Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de repos dite "Villa Sanita"

Dossier IA69007197 réalisé en 2014

Fiche

Précision dénominationmaison de repos
AppellationsVilla Sanita
Destinationscouvent, école, hôpital, maison de retraite
Dénominationsédifice hospitalier
Aire d'étude et cantonLyon Urgences
AdresseCommune : Lyon 1er
Adresse : 17 rue
Saint-François d'Assise
Cadastre : 2012 AL 210

La maison de repos est construite entre 1831 (cadastre napoléonien) et 1856. L'acte de vente du 1er juillet 1856 la décrit comme « un grand bâtiment élevé sur caves voûtées, d’un rez-de-chaussée et de quatre étages, percé de douze ouvertures à chaque étage sur la façade principale au midi avec portail dans la façade nord. A l’orient de ce bâtiment est une tour forme octogone avec croisées en ogive formant la cage de l’escalier qui dessert la maison ». Sa disposition générale n'a donc pas été modifiée, malgré sa transformation en bâtiment conventuel avec salles de classe au rez-de-chaussée en 1856, puis de nouveau en maison de repos accueillant les chambres des malades hospitalisés en 1909, et enfin en maison de retraite depuis 2010.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle , daté par travaux historiques

L'immeuble, de plan rectangulaire très allongé, est construit en maçonnerie de moellons de calcaire doré (visibles sur les murs de refend et encadrements de portes intérieures), alors que le parement décoratif en façade est traité en pierre de taille claire. Entièrement tourné vers la ville, il n'est percé que sur la façade sud bénéficiant du panorama et de l'exposition, alors que la façade nord est adossée aux constructions de l’ilot adjacent et seulement percée de petites ouvertures anarchiques en partie haute. Le bâtiment est couvert d'une toiture à un seul pan. Il comprend un rez-de-chaussée surélevé et quatre étages carrés, distribués par un long couloir longeant la façade sud. Le couloir est desservi par une tour d'escalier demi hors-œuvre de plan octogonal, couverte d'une terrasse formant belvédère à laquelle on accède par un lanternon en charpente et pan de bois, couvert de zinc. Le rez-de-chaussée de la tour est composé d' un vestibule circulaire percé de deux portes en plein cintre dont l'une dessert le couloir de distribution du rez-de-chaussée, et l'autre donne accès à la première révolution de l'escalier, déportée dans le corps de bâtiment principal à l'arrière de la tour. A partir du premier palier, la tour est occupée par un majestueux escalier tournant suspendu, caractérisé par une gradation de marches convexes et concaves et ponctué de petits repos soutenus par des consoles en pierre, qui s'achève par un édicule en charpente ouvragée formant escalier en vis suspendu à l'intérieur et lanternon à l'extérieur. La tour est éclairée sur chaque palier par deux baies couvertes en plein cintre, et par un oculus au quatrième étage. La façade principale compte douze travées jumelées par paires séparées par un jeu de pilastres superposés. Elle est percée de larges baies vitrées couvertes en arc surbaissé au rez-de-chaussée et de fenêtres rectangulaires soulignées par trois lignes de balcons aux deuxième, troisième et quatrième étages. Une corniche en pierre marque la limite de toiture.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile mécanique, zinc en couverture
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 4 étages carrés
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à un pan
terrasse lanterneau
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie, suspendu
États conservationsbon état
Techniquesmosaïque
vitrail
décor stuqué
ferronnerie
Précision représentations

Décor du rez-de-chaussée bien préservé : marquise en ferronnerie verrières de la tour ; pavement en mosaïque, plafond mouluré et corniche à têtes de lions et volutes dans le vestibule ; plafond mouluré et décor de staff, menuiseries intérieures et extérieures dans le couloir dit "couloir bleu".

Périmètre UNESCO et ZPPAUP Pentes de la Croix-Rousse.

Statut de la propriétépropriété d'une association
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesescalier

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Rhône. 3E29424. Archives notariales de Me Louis Moiriat, registre des minutes (juin-septembre 1856).

    1er juillet 1856, acte de vente de la propriété de Beauregard aux Soeurs de Saint-François d'Assise de Lyon par les mariés Girard et Masson AD Rhône : 3 E 29424
Documents figurés
  • Clinique chirurgicale, 17 rue Saint-François d'Assise (Lyon Croix-Rousse). ca 1927. 1 impr. photoméc. (carte postale). AC Lyon, 4 Fi 1855.

    AC Lyon : 4 Fi 1855
Bibliographie
  • KOEHLY, Marie-Antoinette (Sœur Marie-Chantal). Sur les pas du Poverello, Congrégation des Sœurs de Saint-François d'Assise de Lyon. Lyon : maison-mère, 1954. 156 p.

    Photographies p. 32, 48
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Delavenne Magali