Logo ={0} - Retour à l'accueil

Cabane n° 6

Dossier IA26000496 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationscabane
Aire d'étude et cantonEspace patrimonial et paysager du Bassin de Montbrun-les-Bains - Nyons
AdresseCommune : Barret-de-Lioure
Lieu-dit : Col des Sires
Cadastre : 1987 E non cadastré (57) ; 2016 E non cadastré (57)

Cette construction ne figure pas sur les plans cadastraux. La matrice cadastrale de 1824 indique que cet emplacement est occupé par une « pâture », et nomme ce quartier « Le Col des Sires ».

La lecture des élévations montre que les deux bâtiments ne sont pas contemporains. La cabane la plus ancienne est celle située au sud, et elle date probablement de la première moitié du 19e siècle. La cabane nord a été accolée ultérieurement, sans doute au cours de la seconde moitié du 19e siècle.

On relève plusieurs graffitis et inscriptions, gravés ou écrits au crayon sur les parements intérieurs et extérieurs des deux cabanes. Les plus anciens graffitis datent de 1897-1898, les plus nombreux datent des années 1910 à 1930, et les plus récent datent des années 2000.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Cette construction est située à proximité du croisement de l'ancien chemin de Barret-de-Lioure à Valaury et de l'ancien chemin des Omergues à Ferrassières-de-Barret, en bordure d'une petite dépression cultivable, à une altitude d'environ 1280 mètres.

Cet ensemble est constitué de deux bâtiments accolés en L, accompagnés d'une cour fermée par un muret. La cabane nord est adossée au talus, parallèlement au sens de la pente ; la cabane sud est adossée perpendiculairement au sens de la pente.

La cabane nord, de plan rectangulaire, comporte un étage de soubassement et un étage de comble. L'étage de soubassement est occupé par un logis saisonnier, accessible par une porte piétonne ouverte dans le mur est, et éclairé par un jour percé dans le mur sud. Cette pièce était couverte par un plancher sur solives. Une cheminée est adossée au mur ouest, avec un avaloir dont les parois sont constituées de lauzes sur chant, ancrées dans la maçonnerie, et un conduit aménagé dans l'épaisseur de la coupole. On note également la présence de deux niches aménagées dans les murs est et ouest. Côté nord, une porte basse de forme trapézoïdale, donne accès à une toute petite resserre enterrée sous le talus, avec un couvrement en dalle. L'étage de comble était occupé par un fenil, et il est accessible par une baie fenière ouverte de plain-pied côté nord, et donnant sur l'ancienne aire à battre. Le couvrement est réalisé par une coupole ovale, en encorbellement sur les quatre faces.

La cabane sud, de plan carré, est ruinée. Elle comporte un unique étage de soubassement, qui était occupé par un logis saisonnier. Cette pièce est accessible par une porte piétonne ouverte dans le mur est, et éclairé par deux jours percés dans les murs sud et ouest. Une cheminée était adossée au mur nord, avec un conduit aménagé dans l'épaisseur de la coupole. Cette cheminée est flanquée de deux niches, et une troisième niche est aménagée dans l'angle sud-est. Une lauze saillante, pouvant servir de tablette ou d'étagère, occupé l'angle nord-est. Le couvrement est réalisé par une coupole ovale, en encorbellement sur les quatre faces.

Ces deux cabanes sont construites en maçonnerie de pierre sèche calcaire. Les encadrements des ouvertures possèdent des piédroits en moellons bruts, avec un linteau droit monolithe. Les toits sont en forme de dôme, avec une couverture en lauzes calcaires, qui sont directement installées sur l'extrados des coupoles. L'avant-toit est constitué d'un larmier en lauze.

Une cour fermée se développe à l'est de la cabane nord. Le muret de clôture est en pierre sèche, et une grande niche est aménagée dans le parement intérieur du mur nord. Un petit abri bas est installé dans l'angle nord-est ; couvert par une demi-voûte encorbellée, il abritait probablement une niche pour chien.

Murscalcaire pierre sèche
Toitcalcaire en couverture
Étagesétage de soubassement, étage de comble
Couvrementscoupole
Couverturesextrados de voûte dôme
Escaliers
État de conservationvestiges, menacé
Statut de la propriétépropriété privée
© Parc naturel régional des Baronnies provençales © Parc naturel régional des Baronnies provençales ; © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Laurent Alexeï