Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison (chalet) dit chalet Le Rabolliot

Dossier IA73000009 réalisé en 1994

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénominationchalet
Appellationschalet Le Rabolliot
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCourchevel 1850 - Bozel
AdresseCommune : Saint-Bon-Tarentaise
Lieu-dit : les Chenus
Adresse : rue des
Chenus
Cadastre : 1990 AB 6, 160

Chalet construit pour trois familles originaires de Blois (d'où le nom du chalet, nom solognot du lapin de garenne) qui constituent la société Montana. Ils envisagent de "construire ensemble un chalet en montagne, assez haut pour profiter des vacances scolaires de Pâques, et dans un endroit agréable, étant trois ménages d'amis pourvus de jeunes enfants et passionnés de ski... Il nous faudrait une cuisine, un living-room assez grand et de trois à cinq chambres..." (lettre de P. Vrinat, 31/07/1950). Le projet est conçu par Denys Pradelle, "projet économique", le "moins cher au mètre carré" des constructions réalisées par cet architecte. Le programme prévoyait la possibilité d'une certaine autonomie pour chaque famille (chambre des parents, dortoir des enfants, etc...). Première esquisse en avril 1951, seconde en mai, début du chantier en juillet ; le chalet est habité à noël 1951 (parcelle numéro 171 du plan de lotissement ; Numéro dossier AAM : 50). Travaux de modifications de l'intérieur réalisés en 1986 par l'architecte Guy Rey-Millet, de l'Atelier d'Architecture en montagne (Numéro dossier AAM : 1509).

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1951, daté par source
Auteur(s)Auteur : Pradelle Denys architecte attribution par source
Auteur : Rey-Millet Guy architecte attribution par source

Corps de bâtiment unique sur deux niveaux, de 10 x 8 m environ. Balcon, le long de la façade sud-est, prolongé par une terrasse côté ouest, rattrapant ainsi le niveau du terrain. Structure porteuse verticale en moellons de béton, enduits au ciment et peints en blanc, avec doublages intérieurs en briques. Structure porteuse horizontale, charpente et linteaux en bois ronds de diamètres variables (posés par le maçon) : 15 cm pour le plancher bas, 20 cm pour le plancher haut et la charpente, 30 cm pour les linteaux des baies. Charpente en bois ronds faite de quatre pannes et seize chevrons, avec feutre goudronné de type 27S, placé en auget. Couverture en tôle ondulée galvanisée. Balcon en bois débordant couvert, côté sud-ouest, par la toiture reliant le terrain et le niveau supérieur. Baies vitrées occultées par des volets de bois suivant la demande des propriétaires. Escalier intérieur en béton armé.

Mursbéton
enduit
parpaing de béton
Toittôle ondulée, tôle galvanisée
Étages1 étage carré
Couverturestoit à un pan
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier de distribution extérieur : escalier droit en charpente
escalier intérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologieschalet plein
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents figurés
  • Station de Courchevel. Propriété de M. Joliot-Curie. Un chalet famillial. 4. Esquisse. Denys Pradelle, mai 1949. Ech. 1 : 400

  • Station de Courchevel 1850. Salle de séjour. 5. Cheminée. 6. Atelier d'Architecture de Courchevel, 21 juin 1951

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ecole d'architecture de Grenoble © Ecole d'architecture de Grenoble - Brusson Jean-Paul - Lyon-Caen Jean-François - Chalabi Maryannick