Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Rue de la Coutellerie
    Rue de la Coutellerie Thiers - rue de la Coutellerie - en ville
    Titre courant :
    Rue de la Coutellerie
    Description :
    La rue de la Coutellerie est tracée selon un axe nord-sud ; la pente moyenne (descendant du nord au sud) y est de 6,7 %.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale pentes de la commune de Thiers
    Appellations :
    rue de la Coutellerie
    Illustration :
    Partie haute de la rue. IVR83_20116301234NUC4A Partie haute de la rue. IVR83_20116301235NUC4A Elévation principale de la maison dite "de l'Homme des Bois" dans la partie médiane de la rue Partie médiane de la rue, en direction du haut. IVR83_20116301239NUC4A Partie basse de la rue. IVR83_20116301230NUC4A Vue partielle de la rue, au niveau des rez-de-chaussée. IVR83_20116301228NUC4A
    Historique :
    siècles " l'Hôtel-Dieu vieux" (au n° 27 de la rue actuelle) dit "Hôtel-Dieu vieux de la Charité" ou "des venant de Clermont et traversant Thiers. D'après les terriers des 15e et 16e siècles, elle porte La rue de la Coutellerie constitue, à l'époque médiévale, l'une des parties de la principale voie plusieurs noms sur l'ensemble de son parcours actuel, selon la portion considérée : dans sa partie nord , "rue soubz la porte Sallement", "rue Sallement" (ou "Sallemant") ou encore "rue de Chantelle" ; puis en descendant, "rue de l'Ospital", rue "Gallias", "rue de la Vaure", ... C'est cette dernière appellation qui prévaut (pour la partie centrale) pendant tout le 18e siècle, le haut de la rue (partie nord) retenant le nom de "rue de Sallement". En 1836, sur le plan cadastral, elle porte le nom de "rue de la Vaure" sur toute sa longueur. C'est probablement au tout début du 20e siècle qu'elle prend l'appellation de "rue de la Coutellerie", toujours usitée. Cette très importante voie de la ville haute longeait, à
    Localisation :
    Thiers - rue de la Coutellerie - en ville
    Référence documentaire :
    Maison de l'Homme des Bois, [début du 20e s. ?]. THIERS. Maison de l'Homme des Bois (XVe siècle Maison de l'Homme-des-Bois - Façade en bois sculpté, [début du 20e s. ?]. Maison de l'Homme-des p. 99-100 Au pays de la coutellerie. Huit jours à Thiers. 1921. Au pays de la coutellerie. Huit du Moutier. Essai historique. Thiers : Société d'Etudes locales de Thiers éditeur, s.d. [entre 1926 p. 249 Histoire des communes du Puy-de-Dôme. Arrondissement d'Ambert. Arrondissement de Thiers . 1987. MANRY, André, dir. Histoire des communes du Puy-de-Dôme. Arrondissement d'Ambert. Arrondissement de Thiers. Le Coteau : Horvath, 1987. p. 129-131 L'armorial d'Auvergne Bourbonois et Forestz de Guillaume Revel. 1998. BOOS, Emmanuel de . L'armorial d'Auvergne Bourbonois et Forestz de Guillaume Revel. Nonette : édition Créer,1998. Tournilhac. Le Pays thiernois, pour le Conseil d'administration de l'hôpital de Thiers : Thiers, 2007.
  • Rue Alexandre-Dumas
    Rue Alexandre-Dumas Thiers - rue Alexandre-Dumas - en ville
    Description :
    haut). Elle suit une pente moyenne de 10,7 %.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale pentes de la commune de Thiers
    Illustration :
    Partie haute de la rue (photographie chercheur). IVR83_20096300555NUCA Partie haute de la rue (photographie chercheur). IVR83_20096300556NUCA Partie médiane de la rue, en direction du bas. IVR83_20116300969NUC4A Partie médiane de la rue, en direction du bas. IVR83_20116300970NUC4A Partie basse de la rue, en direction du haut (photographie chercheur). IVR83_20096300557NUCA Ancienne tour d'enceinte, au bas de la rue à proximité du Coin des Hasards (photographie chercheur
    Historique :
    La rue Alexandre-Dumas est une des voies anciennes de la ville qui longeait l'extérieur de la 2e située entre 8 et 9 m plus bas que la rue du Transvaal intra-muros (relief naturel) ; les vestiges de deux tours de cette enceinte existent encore dans la rue. Cette rue est portée sur le terrier de 1531 partie de la rue Mancel-Chabot et de la rue du Huit-Mai) "rue des Barres sive des Treilhes" et dès 1476 défensifs). Sur les plans du 18e siècle (vers 1738) et sur le plan cadastral de 1836, la rue figure encore comme "rue des Barres". Elle prend son nom actuel de "rue Alexandre-Dumas" vraisemblablement au début du 20e siècle. La "place des Barres" se trouvait au débouché de la rue dans sa partie haute ; encore portée sur le cadastre de 1836, elle a été englobée par la place de la mairie (place Antonin-Chastel
    Référence documentaire :
    coutellerie. Thiers : éditions Paris, Mont-Louis imprimeur à Clermont-Ferrand, 1953. p. 104 Au pays de la coutellerie. Huit jours à Thiers. 1921. Au pays de la coutellerie. Huit jours p. 36-47, 125 Thiers, capitale de la coutellerie. 1953. BIGAY, Alexandre. Thiers, capitale de la p. 16 Anciennes rues et voies de communications. 1984. KRISTOS, André. [Anciennes rues et voies de . Le Pays thiernois, pour le Conseil d'administration de l'hôpital de Thiers : Thiers, 2007. p. 27, 37-38 Rue du Transvaal et rue Alexandre-Dumas - Thiers (Puy-de-Dôme). 2009. [Rapport (Puy-de-Dôme). Réd. Mylène Navetat. Balma : HADES bureau d'investigations archéologiques, 2009.
  • Rue du Bourg
    Rue du Bourg Thiers - rue du Bourg - en ville
    Description :
    près rectiligne. La pente moyenne y est de 7,7 %.
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale pentes de la commune de Thiers
    Illustration :
    Partie haute de la rue, à son croisement avec la rue Terrasse. IVR83_20146300727NUC4A Partie haute de la rue, en direction du nord. IVR83_20146300720NUC4A Porte au n°10 de la rue. IVR83_20116300192NUC2 Partie basse de la rue, en direction de la place du Pirou, au sud. IVR83_20116301011NUC4A
    Historique :
    enceinte de la ville (12e-13e siècles). Cette rue desservait à cette époque, dans sa partie haute, le quartier des boucheries. Sur les plans de l'atlas de 1768, elle est d'ailleurs encore appelée "rue de la Boucherie" du haut de la rue jusqu'à la rue Mercière ; la portion restante porte déjà le nom de rue du Bourg . Au 19e siècle, sur le plan cadastral de 1836, c'est désormais toute la rue qui est nommée "rue du
    Référence documentaire :
    ARCHEOLOGIQUE DE FRANCE. (LXXXVII ; 1924 ; Clermont-Ferrand). p. 343 Les vieux logis de Thiers, 1924. OJARDIAS, Albert. Les vieux logis de Thiers. In CONGRES p. 129-131 L'armorial d'Auvergne Bourbonois et Forestz de Guillaume Revel. 1998. BOOS, Emmanuel de . L'armorial d'Auvergne Bourbonois et Forestz de Guillaume Revel. Nonette : édition Créer,1998. p. 353 La population de Thiers en 1738. 1987. TOURNILHAC, Bruno. La population de Thiers en 1738 . Bulletin historique et scientifique de l'Auvergne, janvier-juin 1987, t. XCIII, n° 692-693, p.349-355. : Thiers en Basse-Auvergne. Bulletin historique et scientifique de l'Auvergne, 2010, t. CXI.
1