Logo ={0} - Retour à l'accueil

Microcentrale hydroélectrique Tivoly actuellement sans affectation

Dossier IA73003861 réalisé en 2015

Fiche

Parties constituantes non étudiéesusine de petite métallurgie
Dénominationscentrale hydroélectrique
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Albertville-Sud
HydrographiesLe Grand Ruisseau ; bassin-versant Isère moyenne
AdresseCommune : Tours-en-Savoie
Adresse : montée
Saint-Clément
Cadastre : 2014 C 568

Dans une lettre datée du 3 janvier 1918, adressée au sous-préfet, l'industriel Lucien Tivoly, demande quelle est la procédure pour obtenir l'autorisation de construire une centrale hydroélectrique à Tours-en-Savoie destinée à alimenter une usine de fabrication de mèches à métaux dites "américaines". Il précise : "Le résultat de l'enquête [...] devra m'être connu dans le plus bref délais autrement mon projet serait irréalisable. En effet, j'attends du matériel supplémentaire pour décupler mes moyens de production et ce matériel doit être installé coûte que coûte dés son arrivée soit en Savoie, à Grenoble, Lyon ou ailleurs. L'origine de cette affaire étant bonus, il y a un intérêt pour la commune et la région de voir progresser cette industrie qui avant la guerre était l'apanage de l'étranger, c'est pourquoi une décision rapide doit intervenir" (FR.AD073, 82S34). Le 13 décembre 1918, Lucien Tivoly écrit au préfet "Vous n'ignorez pas que j'ai pris l'initiative de créer dans notre vallée une industrie étrangère qui ne fait que progresser. J'emploie actuellement vingt personnes. Aucun chômage n'est envisagé, au contraire je viens vous demander d'autoriser l'extension de ma fabrication" (FR.AD073, 82S34).

La demande officielle de construction de la centrale est faite par M.Meynadier, représentant de Lucien Tivoly, le 3 février 1921 (FR.AD073, 82S34). L'autorisation est accordée par arrêté préfectoral du 28 septembre 1821. La centrale disposait d'une hauteur de chute de 58 mètres et pouvait produire une puissance de 100 kW. Lors de sa construction, la prise d'eau se faisait sans barrage au moyen d'une coupure dans le cours d'eau permettant d'amener l'eau dans une chambre de décantation puis une chambre de mise en charge. La conduite forcée en tôle mesurait 270 mètres de long.

La centrale est visible sur le cadastre rénové de 1936 (section C, feuille 3, parcelle 568). Dans les années 1940, elle fournit de l'électricité pour la commune de Tours-en-Savoie. Elle cesse de fonctionner au cours des années 1970. Actuellement, le bâtiment est toujours en place mais sans affectation.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates1918, daté par source

La centrale se trouve en rive droite du ruisseau du Grand Ruisseau, sur une dérivation parallèle au canal des usines qui alimentait de nombreux sites hydrauliques de la commune de Tours-en-Savoie. Actuellement le bâtiment de la centrale est sans affectation. Il est de plan rectangulaire sur un niveau. Il est construit en béton avec un toit en tôle ondulée.

Mursbéton
Toittôle ondulée
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesrez-de-chaussée
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
État de conservationbon état

Le bâtiment de l'ancienne centrale se trouve dans une zone forestière le long d'une route allant du village de Tours à la nouvelle centrale hydroélectrique (IA73003862).

L'usine Tivoly est toujours en activité à Tours en Savoie.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073, 82S34, Service hydraulique. Tours-en-Savoie. Affaires diverses (1872-1940). Usines : batteuse, roue hydraulique, scierie du baron de Tours (Saint-Clément, 1863-1871), scierie Fontaine, Tranchet (1861-1871), battoir Avocat (1869-1871), scierie Paillardet (Martinets, 1894), usine hydro-électrique Tivoly (1919), correction du torrent de Saint-Clément, projet, (1924-1935), endiguement du ruisseau de Tours (1910-1915), 1861-1935.

    AD Savoie : 82S34
  • FR.AD073, 49SPC16, Ponts et chaussées, service hydraulique. Tours : scieries du baron de Tours, Fontaine-Tranchant ; batteuse Avocat (1863-1871) ; scie Paillardet (Martinets, 1894) ; usine pour la fabrique de mèches à métaux Tivoly (ruisseau de Tours, 1921), 1863-1921.

    AD Savoie : 49SPC16
  • FR.AD073, 3P 1737, Matrice cadastrale des propriétés bâties, Tours-en-Savoie, 1911-1935.

    AD Savoie : 3P 1737
  • FR.AD073, 3P 7544, Cadastre rénové, Tours-en-Savoie, Section C, feuille 3, 1936.

    AD Savoie : 3P 7544
  • FR.AD073, S465, Fonds de la Préfecture : Transports, Energie, Service hydraulique. Énergie. Distribution électrique. Électrification des communes - Tours-en-Savoie, 1931-1961.

    AD Savoie : S465
  • FR.AD073, J1706, Inventaire des moulins de Savoie. Association des amis des moulins savoyards. Nicole Gotteland, Louis Crabières, commune Tours-en-Savoie, 1999.

    AD Savoie : J1706
Bibliographie
  • F.Drouet, Tours-en-Savoie, Cahiers du Vieux Conflans, n°162, Société des Amis du Vieux Conflans, Albertville, 2001.

    AD Savoie
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Bérelle Clara