Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancien pont de la Mulatière

Dossier IA69000827 inclus dans Voie navigable la Saône réalisé en 2000

Fiche

Á rapprocher de

TEXTE COMPLEMENTAIRE

Par le traité du 23 septembre 1784, le comte de Laurencin, directeur de la Compagnie des travaux du Midi, cède au roi la seigneurie directe sur l´ensemble des terrains depuis l´ancienne enceinte d´Ainay jusqu´à la Mulatière : le roi s´engage à reconstruire le pont de la Mulatière en pierre (AC Lyon : DD 275 / 61) ; plusieurs devis sont alors dressés par Bouchet (30 septembre 1786 : 2 culées de 2 piles et 3 arches, sur le même alignement, mais pas au même emplacement que le pont de Perrache ; AC Lyon : DD 276/46 ), par Lallier (17 octobre 1787, au droit du château de Bellevue : pont à 5 arches ; AC Lyon : DD 276/61), par Aubry (janvier 1788, AC Lyon : DD 276 / 64). Les travaux de construction commencent le 14 février 1788, conduits par l´ingénieur Lallier (AC Lyon : DD 276 / 91).

Le 23 avril 1789, un nouveau traité est passé entre le roi et la Compagnie des travaux du Midi : l´obligation pour le roi de faire un pont en pierre est annulée ; la Compagnie devra réaliser un pont en bois dans les 5 ans (BM Lyon : Fds Coste ms 113079).

Le 20 juin 1789, un nouveau projet de Lallier, présenté par son fils, Jean-Marie, ingénieur des Ponts et Chaussées, est accepté par l´Assemblée des Ponts et Chaussées : il prévoit un pont de 150 m de long, à 9 travées, mais surtout avec une orientation différente ; le nouveau pont forme un angle avec le quai Perrache et aboutit plus au nord à La Mulatière (SAROCCHI, p. 52). Le 3 mai 1790, Jean-Marie Lallier propose deux modifications à ce projet : la longueur du pont est portée à 200 mètres grâce à deux travées supplémentaires ; et il substitue au système de poutres et de contrefiches le système des « arcs de charpente polygonaux ». Ces modifications sont acceptées et le pont est mis en service en 1792. Lieu de violents combats lors du siège de Lyon en 1793, il est fortement ébranlé, mais remis en service dès 1795.

En 1800, le pont, en fort mauvais état, doit être restauré : le projet présenté par Emile Gauthey est retenu, les arcs polygonaux sont remplacés en partie par des arcs en charpente continus (fig. 4).

Le pont reste en service jusqu´en 1830. Long de 200 m, il est composé de 11 travées en arcs revêtus d´un habillage de planches ; son trafic est considérable, atteignant 150 000 voitures par an en 1825. Il supporte en 1827 le passage du premier chemin de fer hippomobile.

Précision dénominationpont routier
Appellationspont de la Mulatière
Dénominationspont
Aire d'étude et cantonLyon Confluent
HydrographiesSaône
AdresseCommune : Lyon 2e
Lieu-dit : Confluent
Adresse : pont de la
Mulatière
Cadastre : 2000 BH non cadastré

Après la destruction du 1er pont par la crue de 1783, la reconstruction d'un nouvel ouvrage est envisagée selon plusieurs projets. Le projet de l'ingénieur Jean-Michel Lallier, modifié par son fils Jean-Marie en 1790, est adopté. Le pont, qui forme un angle aigu vers le nord, est mis en service en 1792. Ebranlé lors du siège de 1793, il est rouvert à la circulation en 1795. En 1800, il est restauré selon les plans d'Emile Gauthey. En service jusqu'en 1830, il supporte le passage du 1er chemin de fer hippomobile en 1827. Son trafic considérable atteint 150 000 voitures en 1825.

Période(s)Principale : 4e quart 18e siècle , (détruit)
Principale : 1er quart 19e siècle , (détruit)
Dates1790, daté par source, daté par travaux historiques
1800
Auteur(s)Auteur : Lallier Jean-François ingénieur attribution par source
Auteur : Lallier Jean-Marie ingénieur des Ponts et Chaussées attribution par source
Auteur : Gauthey Emile ingénieur attribution par source

D'une longueur de 200 m, le pont de Lallier comptait 11 travées construites sur le système des "arcs en charpente polygonaux" s'appuyant sur des palées doubles. En 1800, E. Gauthey les remplace par des arcs en charpente continus, revêtus d'un essentage de planches.

Mursbois
États conservationsdétruit

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Lyon. DD 275 / 61. Traité entre la compagnie de Perrache et Louis XVI, 1784

  • AC Lyon. DD 276 / 46. Devis par Bouchet, 30 septembre 1786

  • AC Lyon. DD 276 / 61. Devis par Jean-Michel Lallier, 17 octobre 1787

  • AC Lyon. DD 276 / 64. Devis par Aubry, janvier 1788

  • AC Lyon. DD 276 / 91. Début des travaux du pont de la Mulatière, 14 février 1788

  • DEYRIEU, P. De l'inexécution de l'entreprise Perrache ou exposé des droits de propriétés conservés par la ville de Lyon sur les terrains concédés à l'auteur du projet et à sa compagnie, et de ceux que l'administrateur doit exercer contre les personnes qui prétendent représenter la Société éteinte et disposent sous ce faux prétexte des propriétés communales. 27 sept. 1814. / P. Deyrieu. Lyon : J. Buynand née Bruyset, 1814. 46 p. ; 26 cm (BM Lyon : Fds Coste ms 113 079)

Documents figurés
  • Ville de Lyon. 4ème arrondissement. Section Y dite de la presqu'île Perrache en treize feuilles / A. Delucenay, 1831 (AD Rhône : 3P 1006 à 1018)

    Feuille Y 13
  • Projet de M. Aubry, pour le pont de la Mulatière, janvier 1788 / Aubry, janvier 1788. 1 : 640 [220 pieds = 10,7 cm]. Ms, 31,4 x 20,5 cm (AC Lyon : 0003 S 00184)

  • [Pont de la Mulatière et presqu'île Perrache] / Ferdinand Bourjot, fin XVIIIe siècle. Aq., 18 x 24 cm

  • Aqueducs romains vus des hauteurs de Saint-Just / Michel Grobon, 1806. Huile sur toile. 70 x 102 (Musée des Beaux-Arts. Lyon. A 159)

  • Vue du pont de la Mulatière sur la Saône, près de Lyon / Wery del., Piringer sculp., [1819]. Gravure. Dans : Atlas du voyage pittoresque et historique à Lyon / François-Marie Fortis. Lyon : 1819, n° 14. (B.M. Lyon : 6719 ; Musée Gadagne : N 103.f)

  • Vue du pont de la Mullatière et de la jonction du Rhône et de la Saône / Joseph Fructus, vers 1820. Lithographie (Musée Gadagne : (9)48.32 1)

  • Pont de la Mulatière / Balthazar Hubert de Saint-Didier. 1 dess. (crayon et lavis) ; 21 x 28,5 cm. Dans : Dessins et lavis de B. Hubert de Saint-Didier / Balthazar-Augustin Hubert de Saint-Didier, 1829-1832, f. 53. (Musée Gadagne : N 3235)

  • Vue prise de la Mulatière / Guindrand del., lith. / Legny et Dupaix, [vers 1830] (AD Rhône : fonds Galle)

Bibliographie
  • PELLETIER, Jean. Les ponts de Lyon. L'eau et les Lyonnais. Le Coteau : Horvath, [1988]. 207 p. : ill. ; 26 cm

    p. 148
  • RIVET, Félix. Le quartier Perrache (1766-1946). Etude d'histoire et de géographie urbaines. Lyon : Audin, 1951. 126 p.-46 f. de pl. : ill., plan dont 1 dépl. ; 24 cm. (Institut des Etudes rhodaniennes de l'Université de Lyon. Mémoires et documents ; 6.)

    pl. 14, 16, 17
Périodiques
  • SAROCCHI, Pierre. Les anciens ponts de la Mulatière à Lyon, 1782-1858. Bull. Soc. histor., archéol. et litt. Lyon, t. 29, 1999, p. 41-72 : ill.

    p. 51-60
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Ville de Lyon © Ville de Lyon - Chalabi Maryannick