Copyright
  • © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
  • © Parc naturel régional du Massif des Bauges

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Hauts de l'Albanais
  • Commune Saint-Offenge-Dessous
  • Cadastre 2013 D2 220

Le 23 août 1840, le conseil municipal décide de faire construire (ou reconstruire ?) le mur du cimetière. L'architecte Besson réalise les devis et plan des travaux le 5 juin 1841. En août 1841 il est précisé que les pierres proviendront de la carrière dite de Rocheray et que l’escalier d’accès situé en amont sera adossé au mur du cimetière (tel qu’aujourd’hui) au lieu d’être droit et perpendiculaire à celui-ci. Pierre Bugey vend à l’entrepreneur une quantité de chaux pour le prix de 100,80 livres, et la reconstruction des murs de clôture du cimetière a nécessité un grand nombre de corvées de manœuvre et de voitures de la part des habitants. Le sieur Mathieu Thiervoz, entrepreneur à Cusy, est adjudicataire du chantier le 27 mars 1842. L’architecte réceptionne les travaux le 23 décembre 1842 pour un montant de 1365,68 livres. Une main courante en fer est fixée le long de l’escalier d’accès au cimetière par l’entrepreneur Jean-Bruno Francoz en 13 janvier 1844. Le 27 mars 1861, une nouvelle délibération surprenante précise que le cimetière n’est pas clos de murs, et que les animaux s’y introduisent parfois pour paître.

Les murs de clôture du cimetière ont été rehaussés vers 1950.

Cimetière établi autour de l'église paroissiale de la commune. De plan polygonal, il est épaulé d'un haut mur de soutènement à l'ouest. Toujours à l'ouest, un escalier à double volée droite convergente avec garde-corps métallique permet d'accéder du cimetière à la place située en contrebas. Deux autres ouvertures (au sud-est et au nord-est) donnent accès au cimetière. Le mur qui le ceint est maçonné avec de grosses pierres équarries de renfort à chacun des angles formés par un changement de direction du dit mur. Une niche à statuette est placée à l'intérieur du mur de soubassement ouest du cimetière. Une croix de cimetière (IA73003740) et un monument aux morts (IA73003742) sont placés à l'intérieur du cimetière, au milieu des tombes.

  • Murs
    • calcaire moellon
  • Couvrements
  • Escaliers
    • escalier de distribution extérieur : escalier symétrique
  • Techniques
    • maçonnerie
    • sculpture
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AD Savoie. Série 11FS 568, Saint-Offenge-Dessous. Cimetière.

    * 18 août 1839. François Buffet, syndic. Mr le syndic observe au conseil que les murs de clôture du cimetière ayant été entièrement dégradés lors de la construction de l’église qui a eu lieu il a quelques années, il est de la plus grande urgence d’aviser aux moyens de faire les fonds nécessaires pour leur reconstruction pour éviter que ce lieu soit journellement foulé par les animaux. Que la commune ayant la chaux nécessaire et pouvant fournir à pied d’œuvre par le moyen de corvées le sable et les pierres pour faire baisser le coût d’un tel projet. 600 livres sont provisionnés pour faire faire ces travaux.

    AD Savoie : 11FS 566
  • AD Savoie. Série 11FS 566, Saint-Offenge-Dessous. Cimetière.

    Intendance générale de la Savoie : années 1840 à 1843. Construction du mur du cimetière. Actes du 23 août 1840 / 7 août 1841 / 1842 / 9 février 1843 / 27 janvier 1844

    AD Savoie : 11FS 566
  • AD Savoie. Série 2O 2643, Saint-Offenge-Dessous 27 mars

    * 1861. Délibération conseil municipal. La commune possède une église neuve placée au milieu du cimetière ; que celui-ci n’étant pas clos de murs, les animaux s’y introduisent parfois pour y paitre. Une aliénation d’une partie des fonds communaux (75 hectares de bois broussaille) pourrait payer la réalisation des murs du cimetière. L’architecte Revel Joseph Samuel de Chambéry se rendra dans la commune pour reconnaître les travaux à réaliser à l’église et au presbytère.

    AD Savoie : 2O 2643

Annexes

  • AD Savoie. Série 11FS 566, Saint-Offenge-Dessous. Cimetière.
Date d'enquête 2014 ; Dernière mise à jour en 2015
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel
© Parc naturel régional du Massif des Bauges