC Essertines-en-Châtelneuf. Boîte école du bourg. - 11 août 1878. Réparation [surélévation] à la maison d´école mixte d´Essertines-en-Châtelneuf. Devis estimatif dressé par Thévenet architecte à Montbrison. Enlèvement de la toiture et de la charpente composant les fermes afin de permettre l´exhaussement des murs en maçonnerie, remise en place de la charpente. Démolition de la corniche en brique. Élévation du pourtour du bâtiment sur une hauteur de 0,65 m. 1700 F. - 25 juillet 1872. Projet pour la construction d´une école de garçons (50 élèves environ). Devis descriptif et cahier des charges. Dressé par l´architecte de l´arrondissement de Montbrison A. Favrot. 15 000 F. La commune n´a pas d´école de garçons, ce qui est indispensable, la population étant de 670 habitants. École projetée suivant un type déjà admis par l´administration.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry