Usine de construction mécanique Construction Lugdunum actuellement éléctricité Stéphane Petit
Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
  • © Ville de Lyon

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Lyon patrimoine industriel - Lyon
  • Commune Lyon 3e
  • Adresse 75 rue Etienne-Richerand , 42 impasse de l' Ordre
  • Cadastre 1999 DS 82
  • Dénominations
    usine de construction mécanique
  • Destinations
    éléctricité Stéphane Petit
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication

L´immeuble sur rue, 75 rue Etienne Richerand est construit en 1954, à la demande de monsieur Froment (dirigeant des établissements Froment), par monsieur Pécontal, ingénieur. Ce bâtiment est destiné à l'usage de bureaux et d'habitations. Il occupe à l'origine toute la largueur de la parcelle avec façade sur la rue Etienne Richerand et à l'arrière, en fond de cour, se situe un hangar déjà existant. Dans les années 1960, la société de mécanique Construction Lugdunum s'installe et fonctionne encore en 1970. Actuellement, la parcelle a été modifiée, elle s'est étendue jusqu'à la rue Antoine Charrial. Les constructions anciennes ont laissée place à un immeuble d'habitations à la fin des années 1990. Un jardin a remplacé le hangar. Néanmoins l'immeuble construit en 1954 est encore debout et l'électricien Stéphane Petit a installé son entreprise au rez-de-chaussée.

L´immeuble est caractéristique de l'architecture des années 1950. Réalisé entièrement en béton, il mesure 13, 40 mètres de long sur 11, 50 mètres de large. Il s'élève sur quatre niveaux pour atteindre une hauteur de 15,45 mètres. Deux parties distinctes rythment la verticalité de l'édifice. Le premier niveau se compose d'un rez-de-chaussée et d'un entresol. L'organisation de ce premier niveau régit celle des niveaux supérieurs qui sont identiques. Au sud de la façade, un passage d'entrée mesure 5 mètres de long sur 5, 66 mètres de haut, unifiant ainsi rez-de-chaussée et entresol qui se développent sur la partie nord de la façade rue Etienne Richerand. Ce large passage qui peut permettre la circulation d'un camion, est fermé par un haut portail métallique qui comprend dans sa partie inférieur une porte piétonne. Le rez-de-chaussée et l'entresol s´organisent en trois travées. Trois baies rectangulaires sans encadrement, avec cordon formant appuis de fenêtres éclairent sur la rue. Elles sont identiques pour tous les niveaux. Les rez-de-chaussée, l'entresol et premier étage étaient initialement prévus pour accueillir un local commercial et des bureaux. Les deux niveaux supérieurs étant quant à eux, réservés aux logements. Au dessus du porche d'entrée, les trois niveaux supérieurs se composent de bow-windows qui éclairaient le bureau principal pour le premier étage et les salons pour les deux suivants. Cette organisation architecturale, typique des années 1950, est couverte par un toit terrasse.

  • Murs
    • béton
  • Toits
    bitume
  • Plans
    plan rectangulaire régulier
  • Étages
    entresol, 3 étages carrés
  • Couvertures
    • terrasse
  • État de conservation
    état moyen
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AM Lyon : 350 WP 043. PCA n°486, permis de construire d'un bâtiment à l'usage de bureaux et d'habitations, pour monsieur Froment par monsieur Précontal, ingénieur, 75 rue Etienne Richerand, 1954

Bibliographie

  • Indicateur Henry. 1903. AM Lyon (accès libre)

    p. 843, 1383, 1066, 2047, 2222
  • Indicateur Henry. 1915. AM Lyon (accès libre)

    p. 873, 1752, 2123
  • Indicateur Henry. 1926. AM Lyon (accès libre)

    p. 523, 701, 1712
  • Indicateur Henry. 1948. AM Lyon (accès libre)

    p. 263, 671, 1884
  • Indicateur Henry. 1964. AM Lyon (accès libre)

    p. 292, 1381, 1088, 2727
  • Indicateur Henry. 1970. AM Lyon (accès libre)

    p. 295, 1233
  • BAZIN, Goerges. Montchat 3ème, un ancien lieu-dit de la rive gauche du Rhône. Ed. Lyon G. BAZIN, 1956

  • CHAUVY, Gérard. Les quartiers de Lyon au fil des rues.Toulouse, Ed. Privat, 1993

  • DOMENGIE, Henri., ALQUAT, Yves., MOULIN, Marc., ROZE, Bernard. Le chemin de fer de l'est de Lyon.Italie, Ed. du Cabri, 1996

  • VANARIO, Maurice. HOURS, Henri (sous la direction de). Les rues de Lyon à travers les siècles (XIVe au XXe). Lyon : Éditions Lyonnaises d'art et d'histoire, 1990. 283 p. ; 24 cm.

  • LAFERRERE, Michel. Lyon ville industrielle, essai d'une géographie urbaine des techniques et des entreprises. Paris, Presses Universitaires de France, 1960

  • LONG, Guetty., CHAUVY Gérard. Montchat, regard sur l'histoire d'un quartier lyonnais, des origines à nos jours. Lyon, Ed. Bellier, 2008

  • MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon. France, Edition Bibliothèque des Guides Bleus - Librairie Hachette, 1958

  • MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon. France, Edition Bibliothèque des Guides Bleus - Librairie Hachette, vol 2, 1960.

  • PELLETIER, Jean. Connaître son arrondissement, Le 3ème de la Guillotière à la Part Dieu, de Montchat à Monplaisir. C.E. Ed Lyonnaises d'art et d'histoire, 2000

  • Préfecture du Rhône. Lyon 3ème arrondissement : opération de déveleppement social urbain 1991-1993. Ville de Lyon, Grand Lyon, préfecture du Rhône, 1993

  • Chambre du commerce et de l'industrie. Lyon 3ème arrondissement : service de l'information économique. Lyon, C.C.I., 2001

  • PAULOZ, David.Les enjeux de la construction d'une ligne de chemin de fer d'intérêt local : la compagnie de l'Est de Lyon 1881-1947. Bulletin du centre Pierre Léon d'histoire économique et sociale., 1996, N°1-2.

  • FURIA, Daniel. Du chemin de fer de l'est au tramways Léa et Leslys. Revue Rive Gauche, société d'étude d'histoire de Lyon Rive Gauche., décembre 2007, N°183.

  • CHOMIENNE, Gilbert. De l'Est de Lyon à Léa. Revue Rive Gauche, société d'étude d'histoire de Lyon Rive Gauche., mars 2008, N°184.

Date d'enquête 2009 ; Dernière mise à jour en 2009
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Ville de Lyon