Logo ={0} - Retour à l'accueil

Usine textile dite Société Industrielle de Grésin puis Etablissements Lamy puis société anonyme Société Textile Grésinoise d´Impressions (SOTEGI) puis usine de traitement de surface des métaux dite société T.C.I.

Dossier IA73002586 inclus dans Paysage du bassin-versant du Guiers réalisé en 2009

Fiche

Dénominationsusine textile, usine de traitement de surface des métaux
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Saint-Genix-sur-Guiers
HydrographiesRuisseau du Truison
AdresseCommune : Gresin
Lieu-dit : Champs Mollets
Adresse : Champs Mollets
Cadastre : 2007 A 54, 56, 1041, 1266

La mappe sarde de 1732 présente un artifice le long du ruisseau du Truison à la hauteur du lieu-dit actuel Les Usines. Un bâtiment est visible sur le premier cadastre français de 1913 à l´emplacement du moulin, exploitant toujours la force motrice du ruisseau. Le bâtiment est occupé à cette date par la société industrielle de Grésin. En 1946, les bâtiments sont repris par les Etablissements Lamy, nouvellement créées par messieurs Bousquet et Lamy. En 1974, les Etablissements Lamy sont rachetés par la société anonyme S.I.N. de Ruy-Montceau en Isère. Le site est spécialisé dans l´impression en fixé-lavé à cadre-plat. En 1978, le canal de suite est comblé et la turbine attenante est démantelée. La société anonyme S.I.N. décide au début des années 1990 de transférer les activités du site de Grésin sur un site de production à Saint-Genix-sur-Guiers. Entre temps, en 1991, la société anonyme S.I.N. dépose le bilan et contraint la fermeture du site de Grésin. En juillet 1991, la société anonyme SOTEMO reprend le site de production de Grésin. A cet effet, il est créé une filiale la Société anonyme Textile Grésinoise d´Impressions (SOTEGI). Le site demeure un lieu dédié à la production textile et principalement l´ennoblissement. Cette dernière société est rachetée en 1993 par Jacques Noël-Baron. La SOTEGI ferme ses portes en 1996. Les bâtiments sont rachetés par la société T.C.I. qui occupe les bâtiments voisins sur la zone industrielle Les Usines. La société T.C.I. s´installe le 15 mai 2000 dans les locaux pour y développer une activité de nickelage chimique.

Période(s)Principale : 19e siècle

Le bâtiment est de plan en U, il est composé de plusieurs constructions accolées. Le noyau est un bâtiment de plan rectangulaire avec un rez-de-chaussée et un étage de comble avec un toit à long pan recouvert de tuiles plates. Un appentis fermé est présent sur la façade nord-ouest avec une toiture en tôle ondulée. A l'angle ouest de cet appentis, un transformateur est installé. Une aile est construite, au nord-est du bâtiment, avec un niveau et un toit à un pan en tôle ondulée. A l'ouest du bâtiment principal, un avant-toit est détruit. Il protégeait des éléments de bassin de décantation, encore visibles. L'utilisation de la force motrice n'est plus apparente sur le site, ni le canal démenée et de fuite sont apparents. Ils semblent comblés au profit du transformateur.

Murspierre
béton
moellon
Toittuile plate, tôle ondulée
Plansplan régulier en U
Étagesrez-de-chaussée, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
Énergiesénergie hydraulique
État de conservationremanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Cadastre actuel, consulté en 2007 (Accès internet :

Bibliographie
  • P. Paillard (sous la direction), Histoire des communes savoyardes : Chambéry et ses environs - Le Petit Bugey, Horvath, 1982

    p. 347
Périodiques
  • Bulletin Communal de Grésin, n°6, 1994

    p. 15
  • Bulletin Communal de Grésin, n°4, 1992

    Article de l'Essor Savoyard Les tissus prennent des couleurs
  • Bulletin Communal de Grésin, n°12, 2000

    p. 24
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Milleret Yannick