Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble canonial Saint-Genès

Dossier IA63001007 réalisé en 2008

Fiche

Le chapitre de Saint-Genès daterait de l'année 1016 et serait une fondation de Guy II, seigneur de Thiers ; un texte relatant le fait aurait été inscrit autrefois dans le choeur de l'église paroissiale (cette inscription, encore visible en 1877, ne l'était plus en 1910) 1; mais la charte de fondation du chapitre est en partie conservée dans la "Gallia christiana" 2. Guy II aurait fait des donations à la fois à ce nouveau chapitre et à l'abbaye du Moûtier, qui venait alors d'être cédée à l'abbaye bénédictine de Cluny (voir dossiers IA63001008 et IA63001242).

C'est donc probablement à cette époque qu'ont été reçues par le chapitre ses multiples possessions, que les terriers des 15e et 16e siècle répertorient et qu'un atlas a par ailleurs recensé en 1768 (voir illustrations dans ce même dossier). Elles étaient alors constituées par trois "clos" (Clos Barbarot au nord, Clos Chassangue entre les rues de la Paix et Durolle, et Clos Sainct-Genès entre la rue Durolle et l'actuelle rue Mancel-Chabot, jusqu'à l'ancien hôpital) : elles constituaient ainsi une surface plus ou moins rectangulaire, vraisemblablement d'un seul tenant à l'origine. Le tracé des propriétés du chapitre ne semble pas avoir tenu compte des fortifications, ce qui laisse supposer qu'il leur était antérieur : ceci appuierait l'hypothèse de la constitution de cette "mouvance du chapitre" au début du 11e siècle, bien avant le tracé de la grande enceinte de la fin du 14e siècle passant au milieu de ces terres 3.

Actuellement, le seul élément encore en place de cet ensemble canonial est l'église (classée au titre des Monuments historiques depuis 1846 - voir dossier IA63001243). L'ancienne maison capitulaire, dite "Clôtra", qui se trouvait encore au sud-est de l'église au milieu du 20e siècle (bâtiment perpendiculaire au bras sud du transept), et que l'une des gravures de "L'Ancienne Auvergne et le Velay" représente au début du 19e siècle (voir illustrations dans ce dossier), a été détruite (au début des années 1980 ?), à l'exception d'une partie de sa façade comportant un arc en plein cintre. Ces vestiges sont encore protégés au titre des Monuments historiques 4. Ce bâtiment était peut-être le logis du chantre, officier du chapitre 5. L'ancien cloître aurait été situé au sud de l'église, à l'intérieur et près de la première enceinte du 11e siècle : en effet, une sentinelle était établie aux frais du chapitre, la nuit, dans le cloître 6. Le cimetière enfin, abandonné à l'époque révolutionnaire et déplacé au début du 19e siècle, se trouvait au nord de l'église, à l'emplacement de l'actuelle place (voir dossier IA63000482).

Jusqu'à la Révolution, les curés successifs de Saint-Genès ont été nommés par le chapitre. A la Révolution, le chapitre a été supprimé et l'église est devenue l'église de la paroisse Saint-Genès.

1Voir Patrick Perry : "Les débuts de la sculpture romane en Auvergne [...]".21720, tome 2 des provinces de Bourges, col. 243.3Voir l'article sur "La mouvance du chapitre Sainct Genès" dans "Le Pays thiernois" n°4, 1984.4Inscription MH du 15/01/1979. 5 Voir l'article de Pierre Garrigou-Granchamp, "L'architecture domestique du XIIe au XIVe siècle [....]", dans les références documentaires.6D'après l'étude de P.F. et G. Fournier, citée par A. Kristos.
VocablesSaint-Genès
Dénominationsensemble canonial
Aire d'étude et cantonThiers - Thiers
AdresseCommune : Thiers
Adresse : place du
Palais
Cadastre : 2014 AS 457, 458, 459 cadastre numérique en ligne
Précisions

Selon sa charte de fondation, dont des extraits ont été repris dans la "Gallia christiana" de 1720, le chapitre de Saint-Genès aurait été fondé par le seigneur de Thiers, Guy II, en l'an 1016. Il a été supprimé à la Révolution et l'église du chapitre est alors devenue église paroissiale Saint-Genès.

Période(s)Principale : 1er quart 11e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Dates1016, daté par travaux historiques

L'ancien chapitre Saint-Genès de Thiers semble avoir comporté, au moins, outre l'église, toujours en place, un cimetière au nord (transformé en place aujourd'hui), une maison capitulaire, dite "Clôtra", au sud-est (et dont il reste un vestige de façade), et un cloître au sud, disparu, à proximité du mur d'enceinte (1ère enceinte du 11e siècle).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Atlas des possessions du chapitre de Saint-Genès, recueil de 136 planches, encre et lavis sur papier, 1768.

    Commune de Thiers : planches 1 à 45 Archives municipales, Thiers : CC 42
Documents figurés
  • DONIOL, H., DURIF, H., MANDET, F., et al. L'ancienne Auvergne et le Velay. HIstoire, archéologie, moeurs, topographie. Moulins : impr. Desrosiers, 1843-1847.

    Planche 38 Service Régional de l'Inventaire
Bibliographie
  • MANRY, André, dir. Histoire des communes du Puy-de-Dôme. Arrondissement d'Ambert. Arrondissement de Thiers. Le Coteau : Horvath, 1987.

    p. 247-248 Service Régional de l'Inventaire : CDP M052 (3)
  • PERRY, Patrick. Les débuts de la sculpture romane en Auvergne : les exemples de Thiers. Mémoire de DEA : Histoire de l'art : Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand : 1996.

    Bibliothèque Clermont Université : DIPL A656
  • Au pays de la coutellerie. Huit jours à Thiers. Thiers : éditions A. Favyé, 1921, 5e édition.

    p.98 Service Régional de l'Inventaire : 63.069
Périodiques
  • BREHIER, Louis. [L'église Saint-Genès]. Congrès archéologique de France, LXXXVIIe session de 1924 à Clermont-Ferrand, 1925.

    p.324-325 Service Régional de l'Inventaire
  • KRISTOS, André. La première enceinte. Le pays thiernois, octobre 1983, n° 1.

    p. 6 Service Régional de l'Inventaire
  • La mouvance du chapitre Sainct-Genès. Le Pays thiernois, octobre 1984, n° 4.

    p.8-10 Service Régional de l'Inventaire
  • KRISTOS, André. La première enceinte à Thiers. Le pays thiernois, juin 1990, n° 13.

    p.14 Service Régional de l'Inventaire
  • KRISTOS, André. La première enceinte - suite. Le pays thiernois, octobre 1992, n° 17.

    p.12 Service Régional de l'Inventaire
  • GARRIGOU GRANDCHAMP, Pierre. L'architecture domestique du 12e au 14e siècle dans les agglomérations du Puy-de-Dôme. Etat des questions. Monuments en Basse-Auvergne. Grande Limagne. Congrès archéologique de France, 2000, 158e session.

    p.277 Service Régional de l'Inventaire : US. 037 (31)
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel - Ceroni Brigitte
Brigitte Ceroni

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel d'Auvergne-Rhône-Alpes.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.