Logo ={0} - Retour à l'accueil

Théâtre du Chalet

Dossier IA73001963 inclus dans Avenue Marie-de-Solms réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Voir

AppellationsThéâtre du Chalet
Dénominationsthéâtre
Aire d'étude et cantonQuartier de la gare
AdresseCommune : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Quartier de la gare
Adresse : avenue, Marie-de-Solms , boulevard
Wilson
Cadastre : 1879 D 412 bis p.-413 ; 2003 CD 204-205 p.

Le théâtre du Chalet fut construit par le comte de Pommereu, pour Marie de Solms, en 1856, sans doute à l'emplacement d'un manège qui lui appartenait déja. Les premières représentations, en 1857 et 1858, étaient privées. Il semble que la première saison théâtrale ouverte au public ait eut lieu en 1859. Le bâtiment a été démoli entre 1880 et 1886 pour la Société Civile Immobilière chargée de la commercialisation des terrains de la famille de Solms.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1856, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Solms Marie de commanditaire

Le théâtre du chalet, aménagé dans un ancien manège couvert, pouvait accueillir 300 personnes. C'était une construction en bois, couverte de chaume, de plan rectangulaire allongé avec avant-corps central sur les façades est et ouest. Le fond de scène pouvait s'ouvrir sur la campagne environnante et la salle ne possédait qu'une une loge officielle située de face.

Mursbois
Toitchaume
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
États conservationsdétruit
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • ANNEXE 1

    La démolition du théâtre évoquée par Marie de Solms

    Elle est tombée cette maison, tombée aussi le théâtre, qui avait pour fond de décor les arbres du vallon et la ligne onduleuse des collines. Mais du moins ce n´est pas perdu pour l´art. Boucher et Toudouze, deux artistes hors de pair, ont construit un somptueux atelier sous le hall que marque la place où fut autrefois la scène. Boucher y modèle ses bustes charmants, ses corps de femmes taillés en plein marbre et en pleine chair. Toudouze y fait passer sur ses toiles l´âme des choses mortes et la mélancolie des bois. Oui l´art a bien gardé sa place, puisque de tels artistes vivent et font vivre leurs rêves, là où de grands poètes firent de si beaux rêves. (Lettre de Marie de Rute (Marie de Solms) à sa fille Isabelle de Villanova, écrite d´Aix lors d´une de ses dernières visites en 1890. Parue dans Les matinées espagnoles et reprise par le journal L´Avenir d´Aix-les Bains, 25 juin 1927)

  • ANNEXE 2

    Propriétés du comte de Pomereu

    Entre 1852 et 1859, le comte de Pomereu fit l'acquisition de terrains non bâtis qui s'étendaient de l´avenue de Tresserve, au sud, à l´avenue Victoria, au nord, du boulevard Wilson, à l´ouest, à la rue Alfred Garrod, à l´est. Sur ces terrains furent construits : le chalet de Marie de Solms, une seconde maison au nord, la villa de la Sapinière, ou villa Pomereu, le long de l´avenue de Tresserve, un théâtre le long de l´actuel boulevard Wilson et différentes dépendances.

    Le comte de Pomereu mourût en 1870 et laissa ses propriétés à Alexis de Solms, fils de Marie, mais aussi probablement le sien. La princesse gardait l´usufruit de la propriété. Plusieurs transactions consistant en divers échanges de terrains avec son fils eurent alors lieux.

    Une grande partie des terrains fut transférée à une société immobilière et vendus en lots entre 1880 et 1890 pour payer les dettes de Marie de Solms. On y construisit notamment l´hôtel International et les maisons de l´avenue Marie. Quant à l´avenue aménagée pour desservir le lotissement, elle fut cédée à la ville en 1892.

  • ANNEXE 3

    Fortune critique du théâtre

    L'inauguration de mon théâtre a eu lieu hier, 500 personnes dont 200 à l'entrée ont été refusées (Lettre de Marie de Solms à James Fazy. BPU Genève, fonds Fazy, 18 juillet 1857)

    Les journeaux de Savoie, d'Italie et après eux, ceux de la France, ont beaucoup parlé d'un théâtre charmant que Mme de Solms a eu l'heureuse idée de faire élever dans son hermitage de Savoie (Gazette musicale, 1857)

    Mme de Solms possède un délicieux chalet où elle aime donner des représentations dramatiques et, à cet effet, on a converti en théâtre un manège couvert (Le Figaro, 16 août 1857)

    Mais une véritable surprise, qui a été une bonne fortune pour les élus, c´est l´inauguration d´un fort joli théâtre de société qu´à fait construire récemment M. le comte de Pommereu, et où la princesse de Solms, aidée de M. Ponsard et de Mme Mélingue, a joué, dans deux représentations, plusieurs pièces où elle a déployé autant d´intelligence qu´on lui attribue d´esprit et d´affabilité. (UZELLE, Bruant d´. Quinze jours à Aix-les-Bains . Besançon : Imprimerie Dodivers et Cie, 1859. 20 p. ; 26 cm. AC Aix-les-Bains : P 11 LDB 45)

    Une salle rustique, placée en face de la gare, dans l´avenue Marie et qu´a fait construire madame de Solms (maintenant Ratazzi) sert aux représentations des troupes de passage à Aix. Madame de Solms y a joué elle-même, bien des fois, en compagnie de Ponsard. Cette salle très simple, avec une seule loge de face, est agréablement disposée et on pourrait y donner au profit des pauvres, des bals qui remplaceraient, avec toutes sortent d´avantages, les quêtes faites aux tables d´hôtes et à domicile. (Guide médical, 1872, p. 45)

    Petite salle historique couverte de chaume, tapissée de mousse, où Ponsard a joué son Horace, où Alphonse de Polignac a soufflé sa traduction de Faust. Depuis vingt ans, il s´y est donné cinquante représentations au profit des pauvres d´Aix, la recette de chacune d´elles a dépassé mille francs. (DEJEY J.-M. Théâtre du Chalet. Journal d´Aix-les-Bains, n° 2, 14 septembre 1879, p. 3)

    Lundi dernier, la salle du Chalet aura vu la foule pour une de ses dernières représentations. On annonce que la pioche des démolisseurs est déjà prête, et que le théâtre du Chalet a vécu. J´en sais beaucoup qui le regretteront. Mais je suis bien sûr que les pauvres n´y perdront rien. Il faut compter sur la charité de la directrice du théâtre du Chalet. (Journal d´Aix-les-Bains, 5 septembre 1880)

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan topographique de la ville d´Aix-les-Bains, levé et dressé sous l´administration de M. Mottet / L. Meteau et fils. Aix-les-Bains, 1885. 1 plan : encre et coul. Ech. 1 : 2000 ; 60 x 87 cm (AC Aix-les-Bains : 13 Fi 13)

    AC Aix-les-Bains : 13 Fi 13
Bibliographie
  • Aix-les-Bains, Marlioz et leurs environs. Nouveau guide médical et pittoresque. Paris : Asselin, 1872. 105 p. ; 17 cm. (AC Aix-les-Bains : A 742)

  • RUTE, Marie de. A madame Isabelle de Villanova. L´Avenir d´Aix-les-Bains, 25 juin 1890, n° 2864

    p. 1
  • SECRET, Jean. Mme de Solms-Rattazzi et son groupe littéraire en Savoie sous le second Empire. Aix-les-Bains : Armand éditeur, 1935. 60 p. ; 22 cm

    p. 10
Périodiques
  • FOUQUE, Corine. Marie-Laetitia-Studolmine de Solms, Rattazzi, de Rute née Bonaparte-Wyse.. Arts et Mémoire, n° 13, Juin 1999

    p. 32-47
  • LIATARD, André. Alfred Boucher au musée Faure.Arts et mémoire, supplément n° 8. Aix-les-Bains : Société d´Art et d´Histoire, 1997

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville d'Aix-les-Bains © Ville d'Aix-les-Bains - Jazé-Charvolin Marie-Reine - Lagrange Joël