• étude d'inventaire, Inventaire de la Ville d'Aix-les-Bains
Maison, dite villa La Sapinière
Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
  • © Ville d'Aix-les-Bains

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Simond
  • Commune Aix-les-Bains
  • Lieu-dit Saint-Simond
  • Adresse 46 chemin des Près-de-la-Tour , 11 montée Rabut
  • Cadastre 1879 A 188 p.  ; 2004 BV 174
  • Dénominations
    maison
  • Appellations
    La Sapinière
  • Parties constituantes non étudiées
    communs, dépendance

En 1893, Charles Olivier, comptable à l'hôtel de l'Europe, achète un grand terrain non bâti pour y faire construire l'année suivante une villa. Celle-ci est vraisemblablement destinée dès l'origine à la location puisqu'elle figure au catalogue de l'agence Mermoz au moins à partir de 1898. A proximité immédiate de la maison qui compte alors 12 ouvertures, il fait également construire un bâtiment à usage d'atelier et de buanderie. En 1896, ces communs sont agrandis et comportent désormais un logement pour le jardinier chargé de l'entretien de la propriété.

L'ensemble est racheté en 1926 par un éditeur parisien, René Corpel, qui, sans doute peu de temps après l'acquisition, fait réaliser des travaux qui donnent à la maison sa physionomie actuelle. C'est ainsi, vraisemblablement dans les années 1930, qu'une véranda en béton armé est implantée devant l'élévation occidentale et qu'une tour demi-hors-œuvre abritant l'entrée est placée à l'avant de la travée centrale de la façade est.

Au début des années 1960, la vaste propriété sur laquelle est établie la villa, plantée en grande partie de vignes, n'a pas encore été morcelée et s'étend, au nord, jusqu'à l'école de Saint-Simond. La partie nord, fait l'objet à partir de 1964, d'un projet d'opération immobilière d'une société parisienne prévoyant la construction de 8 immeubles, soit 80 logements sur près de 12000 m2. Or sur le plan d'urbanisme directeur de la Ville approuvé par arrêté préfectoral du 16 janvier 1961, cette propriété est frappée d'une servitude de réserve de services publics. Une acquisition avait, en-effet, été envisagée pour la construction d'un internat en annexe aux lycées de la ville. Si le projet d'internat est abandonné en 1965, la servitude se justifie, alors, encore pour une éventuelle extension de l'école de Saint-Simond. Aussi le permis de construire accordé en 1965 pour l'opération immobilière a-t-il fait l'objet de négociations de la part de la Ville afin de lever la servitude de réserve de services publics. Après une prorogation du permis en 1967 et le dépôt d'une nouvelle demande en 1968, le projet porté par la SCI "La Sapinière" est resté sans suite après 1971. La propriété est divisée en quatre parcelles après 1972, sur lesquelles sont construites des maisons individuelles, tandis que la villa La Sapinière conserve un terrain contigu réduit à l'angle sud-est de l'ancienne propriété.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
    • Secondaire : 2e quart 20e siècle , daté par travaux historiques
  • Dates
    • 1894, daté par source

La maison, dite villa, est implantée sur un terrain en pente orienté est-ouest. Sa façade principale est orientée à l'ouest, tandis que l'entrée se situe sur la façade antérieure, à l'est. Établie sur un soubassement abritant une cave et rachetant la déclivité du terrain, la villa compte un rez-de-chaussée de plein-pied à l'est, un étage carré et un étage de comble.

Elle se compose d'un corps principal de plan rectangulaire régulier. Celui-ci, qui comporte par ailleurs des façades latérales quasiment aveugles, présentait à l'origine à l'ouest et à l'est des élévations à trois travées. Ce corps principal est couvert d'un toit à deux versants à croupes. L'avant-toit fermé, relativement peu débordant, est interrompu à l'ouest par une lucarne à deux versants placée au sommet de la travée centrale et dont on distingue encore le pendant en façade est.

Formant avant-corps, une tour demi-hors-œuvre de plan polygonal abritant l'entrée est adossée à l'ancienne travée centrale de la façade antérieure. Couvert d'un toit à croupe polygonale, elle est percée de petits jours double évoquant des meurtrières.

A l'ouest, une véranda en béton armé est placée à l'avant et au centre de l'élévation postérieure au niveau du rez-de-chaussée. Elle est établie sur une terrasse en terre-plein maintenue par un mur de soutènement en arc de cercle en moellon de pierre brut, au centre duquel un passage vouté conduit aux caves de l'étage de soubassement. Cette véranda est couverte d'un toit en terrasse bordé d'un garde-corps en ciment prolongé de chaque côté par un balcon filant. Les impostes polygonales de ses baies lui confèrent un aspect Art Déco. A l'avant de la véranda, un belvédère en béton avance en surplomb au-dessus du jardin ; il est desservi par un petit escalier de distribution extérieur double.

Un petit bâtiment, anciens communs et logement du jardinier, comportant un rez-de-chaussée et un étage carré est implanté à proximité immédiate de la villa, à l'est. Au nord, une autre petite construction, ancienne dépendance liée à l'entretien du jardin et à l'exploitation des vignes, est aujourd'hui située en dehors de la propriété (parcelle BV 202) mais est visible depuis le chemin des Près-de-la-Tour. Ces petites constructions couvertes d'un toit à deux versants, présentent encore des encadrements en briques et quelques éléments décoratifs en bois découpé.

  • Murs
    • pierre moellon enduit
    • béton enduit
  • Toits
    tuile mécanique, ardoise
  • Étages
    étage de soubassement, rez-de-chaussée, 1 étage carré, 1 étage de comble
  • Couvertures
    • toit à deux pans croupe
    • terrasse
    • toit polygonal
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en charpente
    • escalier de distribution extérieur : escalier symétrique en maçonnerie
  • Techniques
    • maçonnerie
  • Représentations
    • pilastre
  • Précision représentations

    Les chaines d'angle forment des pilastres sur la hauteur du rez-de-chaussée ; un bandeau poursuit les moulures des chapiteaux de ces pilastres sur les élévations délimitant les niveaux.

F-EBE-Collectifs-Aix-les-Bains

  • Position sur cour
  • Mitoyen non
  • Alignement non applicable
  • Nombre de façades sur rue non applicable
  • Nombre de corps de bâtiments 3
  • Type de clôture muret surmonté d'une grille et haie
  • Fonction non applicable
  • Villégiature oui
  • Place de l'entrée non applicable
  • Situation de la porte d'entrée centrée
  • Passage non applicable
  • Nombre d'étages 1
  • Entresol non
  • Nombre de travées non applicable
  • Balcon non
  • Balcon filant oui
  • Loggia non
  • Balcon-loggia non
  • Décrochement de façade oui
  • Matériaux du gros-oeuvre pierre
  • Matériaux des encadrements pierre
  • Matériaux des garde-corps ciment
  • Forme du toit toit à 2 versants
  • Liaison mur-toit avant-toit fermé
  • Cour cour et jardin
  • Puits de lumière non applicable
  • Sas non applicable
  • Loge de concierge non applicable
  • Dépendances 1
  • Dépendances 2
  • Garage non applicable
  • Décor de façade élémentaire
  • Traitement des angles d'îlots élémentaire
  • Nombre d'escaliers 2
  • Escalier 1: emplacement dans-oeuvre
  • Escalier 1: forme tournant à retours avec jour
  • Escalier 1: situation en revers de façade et central
  • Escalier 1: cage ouverte
  • Escalier 1: nombre de volées par étage
  • Escalier 1: 1ère volée décalée non
  • Escalier 1: tour d'escalier non
  • Escalier 1: nombre de noyaux
  • Escalier 1: noyau
  • Escalier 1: matériaux bois
  • Ascenseur 1 non applicable
  • Escalier 1: traitement monumental non applicable
  • Escalier 2: emplacement extérieur
  • Escalier 2: forme droit
  • Escalier 2: situation
  • Escalier 2: cage ouverte non applicable
  • Escalier 2: nombre de volées par étage
  • Escalier 2: 1ère volée décalée non
  • Escalier 2: tour d'escalier non
  • Escalier 2: nombre de noyaux
  • Escalier 2: noyau
  • Escalier 2: matériaux béton
  • Ascenseur 2 non applicable
  • Escalier 2: traitement monumental non applicable
  • Escalier en pendant non
  • Immeuble faisant parti d'un ensemble non
  • Cour commune non
  • Entrée commune non
  • Escalier commun non
  • Façades en rapport non
  • Traboule non
  • Distribution des logements non applicable
  • Datation principale 4e quart 19e siècle
  • Datation secondaire 2e quart 20e siècle
  • Datation tertiaire
  • Modifications 1 agrandissement
  • Modifications 2 non applicable
  • Phase sélectionné
  • Typologie
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée

PLU 2007 : étoile creuse (bâti intéressant : démolition soumise à permis de démolir)

Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable

Documents d'archives

  • AC Aix-les-Bains. 1 O 194, n° 45. Autorisation de voirie accordée à Mr Olivier pour faire construire un mur le long du chemin rural allant du sommet de sa propriété de St-Simond à la route Nationale, 5 avril 1895

    AC Aix-les-Bains : 1 O 194, n° 45
  • AC Aix-les-Bains. 1 O 211, n° 61. Autorisation de voirie accordée à Mr Ollivier pour exhausser un portail en fer, pour le placer au niveau du nouveau Boulevard des Anglais prolongé, ainsi que de clôturer sa propriété située en bordure du dit Boulevard sur une longueur d'environ 100 mètres, 18 mai 1911

    AC Aix-les-Bains : 1 O 211, n° 61
  • AC Aix-les-Bains. 184 W 99, n° 3474. Permis de construire accordé à la SCI "La Sapinière" à Paris pour la construction d'un groupe collectif de 81 logements, 27 décembre 1965

    AC Aix-les-Bains : 184 W 99, n° 3474

Documents figurés

  • Ville d'Aix-les-Bains. Voirie municipale. Aliénation de terrains. Chemin rural n° 8. Acquisition de hors lignes par Mr Ollivier. Plan / Service de Voirie municipale. Aix-les-Bains, 15 mai 1911. Ech. 1 : 1000. 1 tirage de plan rehaussé ; 30,5 x 41,5 cm. (AC Aix-les-Bains : 1 O 1. Dossier boulevard des Anglais)

    AC Aix-les-Bains : 1 O 1
  • [Plan parcellaire, propriété Corpel René] / Brunet, Services techniques municipaux. Aix-les-Bains, 8 juillet 1962. Ech. 1 : 1000. 1 tirage de plan rehaussé ; 31,5 x 60,5 cm. (AC Aix-les-Bains : 184 W 99, n° 3474)

    AC Aix-les-Bains : 184 W 99, n° 3474
  • Ensemble collectif de 80 logements La Sapinière. Plan de masse. [Non réalisé] / Jean Delafontaine, architecte. Aix-les-Bains, 26 septembre 1968. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan ; 61 x 102 cm. (AC Aix-les-Bains : 184 W 99, n° 3474)

    AC Aix-les-Bains : 184 W 99, n° 3474
  • Ensemble collectif de 81 logements La Sapinière. Immeubles A.B.C.D. Elévations est et ouest. [Non réalisé] / Jean Delafontaine, architecte. Aix-les-Bains, 1er juillet 1964. Ech. 1 : 200. 1 tirage de plan ; 54 x 68 cm. (AC Aix-les-Bains : 184 W 99, n° 3474)

    AC Aix-les-Bains : 184 W 99, n° 3474
  • N° 82. Villa boulevard des Anglais / S.n. Aix-les-Bains, [1898]. 1 photogr. : n. et b. ; 12 x 16,5 cm. (AC Aix-les-Bains : 11 Fi 2106) Dans : [Album de villas à louer, à vendre] / Agence générale de location d'Aix-les-Bains, Michel Mermoz, puis agence Kaola, pl. 19.

    AC Aix-les-Bains : 11 Fi 2106

Annexes

  • ANNEXE 1 Liste des propriétaires
  • ANNEXE 2 Descriptif de la villa
  • ANNEXE 3 Service des Domaines. Evaluation immobilière
Date d'enquête 2014 ; Date(s) de rédaction 2014
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Ville d'Aix-les-Bains
Dossiers de synthèse
Articulation des dossiers