Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bac à traille de Vassieux-Saint-Clair ou bac à traille de Saint-Clair, ponts de bateaux provisoires (disparus)

Dossier IA69006577 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Voir

Précision dénominationbac à traille
pont de bateaux
Appellationsbac de Vassieux-Saint-Clair, ou bac de Saint-Clair
Dénominationsbac, pont
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes - Caluire-et-Cuire
HydrographiesRhône
AdresseCommune : Caluire-et-Cuire
Lieu-dit : 69 Caluire-et-Cuire Saint-Clair 69 Lyon 6e arrondissement
Précisionsoeuvre située en partie sur la commune Lyon 6e arrondissement

Selon Cogoluènhe, un bac à traille existe vers 1750 à Saint-Clair face au vallon du Petit Bichet. Ce bac reliait l'exploitation agricole de la Tête d´Or à l´Ile Chevaline permettant la traversée depuis la paroisse de Caluire en utilisant le relais insulaire. Au siècle suivant, au moins depuis 1842, un bac à traille est d´abord implanté à Caluire entre Vassieux et Grand-Camp. Mais, sous le Second Empire, la nouvelle ligne de chemin de fer de Genève, ainsi que sa gare et son viaduc, coupent la voie d'accès au ponton de Vassieux et il faut donc déplacer la traille de Caluire vers l'aval. Le transfert du bac devant l´usine des eaux de Saint-Clair est effectif en 1856. Le 30 juillet 1871, à l'occasion de la grande fête de bienfaisance se déroulant au Parc de la Tête d´Or, un pont de bateaux est installé en amont du viaduc ferroviaire de Genève. Le pont provisoire concurrence le bac de Saint-Clair aval. Le même cas se produit à deux reprises : en juillet 1891, le Génie construit, non loin du bac, entre le cours d´Herbouville et le quai de la Tête d´Or, un pont de bateaux pour le concours international de tir au Grand-Camp ; le 14 juillet 1893, un pont de bateaux est de nouveau mis en place, entre Vassieux et le Grand-Camp, pour la Revue militaire. Le fermier de la traille, André Lheminé, réclame alors une indemnité qui lui est refusée, le pont ayant été établi "en dehors de l´espace réservé au bac de Saint-Clair". Au début de 1944, la mort du passeur du bac, le père Vacher, survenue fin 1943, sert de prétexte aux occupants allemands pour en interdire l´utilisation.

Période(s)Principale : Temps modernes , (?)
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1856, daté par travaux historiques

Le bac à traille de Saint-Clair reliait la commune de Caluire-et-Cuire (site de Saint-Clair) en rive droite au 6e arrondissement de Lyon en rive gauche. Le viaduc ferroviaire actuel de Saint-Clair est situé légèrement en amont de l´emplacement de l'ancien bac, dont il ne reste aucun vestige.

Typologiesbac à traille, bac à traille
États conservationsdétruit

D'après la thèse de Cogoluènhe.

Statut de la propriétépropriété publique (?)

Références documentaires

Documents figurés
  • [Plan de situation du bac de] Caluire, 1871 (extr. de : COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980, livre 1, p. 43)

  • [Le Passeur et la "Traille", du pont Saint-Clair, au début du XXe siècle] / Jules Sylvestre phot., [1900]. 1 photogr. : n. et b. ; 14,5 x 22 cm (BM Lyon, Fonds d´archives photographiques Jules Sylvestre. S 5/3)

Bibliographie
  • COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980. 3 volumes

    livre 1, p. 40, p. 42, p. 43 (plan de situation), p. 70, p. 83, p. 91 et p. 94 ; livre 2, p. 24 ; livre 3, Annexes A-02 (carte) et C-04
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Pagenot Sandrine - Havard Isabelle - Decrock Bruno