Logo ={0} - Retour à l'accueil

Mairie et halle au grains, puis office de tourisme du Pays de Faverges

Dossier IA74002184 inclus dans Ville de Faverges réalisé en 2014

Fiche

Dénominationshôtel de ville, halle
Aire d'étude et cantonPays de Faverges et du Laudon - Faverges
AdresseCommune : Faverges
Lieu-dit : Faverges
Adresse : rue de la
République
Cadastre : 1905 D15 3147 ; 2008 D15 2314

L'ancien hôtel de ville a été édifié en 1855 sur les plans de l'architecte Camille Ruphy au sortir de la vieille, ville le long de la rue de Victor-Emmanuel devenue rue de la République, axe de développement de Faverges au XIXe siècle. Sa construction avait été décidée en conseil municipal le 31 octobre 1849. Les travaux ont été confiés à l'entrepreneur Joseph Mosca venu de Randens en Savoie, qui a sous-traité une partie des travaux à des artisans de Faverges : taille de pierre à Canovaz, couverture en ardoise à Neyret et chaux à Dupont. Les travaux sont réceptionnés le 25 septembre 1855.

Lors de l'inauguration, le syndic Maurice Blanc (1804-1865) neveu du baron et industriel Nicolas Blanc, rappelle dans un discours qu'à la suite de la décision de construire une halle aux grains, la municipalité décida d'exploiter l'espace couvert pour y installer l'ensemble des services administratifs. Ainsi, le bâtiment accueillait la halle aux grains, le salle du conseil municipal, le commissariat de police, le service des poids et mesures, la musique, la pompe à incendie, la salle d'audience du juge de mandement, la salle du greffe, les archives du bureau d'enregistrement des actes officiels concernant les biens des personnes (insinuation) et une grande salle destinée aux élections et au tirage au sort pour le recrutement militaire.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, la mairie est transférée dans l'ancienne maison de Maurice Blanc, dont l'architecture présente des similitudes avec cet édifice, et le bâtiment devient l'office de tourisme du Pays de Faverges.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1855, daté par source
Auteur(s)Auteur : Ruphy Camille
Camille Ruphy

Architecte départemental de Haute-Savoie en 1865 (AD Haute-Savoie, 2O : 2166, travaux à l'église de Chainaz-les-Frasses).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte

Le bâtiment se compose d'un corps central orienté nord-est/sud-ouest, de trois travées, surmonté par un pignon triangulaire, flanqué de deux ailes d'une travée en léger retrait. L'édifice a deux étages carrés surmontant le rez-de-chaussé, ouvert dans le corps central de trois arcades entourées d'un parement en pierre. Les niveaux sont séparés par des cordons et les angles (corps central et ailes) sont dotés de chaînages en besace. Le toit à longs pans avec une croupe à l'ouest et à l'est est recoupé en son centre par un toit à longs pans sans croupe couvrant le corps central. l'ensemble est couvert en tuile mécanique.

Murscalcaire enduit
Toittuile mécanique
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés
Couverturestoit à longs pans croupe
Escaliers
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Faverges. Série M2. Bâtiments communaux, Maisons communal. Dossier relatif à la construction d'une maison communale et d'une grenette.

    Mairie de Faverges
Bibliographie
  • DAVIET, Jérôme. Faverges au fil des pas. Histoires d'une ville. Le Châtelard : ed. P.N.R. du Massif des Bauges, 2009.

© Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges ; © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Daviet Jérôme