Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, magasin de commerce

Dossier IA74001658 inclus dans Ecart du Cruet réalisé en 2011

Fiche

Destinationsmaison d'habitation
Dénominationsmaison, magasin de commerce
Aire d'étude et cantonPays de Faverges et du Laudon - Seynod
AdresseCommune : Saint-Eustache
Lieu-dit : le Cruet
Adresse : chemin rural du
Cruet
Cadastre : 1866 B1 282 ; 2008 B1 65

Bâtiment mentionné sur les planches du premier cadastre français terminé en 1866. Selon les dires du propriétaire, cette bâtisse n´avait pas de fonction agricole mais de commerce.

Période(s)Principale : 19e siècle

Il s´agit de la deuxième maison imbriquée dans une succession de bâtisse. Se trouvant au centre, elle est encadrée à l´est et à l´ouest par d´autre bâtiments ce qui lui ferme deux de ses façades. La maison est ouverte sur le mur gouttereau donnant au sud et des ouvertures secondaires se trouvent au nord. Les évolutions dues aux adaptations d´un ancien bâtiment aux exigences du confort moderne ont quelque peu modifié l´apparence du bâtiment d´origine. On remarque par exemple que, ne possédant que peu d´ouvertures, on a agrandit une fenêtre du logis sur la façade sud. La modification de cette fenêtre est visible avec le décalage d´une des pierres de taille qui forment son encadrement. L´accès au logis se fait par deux escaliers en bois accolés à la façade et se rejoignant sur un balcon, sous lequel il y a un espace pour entreposer du bois. Au pied de l´escalier ouest, une pièce accessible de plain-pied avait une fonction de boutique. On remarque d´ailleurs qu´il y a une différence dans l´utilisation des matériaux pour l´encadrement des ouvertures selon la fonction de la pièce en question. La fenêtre qui s´ouvre dans cette pièce est encadrée d´un assemblement de brique contrairement aux autres encadrements. A l´intérieur, des indices nous permettent d´identifier l´emplacement de l´ancienne boutique, il y a encore les traces de la peinture d´origine ainsi qu´un placard mural et d´anciennes étagères. Au pied de l´escalier est, il y a la porte de la cave qui se situe au-dessous du niveau du sol et accessible par quelques marches. La porte est constituée d´un assemblage de planches horizontales avec des clous forgés traversant. Pour le reste des ouvertures, les encadrements des portes et des fenêtres sont faits avec des pierres de taille calcaire bouchardées, les linteaux sont droits et monolithes et les piédroits sont assemblés. Les façades sont recouvertes d´un enduit de ciment et ne laissent pas apparaitre l´appareillage. Il est possible de traverser le bâtiment du nord au sud en circulant dans les différentes pièces semi-enterrées qui sont accessibles depuis la boutique. Ces pièces sont sans ouvertures et font actuellement offices de caves. Dans l´une d´elles, celle qui est ouverte sur la façade nord on distingue les restes d´un puits qui est aujourd´hui comblé. La toiture à deux pans longs est recouverte en fibrociment et on y a fait percer des ouvertures pour éclairer des pièces supplémentaires sous la charpente.

Mursciment
béton
calcaire
molasse
enduit
appareil mixte
pierre de taille
Toitardoise, ciment amiante en couverture
Couverturestoit à deux pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier symétrique en charpente
État de conservationinégal suivant les parties

ATTENTION FICHE NON FINALISEE On note la présence d'un puits dans une des pièces du bâtiment.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Haute-Savoie. 3 P 3/7339-7349 Commune de Saint-Eustache. Premier Cadastre Français. Premier cadastre français de la commune de Saint-Eustache réalisé entre 1865 et 1866.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Serve Clémence