Logo ={0} - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Laurent

Ensemble des autels de la Vierge et de saint Joseph : autel tombeau, gradin d'autel, tabernacle, retable architecturé (autels latéraux)

Dossier IM73000381 réalisé en 2015

Fiche

Dénominationsautel, tabernacle, retable
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Trévignin
Lieu-dit : Verlioz
Emplacement dans l'édificechapelles nord et sud

D'après le compte tenu par le curé Fasy, recteur de la paroisse de Trévignin, de l'emploi des fonds dérivant de l'hoirie du curé Dupuy entre le 1er avril 1832 et le 1er avril 1836, les autels et retables ont été réalisés entre 1832 et 1836 par les frères Ballada, plâtriers (payés 1066 £ pour trois autels en stuc et quelques travaux à la cure) ; les tabernacles sont dus à Dallony, sculpteur (811,75 £ pour trois tabernacles, une exposition, 10 chandeliers au maître-autel, et 235 £ pour huit chandeliers pour les chapelles et autres petits travaux). Le menuisier Chenal réalise le "marchepied", et Routin les "moulures aux gradins des chapelles" (13 £). Enfin, un menuisier est payé 7,20 £ pour des "planches aux mêmes gradins, sur le tombeau de chaque autel".

La visite pastorale de l'archevêque Antoine Martinet, le 11 juin 1833 (AD Savoie, 48F : 650), indique que la nouvelle église a deux chapelles où des autels, dédiés au Sacré Cœur et au Rosaire, sont commencés. Le décor des portes des tabernacles et le décor rapporté au-dessus des retables est conforme à ce programme, mais les tableaux installés dès 1834 dans les retables ne le sont pas (Vierge à l'Enfant sans rosaire et saint Joseph avec l'Enfant).

Les autels sont restaurés en 1871 : le devis établi par l'architecte Lubini prévoit la réfection de "stuc marbré fait au fer chaud pour les trois autels", d'un chapiteau en plâtre sur une colonne de la chapelle du Sacré-Coeur et de dorures sur les moulures des autels et sur leurs chandeliers. Le décompte des travaux, en 1871, indique qu'un "vase ou urne en plâtre [a été] reconstruit sur la corniche de l'autel de saint Joseph" (il s'agit sans doute de celui de gauche, et indique peut-être le chapiteau qui a été restauré). Ces travaux sont exécutés par Alban Cochet, entrepreneur, peintre et plâtrier domicilié à Aix-les-Bains ; la dorure est effectuée par Joseph Tamborini, doreur à Aix-les Bains.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1832, daté par source
Auteur(s)Auteur : Ballada Louis et frères
Louis et frères Ballada

En 1832 les frères Ballada travaillent à l'église de Trévignin (autels) et en 1846 à celle de Pugny-Chatenod (Louis Ballada et frères, plâtriers à Chambéry ; autels en stuc imitant des marbres veinés).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
plâtrier, stucateur attribution par source
Auteur : Dalloni Antoine
Antoine Dalloni

"Dallony sculpteur" réalise les tabernacles, exposition et chandeliers de l'église de Trévignin en 1832-1836. "Antoine Dalloni, sculpteur et doreur de Chambéry" est adjudicataire en 1837 des travaux du maître-autel de l’église de Pugny-Chatenod, avec fourniture du mobilier pour son ornement (chandeliers, vases, bouquets, globes, cartes d’autel et autres objets).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par source

Autel-tombeau de plan rectangulaire, élévation en tronc de pyramide ; décor de moulure sur la façade. Gradin d'élévation droite. Tabernacle en forme d'édicule. Retable formé d'un dosseret flanqué de pilastres et de colonnettes corinthiennes supportant un entablement et une corniche surmontée de pots à feu. Au-dessus du retable, motif décoratif d'applique.

L'autel, gradin et tabernacle sont en menuiserie ; les colonnes, chapiteaux, moulures, pots à feu et décor d'applique sont en stuc. L'ensemble est peint en faux marbre gris, vert ou rouge, avec des moulures peintes en doré (filets, bordure du gradin, bases des colonnes, porte et moulure du tabernacle). Les chapiteaux sont laissés blancs. les pots à feu sont peints en gris. Le décor d'applique est peint en doré et en gris.

L'autel de la Vierge (ou du rosaire) est au sud, celui de saint Joseph (ou du Sacré-Coeur) est au nord.

Catégoriessculpture
Structuresfonctions combinées colonne, 2 d'applique
Matériauxbois, en plusieurs éléments décor en bas-relief, peint, doré
stuc, peint, doré
Iconographiespot à feu
ordre corinthien
Sacré-Coeur
AM
Précision représentations

Décor sur le devant d'autel : un médaillon central.

Décor sur le tabernacle : Sacré-Coeur (autel de saint Joseph) ou monogramme AM (autel de la Vierge) en bas-relief sur la porte, encadrée de pilastres supportant un entablement à triglyphes et métopes.

Retable à colonnettes et pilastres corinthiens, pots à feu.

Motif d'applique au-dessus : Sacré-Coeur (autel de saint Joseph) ou monogramme M (autel de la Vierge) dans une nuée et un cercle de rayons.

Inscriptions & marques
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. Sous-série 43F : 183. Biens du séminaire de Chambéry (descriptions). Plan de la ferme et du domaine de Trévignin.

    AD Savoie : 43F : 183
  • AD Savoie. Série 48F : 655. Trévignin. Eglise. Construction (1832-1834) 6 pièces papier. Réparations et restauration (1871-1903) 30 pièces papier.

    AD Savoie : 48F : 655
  • AD Savoie. Série 48F : 650. Trévignin. Visites pastorales. Transcription des visites pastorales de 1826, 1833, 1843, 1848, 1854, 1875, 1884, 1887, 1892 et 1900.

    AD Savoie : 48F : 650
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline - Monnet Thierry