Logo ={0} - Retour à l'accueil
Château de la Bastie d'Urfé

Frise de l'entablement du lambris de demi-revêtement de la chapelle

Dossier IM42000788 réalisé en 2000

Fiche

Dénominationsfrise
Aire d'étude et cantonBoën - Sail-sous-Couzan
AdresseCommune : Saint-Étienne-le-Molard
Lieu-dit : la Bastie d'Urfé
Commune : Etats-Unis d'Amérique,New-York,Metropolitan Museum of Art

L'inscription fait partie du lambris commandé par Claude d'Urfé (étudié ; tableau d'autel étudié, signé et daté 1548), durant son ambassade auprès du Concile de Trente, au célèbre marqueteur Fra Damiano Zambelli, né à Bergame, moine dominicain au couvent de San Domenico à Bologne, ville où siégeait alors le concile. L'inscription, comme le tableau d'autel, et dans la mouvance des idées du concile de Trente, exalte le sacrement de l'eucharistie. Le lambris a été vendu vers 1874 pour le compte du banquier Verdolin, alors propriétaire, au collectionneur Emile Peyre pour sa reconstitution parisienne de la chapelle. L'inscription a alors été relevée par Félix Thiollier, vers 1886 (ce relevé à l'encre et à la gouache sur papier, grandeur nature, est conservé à la Bastie, dans l'oratoire). Il a ensuite été remonté vers 1910 par Harry Payne Whitney, collectionneur américain à qui Peyre le vendit en 1904, pour la galerie de son hôtel particulier de style Renaissance à New-York. Il a été donné au Metropolitan Museum en 1942, par les enfants d'Harry Whitney, et placé en 1968 dans une salle aménagée afin de présenter le lambris de la chapelle (n° d'inventaire 42.57.4.1-108 pour l'ensemble).

Période(s)Principale : 2e quart 16e siècle
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Italie, Bologne
Auteur(s)Auteur : Zambelli da Bergamo, Fra Damiano marqueteur
Personnalité : Urfé, Claude d' commanditaire, propriétaire

Sur la frise de l'entablement continu situé au-dessus du lambris de la chapelle court une inscription en marqueterie.

Catégoriesmenuiserie ébénisterie
Matériauxbois, marqueterie à incrustations
Iconographiesputto
lettre
Précision représentations

putto; lettre § L'inscription est constituée de lettres majuscules sur lesquelles viennent s'appuyer des putti.

Inscriptions & marquesinscription, en marqueterie, latin
Précision inscriptions

L'inscription est formée de trois citations latines. Transcription : MAIOREM HAC DILECTIONEM NEMO HABET (il n'est pas de plus grand amour ; Jn 15, 13). AMORIS ENIM IMPETU SE NASCENS DEDIT SOCIUM CONVESCENS IN EDULIUM MORIENS IN PRETIUM REGNANS IN PROEMIUM (par l'élan de l'amour, il s'est donné, en naissant comme compagnon, en mangeant avec eux comme nourriture, en mourant comme rachat, en régnant comme récompense ; Thomas d'Aquin, Hymne eucharistique). IGITUR, O CHRISTE, GLORIA TIBI, HANC MENSAM HOC SACRIFICIUM... VIVENTES AC MORTUI... (ainsi donc ô Christ, gloire à toi, cette table, ce sacrifice... vivants et morts... ; texte liturgique).

États conservationsoeuvre déposée
manque
Précision état de conservation

L'inscription a été remontée au Metropolitan Museum en 1968, avec le reste du lambris.

Statut de la propriétépropriété d'un pays étranger
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel - Bardisa Marie - Guibaud Caroline