Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bac, puis ensemble des bacs à traille de Serrières (disparus)

Dossier IA07000174 inclus dans Présentation de l'étude des points de franchissement du Rhône en région Rhône-Alpes réalisé en 2010

Á rapprocher de

Précision dénominationbac à traille
Appellationsbac de Serrières
Dénominationsbac
Aire d'étude et cantonRhône-Alpes - Serrières
HydrographiesRhône
AdresseCommune : Serrières
Lieu-dit : 07 Serrières, 38 Sablons, le Champ des Cloîtres
Adresse : quai de la Traille
Précisionsoeuvre située en partie sur le département 38
oeuvre située en partie sur la commune Sablons

D'après Cogoluènhe, un bac existe déjà à Serrières en 1141 ; son fonctionnement est attesté à deux reprises au 13e siècle. Il est à noter qu'un pont de bateaux est établi à Serrières pendant les guerres de Religion, à la fin des années 1560. Bien plus tard, une traille est mentionnée à Serrières, au "port de Vaudiné", en 1793. Il s'agit sans doute de la traille de Serrières-Le Sablon, apparaissant sur la carte du début du 18e siècle et sur l' "Estat des droits de péage" de 1716, signalés par Ladet. Au début du 19e siècle, la rampe du bac "étroite et mal faite" fait perdre des traversées, certaines personnes préférant aller jusqu'à Andance, à 10 km en aval, pour passer le fleuve. L'ouverture du pont suspendu de Serrières, à l'été 1828, marque la fin de la traille. Le 1er septembre 1944, les Allemands dans leur fuite coupent le pont de Serrières. La traille consécutivement remise en service fonctionnera pendant plus de six ans, avec un trafic moyen de 140 véhicules et 2000 piétons ou cyclistes par jour, avant la réouverture du pont en 1951.

Période(s)Principale : 1ère moitié 12e siècle , (?)
Principale : Temps modernes , (?)
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1944, daté par travaux historiques

La traille de Serrières reliait cette dernière commune dont elle porte le nom à celle de Sablons en rive gauche. Sur la carte de Cassini, sur le cadastre napoléonien, comme sur le dessin de Grandvoinet où la traille figure en perspective, elle paraît franchir le Rhône en amont du château de Sablons. Sur le cadastre napoléonien, elle se trouve plus précisément au lieu-dit "Champ de cloître" (lieu actuel Champ des Cloîtres) de Sablons. Elle se situait donc approximativement à l'emplacement de l'actuel pont routier suspendu, légèrement en amont. Un treuil métallique établi sur une plate-forme en béton, à quelques dizaines de mètres en amont du pont suspendu en rive gauche, sur le Quai de la traille (quai longeant le fleuve), constitue sans doute un vestige de l'ancienne traille.

Mursmétal
Typologiesbac, bac à traille
États conservationsdétruit, vestiges

Repérage carte de Cassini. D'après le cadastre napoléonien de l'Isère (4P4/502). D'après la thèse de Cogoluènhe.

Statut de la propriétépropriété publique (?)

Références documentaires

Documents figurés
  • [Carte de France] / César-François Cassini de Thury ; Institut géographique national. Reprod. numérique. 1:86400. [2e moitié du 18e siècle]. 1 carte : en coul. La carte de Cassini ou carte de l'Académie est la première carte générale et particulière du royaume de France. Il serait plus approprié de parler de carte des Cassini, car elle fut dressée par la famille Cassini, principalement César-François Cassini (Cassini III) et son fils Jean-Dominique Cassini (Cassini IV) au XVIIIe siècle. Mort en 1784, César-François Cassini ne verra jamais l'achèvement des levés. Son fils, Jean-Dominique finit les travaux de son père. L'échelle adoptée est d'une ligne pour cent toises, soit une échelle de 1/86 400 (une toise vaut 864 lignes). Les levés ont été effectués entre 1756 et 1789 et les 181 feuilles composant la carte ont été publiées entre 1756 et 1815.

  • [Le village et le bac de Serrières] / Granvoinet, [1784]. 1 dessin : en coul. (Extr. de LADET, Pierre. La vallée du Rhône : haut lieu des échanges au XVIIIe siècle. Mémoire d'Ardèche et Temps Présent, 15 mai 2002, n° 74, p. 53)

  • Commune de Sablons. Section C / 1:2500. [19e siècle]. 1 plan : en coul. (AD Isère, 4 P 4 502)

Bibliographie
  • COGOLUENHE, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980. 3 volumes

    livre 1, p. 46, p. 50, p. 83, p. 91, p. 123 et p. 132 ; livre 2, p. 62-63 et p. 80
  • LADET, Pierre. La vallée du Rhône : haut lieu des échanges au XVIIIe siècle. Mémoire d'Ardèche et Temps Présent, 15 mai 2002, n° 74, p. 47-58

    p. 50-51, ill. p. 53
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Havard Isabelle - Decrock Bruno