Scierie Mugnier actuellement espace de visite de la scie à grand cadre de Bellecombe
Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
  • © Assemblée des Pays de Savoie

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pays de Savoie - Châtelard (Le)
  • Hydrographies Nant de Bellecombe ; bassin-versant du Chéran
  • Commune Bellecombe-en-Bauges
  • Lieu-dit Les Teppes
  • Cadastre 2014 D 991

La scierie aurait été construite en 1845 par Alphonse Martin. Elle devient la propriété de François Mugnier en 1846 (FR.AD073, 81S14). En 1860, ses fils (François, Jean Louis et Julien) demandent l'autorisation de la maintenir en activité. L'autorisation préfectorale est accordée le 15 avril 1865. La scierie Mugnier est visible sur le premier cadastre français de 1878 (section D, feuille 8, parcelle 1207). En 1893, la scierie appartient pour les 2/3 à François Mugnier et pour 1/3 aux héritiers de Jean Louis Mugnier représenté par sa veuve Véronique Mugnier. Le 15 avril 1895, François Mugnier demande l'autorisation de reconstruire la scierie qui est en très mauvais état. Il souhaite conserver la prise d'eau d'origine mais déplacer le bâtiment plus en aval afin d'augmenter la force motrice. Finalement, l'autorisation préfectorale ne s'avère pas utile car la dérivation a déjà été accordée en 1865. La scierie est reconstruite plus en aval à proximité du pont. Au cours de la Première Guerre mondiale, elle est réquisitionnée par le Génie. Le dernier exploitant, Albert Mugnier, l'utilise jusqu'en 1965. A partir de 1986, des travaux de restauration sont entrepris sur le bâtiment. En 1990, l'association des Amis du Patrimoine de Bellecombe voit le jour. En 1996, la scierie est remise en eau. Elle est actuellement un espace de découverte et de démonstration pour le grand public. Tous les deux ans, elle fait l'objet d'une manifestation festive organisée par l'association des Amis du Patrimoine de Bellecombe.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
    • Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
  • Dates
    • 1838, daté par source
    • 1895, daté par source

La scierie est située en rive gauche du nant de Bellecombe en amont de la scierie Beccu et consorts (IA73002834).

A l'origine, la prise d'eau se faisait par un barrage volant en pierres sèches, à 44 mètres en amont de la scierie.

La première scierie Mugnier disposait d'une chute de 5 mètres et sa roue était installée dans un puits de 2,50 mètres de profondeur. Dans les années 1890, la nouvelle scierie est équipée d'une roue verticale à augets. La scierie construite dans la pente, présente un plan rectangulaire sur deux niveaux : un sous-sol et un rez-de-chaussée. Elle est construite sur une base de pierre supportant une structure en bois et en planches. Elle est couverte d'un toit à longs pans en ardoise. La scierie est équipée d'une turbine rénovée en 2011. Tous les organes de transmission sont visibles au sous-sol. Le rez-de-chaussée abrite la scie à grand cadre et une scie circulaire. On note la présence d'un petit espace fermé appelé "chambrette". Des panneaux présentent l'historique de la scierie et sa restauration.

  • Murs
    • pierre
    • bois essentage de planches
  • Toits
    ardoise
  • Plans
    plan rectangulaire régulier
  • Étages
    sous-sol, rez-de-chaussée
  • Couvrements
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Énergies
    • énergie hydraulique
  • État de conservation
    restauré, bon état
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Sites de protection
    parc naturel régional

Il s'agit de la dernière scie à grand cadre des Bauges en état de fonctionnement. A proximité de la scierie, il existait trois autres scieries (IA73002837, IA73002834, IA73002835). La scierie fait l'objet de valorisations pour le grand public.

Documents d'archives

  • FR.AD073, 81S14, Service hydraulique. Bellecombe-en-Bauges, Police des cours d'eau (1870-1891) ; scieries Mugnier, Poncier, David, Gonthier Collet, Bellon, Bouvier, Brunier, Richard, de la Scaleta, moulin Bouvier (1860-1889), 1860-1891.

    AD Savoie : 81S14
  • FR.AD073, 45SPC2, Ponts et chaussées, service hydraulique, Bellecombe-en-Bauges : scieries Richard, Mugnier, Collet, Poncier, Gonthier, Bellon, David (1864-1865), Fissore de la Scaletta (ruisseau de Détrier, 1876), Mugnier, Dussolier, Beccu, Berthoud, Bouvier (1892-1897) ; moulins Bouvier, Bourgeois (1864-1896), 1864-1897.

    AD Savoie : 45SPC2
  • FR.AD073, 3P 7037, Premier cadastre français, Bellecombe-en-Bauges, Section D, feuille 8, 1878.

    AD Savoie : 3P 7037
  • FR.AD073, 3P 7038, Cadastre rénové, Bellecombe-en-Bauges, Section D, feuille 8, 1960.

    AD Savoie : 3P 7038
  • FR.AD073, J1706, Inventaire des moulins de Savoie. Association des amis des moulins savoyards. Nicole Gotteland, Louis Crabières, commune Bellecombe-en-Bauges, 1999.

    AD Savoie : J1706

Bibliographie

  • G.Becu, D.Becu, P.Haudeville, M.Meunier, B.Meunier, La scie à grand cadre de Bellecombe, 1987.

  • Amis du patrimoine de Bellecombe en Bauges, A la découverte de la scierie à grand cadre de Bellecombe en Bauges, Parc naturel régional du massif des Bauges, 2013.

Date d'enquête 2013 ; Dernière mise à jour en 2013
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Assemblée des Pays de Savoie