Logo ={0} - Retour à l'accueil

Usine de fabrication de matériaux de construction Canque frères) (gravière et entreprise de BTP) puis Eléctification du Sud Est puis techniphone et auto école Chapelier puis Décor isidore Cochet actuellement association de personnes agées

Dossier IA69001269 réalisé en 2009

Fiche

Destinationsassociation de personnes agées Person' Age
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication
Dénominationsusine de fabrication de matériaux de construction
Aire d'étude et cantonLyon patrimoine industriel - Lyon
AdresseCommune : Lyon 3e
Lieu-dit : Montchat
Adresse : 46 rue
Saint-Isidore
Cadastre : 1999 DH 11

De la fin du XIXe siècle aux années 1920, le site est occupé par une gravière appartenant à messieurs Canque (frères), entrepreneurs en travaux publics. L'entreprise Canque réalise en 1926 un hangar à l'est du hangar existant. Cette construction s'accompagne de l'installation d'un portail de 4 mètres d'ouverture, 46 rue Saint Isidore. Les frères Canque occupent le site avec leur entreprise de maçonnerie jusqu'à la fin des années 1930. L'activité cesse ensuite, c'est l'Electrification du Sud Est qui relance l'activité du site dans les années 1950. En 1957, la société immobilière Saint Isidore dont monsieur Bonnet est l'administrateur fait construire sur le site des garages pour particuliers. Au début des années 1960, les ateliers Techniphone (installations téléphoniques) prennent possession des lieux aux côtés de l'auto école Montchatoise Chapelier. En 1970, l'atelier Techniphone est encore en activité mais l'auto école est remplacée par le magasin de meubles, Décor Isidore, de madame Cochet. Aujourd'hui le site est occupé par une association de personnes âgées, Person' Age, qui propose de l'aide à domicile. Les garages sont toujours présents.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1926, daté par source
Auteur(s)Auteur : Canque frères entrepreneur attribution par source

La vaste parcelle du 46 Saint Isidore est aujourd'hui occupée par un ensemble de bâtiments à caractère industriel édifiés au fur et à mesure des besoins induits par les différentes activités qui se sont succédées. En fond de parcelle, les garages construits dans les années 1950 sont disposés en L au sud et l'ouest du site. A l'est de la parcelle on distingue quatre constructions différentes. Deux ont façade sur la rue Saint Isidore, ceux sont les plus importants. Le premier prend place à coté de l'entrée au sud du site. Cet entrepôt fermé, est en béton, couvert par un toit à deux pans et des tuiles mécaniques. La façade sur rue est éclairée par des fenêtres en bandeau en partie haute Elles sont interrompues par deux piliers de béton, formant trois travées. Un second bâtiment y est attenant, il est plus haut et lui aussi réalisé en béton. De même manière, il est couvert par un toit à deux pans et des tuiles mécaniques. Il s'élève sur deux étages qui s'organisent dans la partie supérieure en dix travées. Un cordon qui sépare les niveaux forme aussi appuis de fenêtres pour les dix larges baies rectangulaires du niveau supérieur. Ce bâtiment a été récemment restauré. Le mur de clôture le long de la rue Saint Isidore vient fermé le site devant ces bâtiments. A l'arrière de ces derniers, sur la cour, entrepôts et appentis prennent place. Au nord se situe un grand entrepôt en béton couvert par un toit à un pan en tôle. De larges baies en bandeau éclaire sa façade ouest. Collé à ce bâtiment, un appentis couvert d'une toiture en tôle nervurée, se développe grâce à une charpente métallique apparente et à un pilier carré en béton, à l´angle, qui soutient la structure. On note aussi la présence de deux petits bâtiments de part et d'autre de l'entrée. Celui qui est au nord est complété par un petit appentis avec une structure métallique et un toit en tôle ondulée. Le site se présente aujourd'hui comme une juxtaposition de diverses constructions plus ou moins identifiables.

Mursbéton
Toittuile mécanique
Étagesrez-de-chaussée, 2 étages carrés
Couverturestoit à un pan
appentis
toit à deux pans
États conservationsinégal suivant les parties
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Lyon : 344 WP 201. PCA n° 0185, permis de construire d'un hangar et ouverture d'un protail, 46 chemin Saint Isidore, pour Emile et Auguste Canque par messieurs Canque frères, 1926

  • AM Lyon : 354 WP 48. , permis de construire de garages pour particuliers au 46 rue Saint Isidore pour la société immobilière Saint Isidore (monsieur Bonnet administrateur), 1957

Bibliographie
  • Indicateur Fournier. 1895. AM Lyon (accès libre)

    p. 632, 946, 1814
  • Indicateur Henry. 1903. AM Lyon (accès libre)

    p. 797, 1184
  • Indicateur Henry. 1915. AM Lyon (accès libre)

    p. 827, 1228
  • Indicateur Henry. 1926. AM Lyon (accès libre)

    p. 499, 772
  • Indicateur Henry. 1935. AM Lyon (accès libre)

    p. 547, 829
  • Indicateur Fournier. 1956. AM Lyon (accès libre)

    p. 729, 1058, 1637
  • Indicateur Henry. 1964. AM Lyon (accès libre)

    p. 726, 1036, 1651, 2470, 2865
  • Indicateur Henry. 1970. AM Lyon (accès libre)

    p. 735, 1127, 1248, 1345
  • BAZIN, Goerges. Montchat 3ème, un ancien lieu-dit de la rive gauche du Rhône. Ed. Lyon G. BAZIN, 1956

  • CHAUVY, Gérard. Les quartiers de Lyon au fil des rues.Toulouse, Ed. Privat, 1993

  • DOMENGIE, Henri., ALQUAT, Yves., MOULIN, Marc., ROZE, Bernard. Le chemin de fer de l'est de Lyon.Italie, Ed. du Cabri, 1996

  • HOURS, Henri. (dir)., VANARIO, Maurice. Les rues de Lyon à travers les siècles (XIVe au XXe).Lyon, Ed. Lyonnaises d'art et d'histoire, 1990

  • LAFERRERE, Michel. Lyon ville industrielle, essai d'une géographie urbaine des techniques et des entreprises. Paris, Presses Universitaires de France, 1960

  • LONG, Guetty., CHAUVY Gérard. Montchat, regard sur l'histoire d'un quartier lyonnais, des origines à nos jours. Lyon, Ed. Bellier, 2008

  • MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon. Tome 1. France, Edition Bibliothèque des Guides Bleus - Librairie Hachette, 1958

  • MENAIS, Georges-Paul. Géographie industrielle de Lyon, Tome 2. France, Edition Bibliothèque des Guides Bleus - Librairie Hachette, 1958

  • PELLETIER, Jean. Connaître son arrondissement, Le 3ème de la Guillotière à la Part Dieu, de Montchat à Monplaisir. C.E. Ed Lyonnaises d'art et d'histoire, 2000

  • Préfecture du Rhône. Lyon 3ème arrondissement : opération de déveleppement social urbain 1991-1993. Ville de Lyon, Grand Lyon, préfecture du Rhône, 1993

  • Chambre du commerce et de l'industrie. Lyon 3ème arrondissement : service de l'information économique. Lyon, C.C.I., 2001

  • PAULOZ, David.Les enjeux de la construction d'une ligne de chemin de fer d'intérêt local : la compagnie de l'Est de Lyon 1881-1947. Bulletin du centre Pierre Léon d'histoire économique et sociale., 1996, N°1-2.

  • FURIA, Daniel. Du chemin de fer de l'est au tramways Léa et Leslys. Revue Rive Gauche, société d'étude d'histoire de Lyon Rive Gauche., décembre 2007, N°183.

  • CHOMIENNE, Gilbert. De l'Est de Lyon à Léa. Revue Rive Gauche, société d'étude d'histoire de Lyon Rive Gauche., mars 2008, N°184.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Lanniaux Marion - Halitim-Dubois Nadine