Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Mairie, école primaire
    Mairie, école primaire Arthun - chez Meynet - en village - Cadastre : 1987 A1 1752 a
    Description :
    L'édifice comprend un corps de bâtiment sur rue, dont le corps central est flanqué de deux ; les appuis de fenêtres sont en granite. L'enduit du rez-de-chaussée est strié ; les angles sont en . L'ensemble est couvert de toits à longs pans en tuiles plates mécaniques, avec des croupes sur les pavillons.
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Vue d'ensemble des salles de classes, depuis le nord-ouest. IVR82_20034201517ZE
    Historique :
    dressés par Ballire, architecte à Clermont-Ferrand : la nouvelle école est réservée aux garçons et n'a que La première école de la commune est fondée en 1857 : c'est une école mixte, confiée aux soeurs de Saint-Joseph et installée dans une maison appartenant au comte Ludovic de Neufbourg, maire de 1856 à désormais une des salles de la mairie. En 1866, sous l'injonction de la préfecture, la commune nomme une commission chargée du recrutement d'un instituteur laïc et de demander des plans et devis à M. Godard, agent les filles ; le conseil accepte cependant en 1881 un legs du comte de Neufbourg aux sours de Saint contracte un emprunt pour réaliser les travaux, cette fois d'après les plans et devis de Stéphane Boulin en 1885 et le conseil projète alors la création de postes d'instituteur adjoint et d'institutrice adjointe pour les nouvelles classes. Le mur de soutènement devant l'école est construit en 1905. En 1911 , devant l'augmentation du nombre d'élèves, le conseil projète de créer deux classes mixtes, regroupant
  • Groupe scolaire - mairie
    Groupe scolaire - mairie Cusy - Cusy - montée du Chef-Lieu - en village - Cadastre : 1890 B2 106, 107 2015 B2 104, 1285 n° 1285, agrandissements du groupe scolaire.
    Étages :
    rez-de-chaussée 1 étage de comble
    Description :
    Le groupe scolaire primaire-mairie de Cusy comporte deux bâtiments distincts. Le premier, de plan rectangulaire d’orientation nord-sud (correspondant à l’ancienne écoles de garçons), et le second, de plan en forme de T (correspondant à l’ancienne école de fille, par deux fois surélevée et agrandie). Cour, préau comporte quatre niveaux : un sous-sol abritant des caves, un rez-de-chaussée pour les classes, les locaux de la mairie à l’étage et un comble à surcroît. Les baies ont leur encadrement en pierre de taille calcaire, de formes rectangulaires avec feuillure pour l’étage, en arc segmentaire pour le rez-de-chaussée de calcaire est enduit d’un ciment gris. La toiture à longs pans et croupes est couverte de tuiles plates mécaniques. Le forget du toit est fermé de planches de bois ; la souche des cheminées est en brique. L'ancien bâtiment des filles comporte deux corps de bâtiment perpendiculaires. Le premier , d’orientation est-ouest comporte quatre niveaux : un sous-sol abritant une cave, un rez-de-chaussée avec les
    Annexe :
    acquérir de l'Hôtel-Dieu de Chambéry, et que cette administration a consenti à lui vendre pour le prix de thématique archives écoles - mairie-école * 1er décembre 1824. Dans le budget de la commune, aucune ressource c'est à dire par les parents qui enverront leurs enfants à l'école. 500 livres pour complément de ) / traitement du frère de la Ste Famille provenant de souscriptions volontaires (610 livres) * 14 mai 1849 . Loyer de la chambre consulaire située au hameau de la Pallud suivant le bail verbal avec Brunier Étienne seul maître et une seule maîtresse. Par conséquent il sera fixé le lieu de résidence de chaque maître Duffourd dit Guillot et Antoine Bernard déjà y exerçant ; au hameau de la Troppaz Urbain Rochon déjà y exerçant ; au hameau de Lachat, Jean Grosjean, aussi y exerçant déjà. Comme maîtresse d'école pour les filles, au chef-lieu Michelle Chappuis qui y exerce depuis quelques années ; hameau de Lachat une maîtresse à venir. Seul le sieur Duffourd au centre de la paroisse devra enseigner toute l'année, les autres
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    l'Hôtel-Dieu de Chambéry. 18 février 1862. IVR84_20207400821NUCA Série E Dépôt Cusy 2D 5. Projet d'acquisition d'un terrain pour construction mairie-école auprès de l’usage d’écoles de garçons et de filles et de mairie. Fivel, 24 mars 1868. Vue d'ensemble l’usage d’écoles de garçons et de filles et de mairie. Fivel, 24 mars 1868. Détail partie de gauche l’usage d’écoles de garçons et de filles et de mairie. Fivel, 24 mars 1868. Détail central l’usage d’écoles de garçons et de filles et de mairie. Fivel, 24 mars 1868. Détail de droite l’usage d’écoles de garçons et de filles et de mairie. Fivel, 24 mars 1868. Détail plan masse l’usage d’écoles de garçons et de filles et de mairie. Fivel, 24 mars 1868. Détail plan rez-de-chaussée AD 74. Série 2o 2412. dossier travaux à l'école du chef-lieu. Commune de Cusy. Préaux et buchers AD 74. série 2o 2412. Dossier travaux à l’école du chef-lieu. Projet de surélévation dans le
    Texte libre :
    vraisemblablement par le curé. En décembre 1849, la population est de 1513 habitants. Vu la population, la commune rentrée prochaine : Les écoles de garçons se tiendront, l'une au chef-lieu dans la maison de Joseph l'institutrice Michelle Chappuis au chef-lieu et l'autre dans celle vacante de Jean Laubé, au même lieu elle se propose de se faire au plutôt possible. En février 1862 la commune projette l’acquisition d’un terrain appartenant aux hospices de Chambéry pour y construire la mairie et une maison d’école ; le géomètre Laubé en trace le plan le 17 du même mois. La surface du terrain est de 7 ares 37 centiares, son prix est de 200 francs et figure sur le plan sous la lettre A, faisant partie du n° 57 du cadastre.Le fait la demande auprès des hospices qui y répondent favorablement en janvier 1863 moyennant la somme de et d’une mairie à construire pour un montant de 34 757, 36 Fr. En février 1866 une propriété potager et un verger entourés d’un mur, une terre labourable de 80 ares environ et appartenant à Joseph
    Historique :
    Le 9 septembre 1866 la commune s’est rendue adjudicataire de la propriété Collomb, au centre du village, pour un montant de 10 800 Fr et économise ainsi au moins 12 000 Fr sur son 1er projet de d’aménagement de la propriété Collomb pour servir d’écoles de garçons et de filles et de mairie. Le 30 mai 1873 , André Bertin, entrepreneur de travaux publics à Chambéry, propose à la commune un traité de gré à gré pour les travaux. Mis en demeure de reprendre les travaux, la commune demande la résiliation du marché conclu avec l’entrepreneur en mars 1874. Le 12 juin 1875 un nouveau traité de gré à gré est signé avec Joseph Bartone, entrepreneur de travaux publics à la Compôte-en-Bauges. Le 5 décembre 1877 C. Ruphy dresse le décompte des travaux exécutés par J. Bartone de l’école des filles qui s’élève à 13 800 Fr. En départemental. Le 20 novembre 1895, la commune envisage des travaux de restauration aux écoles et la construction de préaux couverts selon le devis estimatif (7 635, 31 Fr) et les plans de Auguste Mangé
    Aires d'études :
    Hauts de l'Albanais
    Référence documentaire :
    pp, 40, 101, 104-105, 109-110, 112-121, 123-130 JANIN Bernard. La vie à Cusy, de l’annexion à la Grande Guerre. 1860-1918 JANIN Bernard. La vie à Cusy, de l’annexion à la Grande Guerre. 1860-1918. Ed AD 74. Cote 6FS 118 - 119, Cusy. Documentation école de Cusy. AD 74. Cote 6FS 118 - 119, Cusy . Documentation école de Cusy. * 9 juillet 1854 : Dufourd Étienne, instituteur patenté par l'école de méthode exerçant au chef-lieu, donne le chiffre de 69 élèves, Celui de Grosjean Jean domicilié au hameau de Lachat , notre instituteur patenté, celui de 38, enfin Rochon Urbain, au hameau de la Troppaz, le chiffre de 61 , soit un total de 168 élèves. Le syndic est autorisé de délivrer à la dame Michelle Chapuis , institutrice au chef-lieu un mandat de 100 livres. * 26 décembre 1857 : l'instituteur Dufourd Étienne réclame la somme de 70 livres auprès du curé pour l'enseignement donné aux élèves, pour moitié avec le curé . * 20 décembre 1858 : Duvernay, syndic, attendu qu'en 1857 – 1858 les écoles de garçons dont l'une est
  • Mairie-école, puis maison
    Mairie-école, puis maison Saint-Ours - Chef-lieu - en village - Cadastre : 1906 B3 159 (encre rouge ; à l'encre noire, rayé : 250) ; jardin : 160 (249) 2015 B3 159 jardin : 160
    Genre :
    de garçons de filles
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Projet de construction d’une maison d’écoles avec salle de mairie… Hector Duvernay, architecte. 1er Projet de construction d’une maison d’écoles avec salle de mairie… [plans rectifiés]. Hector Vue de trois-quarts arrière, depuis le nord-ouest. IVR84_20187301379NUCA
    Texte libre :
    est acceptée l’année suivante par la commission administratrice de l'Hôtel-Dieu de Chambéry Historique Le projet de construction d’une école, pour remplacer les locaux séparés pour garçons et filles loués par la commune, commence au lendemain de l’Annexion : dans une délibération du 27 mars 1861 , la commune expose son désir de faire construire une école et mairie, pour une dépense d'environ 8 000 l’acquisition d’un terrain qui lui permet d’implanter sa mairie-école mais aussi de déplacer l’église (située au milieu du cimetière) : il s’agit de la partie orientale d’une parcelle (le n°270 de la mappe) appartenant aux Hospices de Chambéry par legs de François Charvet (délibération du 31 août 1862, AC). La cession F pour l'acquisition de l'emplacement (frais d'acte inclus), 25 000 F pour l’église, 15 000 F pour la mairie-école ; en ressources, un emprunt de 11 000 F, 1000 F de fonds disponibles, 7 529 F de souscription volontaire, les matériaux de la vieille église évalués à 1 000 F, une subvention de 20 000 F ; la
    Historique :
    École primaire avec salle de mairie construite sur les plans et devis de l'architecte chambérien de bâtiments demeurant à La Biolle (Savoie), déjà adjudicataire des travaux de l’église ; traité de gré à gré passé le 4 février 1867, procès-verbal de réception définitive le 10 juin 1869. La commune ayant décidé de construire une nouvelle école, ce bâtiment est vendu (décidé par délibération du 4 juin
    Aires d'études :
    Hauts de l'Albanais
    Référence documentaire :
    AD Savoie. Série 2O : 2657. Saint-Ours. Projet de construction d'une maison de commune (1862-1869 ). Projet de reconstruction de l'église (1866-1873). AD Savoie. Série 2O : 2657. Saint-Ours. Projet de construction d'une maison de commune (1862-1869). Projet de reconstruction de l'église (1866-1873). Carton. AD Savoie. Série 2O : 2658. Saint-Ours. Culte - Fabrique (1871, 1875-1886). Projet de reconstruction du presbytère (1882-1885). Projet de réparations à la maison d'école (1884-1887). AD Savoie . Série 2O : 2658. Saint-Ours. Culte - Fabrique (1871, 1875-1886). Projet de reconstruction du presbytère (1882-1885). Projet de réparations à la maison d'école (1884-1887). Carton. AD Savoie. Série 2O : 2659. Saint-Ours Projet de construction d'un groupe scolaire avec mairie (1914-1918). AD Savoie. Série 2O : 2659. Saint-Ours Projet de construction d'un groupe scolaire avec AC Saint-Ours. Registre des délibérations du conseil municipal de la commune de saint-Ours, 22
1