Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA73004641 réalisé en 2014

Fiche

Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Pugny-Chatenod
Lieu-dit : les Cendres
Adresse : R.D.
n° 49
Cadastre : 1880 C3 509, 512, 515 La ferme étudiée a le numéro 509 La remise de la ferme (ancienne maison) a le numéro 512 Le four à pain (commun), disparu, a le numéro 515 ; 1958 C3 415 La ferme étudiée, la remise, et le nouveau hangar ont un numéro unique. ; 2014 C3 1874

La ferme étudiée au lieu-dit les Cendres faisait partie d’un ensemble de maisons qui appartenaient en 1880 à Mailland Pierre, notaire à Aix-les-Bains ; elle date vraisemblablement de la première moitié du 19e siècle. A la ferme était attachée une petite dépendance avec remise attenante, aujourd’hui disparue. La remise/poulailler, aujourd’hui liée à la ferme, est à l’emplacement d’une maison qui appartenait à Mailland dit Rosset Benoît. Un four à pain (1880 C3 515), aujourd’hui disparu appartenait à Mailland Pierre et Benoît.

La ferme étudiée a, en façade principale (à l’ouest), une porte double remaniée ; en 1880, à cet emplacement, un petit appendice en saillie a aujourd’hui disparu, il devait y avoir une ouverture plus petite à cet emplacement. L’extrémité est de la ferme, aujourd’hui fermée par une double-porte sur chacune de ses façades, devait être un espace ouvert et servir de remise. Certaines baies encadrant la grange (façade principale) et l’étable (façade arrière), au linteau segmentaire en brique, ont été murées partiellement ou en totalité. Les ouvertures de l’étable (façade principale) ont été remaniées : les encadrements en brique ont été cimentées.

La remise/poulailler, au fond de la parcelle, comporte une baie en remploi (encadrement avec chanfreins et congés) sur sa façade sud.

Un hangar en bois est construit vraisemblablement au début du 20e siècle.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle

La ferme est de type à juxtaposition. Elle est construite en moellon de calcaire, enduite à la chaux et couverte d’un toit à longs pans et demi-croupe recouvert de dalles en fibrociment ; la façade principale a un avant-toit fermé important lié à un débord par extension de la charpente. Située sur un replat, elle possède de gauche à droite (d’ouest en est) un logis, avec une cave en profondeur et en excroissance sur la façade arrière ; une grange percée de deux doubles-portes et d’une fenêtre au sud, toutes en arc segmentaire et à l’encadrement en brique ; d’une étable dont les baies devaient avoir les mêmes caractéristiques stylistiques que les précédentes ; et enfin d’une remise fermée sur ses deux façades principales. Le logis est constitué d’un rez-de-chaussée avec cuisine, et salle à manger, et d’un étage carré, accessible par un escalier intérieur, qui abrite une ou plusieurs chambres. Les baies du logis sont en pierre de taille de calcaire et de molasse (baies à l’étage sur le mur pignon ouest).

Le hangar, de plan rectangulaire, est construit en bardage bois vertical sur un soubassement maçonné. Le bâtiment comporte deux niveaux : des espaces de stockage au rez-de-chaussée, un espace de remise à foin (?) à l’étage, accessible de plain-pied depuis la route en surplomb. La toiture à longs pans et demi-croupe est couverte de tuiles plates mécaniques.

La remise, de plan circulaire comporte deux niveaux. Le rez-de-chaussée est divisé en deux parties et accessible par deux portes situées sur les murs pignons, l’une en bois au nord, l’autre en calcaire au sud (baie en remploi à coussinet, arêtes chanfreinées et congés). L’espace au sol est divisé en deux et abrite de petites étables. A l’étage, une porte haute en bois ouvre sur un espace de stockage pour le foin ; les murs latéraux et les pignons de ce dernier niveau sont à pan de bois vertical. Le bâtiment est en moellon de calcaire enduit à la chaux, et la toiture à longs pans est couverte de tuiles plates mécaniques.

Murscalcaire moellon enduit
bois pan de bois
Toittuile plate mécanique, ciment amiante en couverture
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrements
Couverturestoit à longs pans demi-croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre
Typologiesferme à juxtaposition
États conservationsrestauré
Statut de la propriétépropriété privée
© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Monnet Thierry - Monnet Thierry - Guibaud Caroline