Logo ={0} - Retour à l'accueil

Rue de l'Université

Dossier IA69006847 réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellationsrue de la Vitriolerie, rue Bouchardy
Dénominationsrue
Aire d'étude et cantonLyon Saint-André
AdresseCommune : Lyon 7e
Lieu-dit : Guillotière
Cadastre : 1999 AP NC ; 1999 AO NC

La rue de l'Université est créée entre 1888 et 1902 dans le cadre de l'aménagement du quartier des Facultés. Elle remplace et intègre deux anciennes rues remontant au milieu du 19e siècle : la rue de la Vitriolerie appartenant au prolongement du lotissement Combalot, à l'ouest ; et la rue Bouchardy ouverte à partir de 1842 dans le cadre du lotissement du Prado, à l'est. Cette dernière portait le nom d'un des promoteurs du lotissement du Prado. Sur le Projet d'ouverture de rues de 1842-1844, la rue Bouchardy parait ouverte (elle apparait dans toute sa longueur sur le plan de 1847), mais la rue de la Vitriolerie est seulement projetée.

Dès les années 1880, la Ville engage des démarches afin de réaliser la grande avenue destinée à prolonger le futur pont de l'Université, avant que la construction de ce dernier ne soit actée et vienne renchérir la valeur des terrains (AC Lyon, 321 WP 220/3). Mais la Ville hésite entre deux options : en 1883, des dispositions sont prises pour prolonger en ligne droite la rue de la Vitriolerie jusqu'à sa rencontre avec la rue Dumoulin (Père-Chevrier) ; mais en 1888 le plan d'alignement adopté repose sur le prolongement de la rue Bouchardy jusqu'à sa jonction avec la rue de l'Université (AC Lyon, 321 WP 032). La largeur des deux voies est portée à 20 m. Un ensemble hétéroclite de bâtiments (principalement à caractère industriel) desservis par l'étroite et tortueuse ruelle de Vitriolerie doit être exproprié et démoli pour opérer cette jonction à partir de 1892 (moulinage de soie, fabrique de salaisons et choucroute, ateliers de la société des vidanges).

En 1898, l’Université de Lyon demande la création d’une place publique entre les rues Cavenne, Vitriolerie et Béarn, sur des terrains rendus disponibles par l’élargissement de la rue de la Vitriolerie. Le lotissement de ces parcelles en vis-à-vis immédiat de la Faculté de médecine n'est pas jugé souhaitable car il boucherait la luminosité des laboratoires situés au Nord et la présence de cadavres et animaux causerait une gène aux habitants. La création de cette place, aujourd'hui square, est approuvée par délibération du Conseil municipal le 18 novembre 1898 (AC Lyon, 321 WP 034). En 1900, trois immeubles sont démolis au croisement de la rue de la Vitriolerie et de la rue de Marseille, permettant l'aménagement de la future place Depéret (AC Lyon, 321 WP 033). La nouvelle voie est baptisée "rue de l'Université" par la délibération du 17 juin 1902.

Période(s)Principale : limite 19e siècle 20e siècle , daté par travaux historiques

La rue de l'Université relie le pont de l'Université à l'avenue Jean-Jaurès. Elle possède une double orientation témoignant de l'existence préalable de deux rues différentes. La section orientale de la rue (reliant la route de Vienne) a été distraite de l'ensemble et renommée rue Marc-Bloch après la Seconde guerre mondiale.

Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • Enquête préalable à l'achèvement de la rue de l'Université, exposé des motifs, 18 juillet 1895 (AC Lyon, 321 WP 033)

    "La création des Facultés de médecine, de droit et des lettres sur le quai Claude-Bernard a pour conséquence de donner à ce quartier de la rive gauche du Rhône une importance qu’il était loin d’avoir jusqu’alors et qui est appelée à s’accroître bien plus encore après la construction du pont de l’Université projeté entre la place Grolier et la rue de la Vitriolerie. Pour donner à ce pont qui doit relier entre eux les quartiers de Perrache et de la Guillotière un débouché en rapport avec l’importance considérable que lui donnera cette destination, le Conseil Municipal a décidé il y a quelques années d’élargir à 20m la rue Bouchardy qui est actuellement ouverte, en fait, entre la rue de la Madeleine (RN 7 ) et la rue Sébastien-Gryphe, et de la prolonger avec cette même largeur entre cette dernière rue et la rue de Béarn c'est-à-dire jusqu’à son point de rencontre avec la rue de la Vitriolerie elle-même élargie à 20m, qui en formera la continuation jusqu’au quai Claude-Bernard. On aura ainsi, en y comprenant le pont projeté, une artère unique et presque rectiligne reliant le quartier de Perrache à la RN7 (route de Vienne) en traversant dans toute sa largeur le quartier de la Guillotière.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Lyon. 321 WP 032. Rue Bouchardy, 3e arrondissement (1862-1896). Établissement d'une place publique au-devant de la rue Croix-Jordan (1863-1869). Achèvement de la rue Béchevelin et prolongement de la rue Bouchardy : acquisition des immeubles Fischer et Breton (1891-1892). Prolongement et élargissement des rues Sébastien-Gryphe, de Gerland, de la Vitriolerie, Saint-Jérôme et Chervreul.

    AC Lyon : 321 WP 032
  • AC Lyon. 321 WP 033. Prolongement de la rue Bouchardy entre les rues Gryphe et Béarn (1899-1900)

    AC Lyon : 321 WP 033
  • AC Lyon. 321 WP 034. Prolongement de la rue Bouchardy entre les rues Gryphe et Béarn (1895-1907)

    AC Lyon : 321 WP 034
  • AC Lyon. 321 WP 220/3. Rue de la Vitriolerie (1881-1890). Prolongement de la rue Béchevelin, prolongement de la rue de la Vitriolerie en remplacement de la ruelle de la Vitriolerie.

    AC Lyon : 321 WP 220/3
Bibliographie
  • VANARIO, Maurice. HOURS, Henri (sous la direction de). Les rues de Lyon à travers les siècles (XIVe au XXe). Lyon : Éditions Lyonnaises d'art et d'histoire, 1990. 283 p. ; 24 cm.

    p. 269, 278
© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Guillot Catherine - Delavenne Magali