Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble des usines de jouets GéGé, actuellement entrepôt pour services techniques de la ville, et salles d'associations

Dossier IA42003621 inclus dans Bourg de Moingt réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

Appellationsusine de jouets GéGé
Destinationscentre de loisirs, remise
Parties constituantes non étudiéesmaison
Dénominationsensemble industriel
Aire d'étude et cantonMontbrison - Montbrison
AdresseCommune : Montbrison
Lieu-dit : Moingt, le Bourg
Adresse : 16 avenue
Thermale
Cadastre : 1986 AE 777 ; 1986 AH 25, 223

Les entreprises GéGé.

GéGé est l'acronyme de Germain Giroud, le fondateur en 1933 des dits établissements qui, à partir de 1935, produisent, dans le vieux bourg de Moingt, leurs premiers modèles de poupées de chiffon. En dépit de la guerre de 1939-45, les ateliers de Moingt ne cessèrent pas leur activité et ajoutèrent à leur ligne de vêtements, la fabrication de poupées "boudoir" de style 1920-1930, aussi connues sous les terme de "poupées de salon". Elles eurent un tel succès que Giroud décida d'ouvrir un "showroom" puis une boutique. Au début des années 1940, Giroud lança une ligne de poupées dont les têtes et les membres étaient moulés (ensuite les corps entiers des poupées furent moulés) et en 1942 Germain Giroud épouse Juliette Nourrisson (famille de fabricants de mèches à Moingt) qui se charge de les habiller. Les découvertes technologiques et chimiques furent très rapidement mises en oeuvre par les entreprises Giroud leur permettant d´offrir des produits plus performants et diversifiés. Ainsi, vers 1946, ces poupées furent embellies par de très ravissantes coiffures en "rayonne" (viscose, produite dès 1920), cette nouvelle « soie artificielle » qui faisait fureur. Ce fut également la grande époque du Rhodoïd, un nouveau plastique inventé par Rhône-Poulenc en 1936 destiné à remplacer le Celluloïd, considéré comme le toute première matière plastique artificielle mais très inflammable. L´élastomère thermoplastique (plastique mou) fut ensuite utilisé pour la fabrication des poupées et de nombreux autres jouets. Au cours des années 1950, ont doit à Gégé de nombreuses innovations dans l'utilisation du plastique dans les jouets, notamment les voitures, dont certaines sont reconnues par les collectionneurs pour leur grande qualité d'exécution. La fabrique réalisa aussi des dînettes pour les fillettes, des canots et autres navires pour les garçons. Gégé se diversifia dans d'autres domaines du jouet, notamment les boites de chimiste en 1957, les jeux de construction en bois et en kits, les trains électriques à partir des années 1958, et en 1964 les circuits pour voitures électriques. A la fin des années 1950 GéGé est la plus grande entreprise française de jouets avec près de 2,8 millions de jouets qui sortent de ses ateliers chaque année. Le succès perdure puisqu´en 1962 le modèle « Caroline » la poupée qui marche, chante et parle se vend à 1,8 million d´exemplaires sur le seul territoire français. La même année GéGé reçoit la « coupe d´or du bon goût Français », et en 1965 gagne l´Oscar du jouet pour leur poupon mécanique qui suce son pouce. Pour contrer l´entreprise Bella, fondée en 1946 à Montélimar, « Dolly » voit le jour en 1968, et « Mily » se charge de concurrencer Barbie, la poupée américaine créée en 1959. Le milieu des années 1970 marque le déclin de l´entreprise par la concurrence asiatique qui s´intensifie, et en 1979 GéGé dépose le bilan. En 1947, Avenue Thermale à Moingt, l´usine Gégé commence à sortir de terre. En 1949, 150 employés de la région y travaillent, essentiellement des femmes. Les ateliers ne cesseront alors de s´agrandir jusqu´en 1954. Les différentes phases de constructions ont été réalisées de façon harmonieuse, sans changement de style. Les bâtiments se décomposent d´un étage de soubassement supportant trois niveaux d´ateliers. Ces espaces, très dégagés comportent soit une enfilade de poteaux en fonte supportant des poutres en bois, ou bien des piliers en béton portant des poutres de même nature. Très lumineux également, de nombreuses et larges baies ponctuent les façades. En plus des ateliers, aires de stockage et de chargement, bureaux et logement de gardien complètent le site. Par la suite, l´activité s´est développée au sein de quatre autres usines : Montbrison, Firminy et Roche-la-Molière dans la Loire, Saint-Clément en Haute-Loire. A Moingt se trouvent les ateliers de mécanique et de fabrication des moules et outillage ; à Montbrison, siège social, il y a un atelier de cartonnage et la section imprimerie (boites, coffrets, catalogues et dépliants) Une cité ouvrière (étudiée), constituée d´un ensemble d´immeubles en béton est construite progressivement dès 1950, non loin de l´usine de Moingt, destinée au logement des personnels encadrant, contremaîtres... D´autres immeubles suivirent et furent terminés en 1970. Sensiblement identiques, chaque locataire, quatre par palier sur deux étages, possédait 60 m² habitable, sa cave et son garage. Dans d´autres ensembles d´immeubles les surfaces variaient de 30 à 86 m². Les bâtiments des contremaîtres, quelque peu différents, avaient plusieurs entrées distinctes. Ils sont été rachetés vers 1960 par HMF (Habitation Moderne et Familiale, Habitat à Loyer Modéré)

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Auteur(s)Personnalité : Giroud Germain Marius commanditaire

Les bâtiments des usines GéGé ont eu trois campagnes de constructions différentes, avec une certaine homogénéité architecturale extérieure pour les deux premières, une toute différente pour la dernière. L´usine de jouets est ainsi divisée en trois parties : l´aile est, d´orientation sud-nord ; l´aile nord, d´orientation est-ouest, et enfin les grands hangars en rez-de-chaussée construits au nord. Les deux ailes comportent quatre niveaux : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et deux étages. Les constructions, de plan rectangulaire, sont en béton, ajourées de nombreuses fenêtres. Les baies, rectangulaires horizontales, comportent quatre vitres superposées et encadrées de deux autres, enchâssés dans des cadres métalliques. Le premier corps de bâtiment construit a, autour de ses baies, un décrochement latéral décoratif, qui ne se retrouve pas dans le second. De même, la structure intérieure du premier corps (piliers et poutres) est en béton, en poutrelles d´acier pour le second. Les escaliers de distribution intérieurs sont droits et en béton. Les bureaux sont situés autour de la cour placée au sud de l´aile est ; les portes d´entrées ont un auvent en béton décoré de deux carrés imbriqués sur la face intérieure. Les toits sont des toitures terrasses en béton pour les deux ailes, des sheds couverts de tôle ondulée pour les hangars. En face des usines, de l'autre côté de la rue, au n° 15 de l'avenue Thermale, se trouve une maison ayant appartenu à la famille Giroud, on trouve, fixé sur la porte d'entrée de la maison, un décor rapporté en fer forgé au centre duquel se trouvent les initiales GG, affrontées (1986 AE 70).

Mursbéton
Toitbéton en couverture
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
shed
Escaliersescalier intérieur : escalier droit
États conservationsétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Descriptif des jouets GéGé du musée Allard

    Descriptif des jouets GéGé du musée Allard

    Poupon appelés 'bébé peau douce', immatriculation photo : IVR82_07420240NUCA_P.jpg

    Poupon. Attribué à GéGé. Tête et buste en acétate de cellulose, cheveux moulés et peints, yeux dormeurs, cils, iris bleu, bouche ouverte rouge. Membres en plastique souple de type peau douce, âme de fibres. Vêtement : robe tissu bleu couvert d'une mousseline blanche, col blanc, pressions dos, bonnet assorti avec dentelle sur la bordure, culotte, chaussettes, chaussures plastique blanc à pression, bijoux : broche métal cuivré, émail bleu, inscription GéGé et médaille angelot de Raphaël, poignet avec chaînette et médaille identique. Mécanisme : dans le dos, boîtier "meugleur". Etat : avant bras très abîmé (plastique fendu, déformé, cloqué), devait pouvoir se mettre debout (jambes articulées). H = 42 cm (30 cm assis). Vers 1957. Musée Allard, collection Bernard Besson, n° inventaire : 2007.01.439 et BB99 - 1584. BESSON Bernard. GéGé ou Les Ateliers Ligériens du Père Noël. P. 107, photo n° 360.

    Poupées appelées 'Petites Filles de France', immatriculation photo : IVR82_07420241NUCA_P.jpg

    Poupée nommée Caroline. Inscription sur la nuque : GéGé BD3. Tête en plastisol, yeux en plastique, iris bleu, yeux dormeurs, cheveux synthétiques blonds, maintenus par une résille. Buste et membres en polyéthylène. Vêtement : robe trapèze avec petites manches et volant en bas, coton bleu marine quadrillé, fleurs rouges et blanches, pression dans le dos, col blanc, chapeau de type bob assorti. Sur la robe : broche champignon en plastique épinglé, marque GéGé en plastique peint argent. Sous la robe : sous robe blanche en coton et dentelle, culotte dentelle (synthétique). Chaussures plastique rouge à pression, chaussette coton bleu avec rayures verte et rouge. Sac simili cuir rouge, boucle dorée. Bijou : bracelet chaînette au poignet avec médaille angelot de Raphaël. Pendu au poignet : étiquette 'Petites Filles de France" / Haute-Couture', au verso : GéGé, ruban et sceau plastique avec l'inscription 'véritable GéGé'. H = 48 cm. Vers 1965. Musée Allard, collection Bernard Besson, n° inventaire : 2006.01.58 et BB99 - 1686. BESSON Bernard. GéGé ou Les Ateliers Ligériens du Père Noël. P. 184, planche 72.

    Poupée marcheuse et parlante Sylvia, immatriculation photo : IVR82_07420242NUCA_P.jpg

    Poupée avec inscription sur la nuque : GéGé BS2. Tête en plastisol (?), yeux dormeurs, bordés de cils, iris marron, cheveux synthétiques blonds maintenus par une résille. Buste et membres en polyéthylène (?). Vêtements : sous-pull maille blanche, pressions arrière, débardeur moumoute blanche, bords tricotés rayés (vert, rouge, blanc), pantalon à maille rouge. Chaussures plastique blanc, à lacets. Bonnet tricot blanc, bord rayé vert, rouge, blanc. Sous-vêtement : culotte et chaussettes. Marque : GéGé plastique peint doré et cousu sur le débardeur. H = 55 cm. 1972. Musée Allard, donation J.-P. Willem en juin 2007, n° inventaire : non donné. BESSON Bernard. GéGé ou Les Ateliers Ligériens du Père Noël. P. 251, planche 111.

    Poupée dite 'bébé marcheur', immatriculation photo : IVR82_07420243NUCA_P.jpg

    poupée avec inscription sur la nuque GéGé IIII. Tête en matière moulée, cheveux peints moulés, yeux en papier peint collé. Corps et jambe en carton embouti. Bras en matière moulée. Mécanisme en bois et métal : Partie supérieure des jambes attachée au mécanisme, tige et ressort sur laquelle sont passées les jambes et axe dans le torse avec lame pivotante. Pas de vêtement, seulement des chaussettes en fausse fourrure. H = 52 cm. Vers 1942. Musée Allard, collection Bernard Besson, n° inventaire : 2006.01.94 et BB94 - 826. BESSON Bernard. GéGé ou Les Ateliers Ligériens du Père Noël. P. 18, planche 3.

    Panoplie Le Petit Mécanicien, immatriculation photo : IVR82_07420244NUCA_P.jpg

    Panoplie 15 outils acier agrafés sur un carton rigide. En en-tête petite scène peinte : un garçon tapant avec un marteau sur une chaise et petite fille se bouchant les oreilles. En bas de panoplie la marque GéGé dans un cartouche avec l'inscription Fabrication française, encadré de 'Modèles Déposés'. H = 63,5 ; La = 31,2. 1954. Musée Allard, collection Bernard Besson, n° inventaire : 2007.01.152 et BB01 - 1998. BESSON Bernard. GéGé ou Les Ateliers Ligériens du Père Noël. P. 35, planche 9

    Voiture téléguidée, R16 rouge, immatriculation photo : IVR82_07420245NUCA_P.jpg

    Moteur électrique marchant avec pile ordinaire de 4 à 6 volts. Conduite à distance par câble très souple. Boîtier contenant la pile et sur laquelle se trouvent deux boutons marche avant et marche arrière, et une barre de guidage. Plastique rouge, plastique transparent, plastique peint argent, caoutchouc (pneus). Plaque immatriculation : 5450 GG 42. Phares éclairés par des petites lampes. H = 7,5 ; Pr = 8,7 ; La = 23,5. 1966 (?). Musée Allard, collection Bernard Besson. BESSON Bernard. GéGé ou Les Ateliers Ligériens du Père Noël. P. 88.

    Voiture téléguidée, DS 19, immatriculation photo : IVR82_07420249NUCA_P.jpg à IVR82_07420253NUCA_P.jpg

    Moteur électrique marchant avec pile ordinaire de 4 à 6 volts. Conduite à distance par câble très souple. Boîtier contenant la pile et sur laquelle se trouvent le volant de direction, levier marcha avant et arrière, klaxon, éclairage des phares et changement de vitesse. Voiture en plastique jaune, noir pour le toit, transparent pour les vitres, peint argent pour les chromes. Boîtier plastique jaune. Inscription sur le châssis : DS19 / GéGé / Bte S.G.D.G. Voiture : H = 8 ; Pr = 10,5 ; La = 26,5. Longueur du fil = 140. Boîtier : H = 12,8 ; La = 10. 1957. Musée Allard, collection Bernard Besson, n° inventaire : 100.00.13. BESSON Bernard. GéGé ou Les Ateliers Ligériens du Père Noël. P. 83, planche 32.

Références documentaires

Documents figurés
  • Les Beaux jouets de France / GéGé / Agenda / 1973. Agenda publicitaire distribué aux employés de l'Usine. H = 21,5 ; la = 16. P. 3 et 4 : Vue des usines GéGé à Moingt. GéGé 5 usines / Poupées - Poupons / "Vivants". / Habillages / Haute Couture / et trousseaux / Jeux scientifiques / Série Sciences futures / Dînette de luxe / Badminton / Trains électriques / Jouets bois / Coffrets ébénistes et / découpeurs - établis / Panoplies - Tires. P. 5 et 6 : GéGé / Siège social et direction générale / 42600 Montbrison / tél : 10 lignes groupées 500 à 509 - Télex 33.160 F / 5 usines / 42000 Montbrison, 2 usines - 42230 Roche-la-Molière - 42700 Firminy - 63660 Saint-Clément-de-Valorgue // A / Votre / Service // 7 dépôts régionaux 15-11 au 31-12 / 62 Courrières / Paris / 69 Strasbourg / 72 Le Mans / Montbrison / 33 Langon / 84 Carpentras / 81 Castres// Salle d'exposition / à Montbrison / avenue d'Allard // Salle d'exposition / à Bruxelles / Résidence Terracina / 1000 - Bruxelles / tél 11.15.23 // Dépôt avec Salle / d'exposition à Paris / 33, rue Auger - Pantin / tél ....

  • [au verso] 11.023 Moingt (Loire) / Route de Montbrison (2 km) / Les Etablissements GEGE (Poupées) / Baure, éditeur, 11, r. P. - Wilson - St-Etienne (Loire) / Reprod. Interdite - véritable photo au bromure. Baure (éditeur) - St-Etienne (carte postale) : N&B. 3e quart 20e siècle (tamponnée en 1968) (Coll. Part. Tissier).

Bibliographie
  • La parole des GéGé. Chroniques d'atelier 1933 - 1979. PAILLER Henri (sous la direction de) ; Montbrison : Musée d'ALLARD; Saint-Etienne : Reboul Imprimerie, 2009.

  • BESSON, Bernard. GéGé ou Les Ateliers Ligériens du Père Noël. Ecomusée des Bruneaux. Firminy : Ecomusée des Bruneaux, 2001. 430 p. : ill en coul ; 29 cm.

© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Conseil général de la Loire © Conseil général de la Loire - Guibaud Caroline - Monnet Thierry