Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à farine Sage puis centrale hydroélectrique actuellement vestiges

Dossier IA73003478 inclus dans Paysage du bassin-versant de l'Isère inférieure et du Val Gelon réalisé en 2014

Fiche

Dénominationsmoulin à farine, centrale hydroélectrique
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Grésy-sur-Isère
HydrographiesRuisseau du Nant Bruyant ; bassin-versant Isère inférieure-Val Gelon
AdresseCommune : Sainte-Hélène-sur-Isère
Lieu-dit : Mont Sara
Adresse : Cadastre : 2014 C 326

Un moulin et un battoir apparaissent sur le cadastre napoléonien de 1809 (Section C, parcelle 449). Ils appartiennent à Charles Sage. Le moulin est toujours visible sur le premier cadastre français de 1870 (section C, feuille 2, parcelle 294). Il appartient à Saturnin Sage. En 1901, le moulin Sage est mentionné dans le tableau des Ponts et chaussées sur l'utilisation agricole et industrielle des cours d'eau (FR.AD073, 35SPC7). A cette date, il dispose de trois paires de meules animées par des turbettes. En 1914, il semblerait que Charles Zanolini transforme le moulin en petite centrale hydroélectrique. afin d'éclairer les deux propriétés de la famille Sage-Zanolini ainsi que quelques maisons voisines. En 1916, M.Zanolini dépose une requête contre un arrêté du conseil de préfecture de Savoie du Ier juillet 1916 concernant l'imposition sur sa centrale électrique (voir annexe). A priori, la centrale est détruite par un incendie après la Seconde Guerre mondiale. Actuellement, le site est à l'état de vestiges. Il devrait prochainement disparaitre car des aménagements de protection sur le cours d'eau sont prévus à son emplacement.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle , daté par source
Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates1809, daté par source
1914, daté par source

Le moulin est situé en rive droite du ruisseau du Nant Bruyant. Par la suite, il semblerait que le site soit transformé en petite centrale hydroélectrique. Celle-ci disposait de deux conduites et pouvait produire 110 volts. Actuellement, le site est à l'état de vestiges. Quelques élévations de murs de pierre sont toujours visibles.

Murspierre
Couvrements
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
énergie électrique produite sur place
États conservationsvestiges

Le moulin est situé à proximité du centre-ville de Sainte-Hélène-sur-Isère, le long du nant Bruyant, sur la rive opposée d'une microcentrale (IA73003479) qui est toujours en activité. Il est assez difficile d'accès.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • M.A.Panhard, Recueil des arrêts du Conseil d'État, 1917, p.551.

    4e ESP. (6 juill. — 3e s.-sec.t. spéc.-Cont. — 62.102. Sieur Zanolini. MM. Troehon, rapp. ; Vergniaud, c. du g.).

    (Requête du sieur Zanolini contre un arrêté du conseil de préfecture de la Savoie du Ier juill. 1916 ; patentes ; 1915 ; commune de Sainte-Hélène-sur-Isère ; exploitant une usine-pour la production de l'énergie électrique).

    Vu (les lois des 15 juill. 1880, 8 août 1890, 19 avr. 1905, ensemble les tableaux y annexés);

    CONSIDÉRANT que, d'après les tableaux annexés aux lois susvisées les exploitants d'usines pour la production d'énergie électrique doivent être imposés à raison de la puissance utile des machines dynamo-électriques ; qu'il suit de là que la puissance à envisager est celle qui est fournie aux bornes des machines, sans qu'il y ait lieu de tenir compte de la quantité d'énergie électrique qui aurait été en fait employée par les clients ;

    Cons. qu'il résulte de l'instruction et qu'il n'est pas contesté que la puissance utile de la machine dynamo-électrique du sieur Zanolini, mesurée aux bornes, était de 40 kilowatts ; que, dès lors, c'est à bon droit qu'il a été imposé et maintenu à la contribution des patentes à raison de ce chiffre ; que, d'autre part, il n'est pas fondé à se prévaloir de la modicité de ses bénéfices pour obtenir la réduction d'une contribution à laquelle il a été régulièrement assujetti. (Rejet).

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073, L1006, Cadastre napoléonien, Sainte-Hélène-Isère, section C, feuille unique, 1809.

    AD Savoie : L1006
  • FR.AD073, 3P 7503, Premier cadastre français, Sainte-Hélène-sur-Isère, Section C, feuille 2, 1870.

    AD Savoie : 3P 7503
  • FR.AD073, 35SPC7, Ponts et chaussées, service hydraulique, Comptabilité, statistiques et affaires diverses (classement par année), 1876-1909.

    AD Savoie : 35SPC7
  • FR.AD073, 3P 7504, Cadastre rénové, Sainte-Hélène-sur-Isère, Section C, feuille 2, 1936.

    AD Savoie : 3P 7504
  • FR.AD073, J1706, Inventaire des moulins de Savoie. Association des amis des moulins savoyards. Nicole Gotteland, Louis Crabières, commune Sainte-Hélène-sur-Isère, 1999.

    AD Savoie : J1706
Bibliographie
  • M.A.Panhard, Recueil des arrêts du Conseil d'État statuant aux contentieux des décisions du tribunal des conflits et de la cour des comptes, T.87, 2e série, imprimerie Contant-Laguerre, Bar-le-Duc, 1917.

    p.551
  • H.Barthélémy, Anciens moulins en Combe de Savoie et bas Val d'Arly, Cahier du Vieux Conflans, n°175, Société des Amis du Vieux Conflans, Albertville, 2014.

    CDP Savoie
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Bérelle Clara