Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fruitière d'Aigueblanche (détruite)

Dossier IA73003906 réalisé en 2015
Dénominationsfromagerie
Aire d'étude et cantonPays de Savoie - Moûtiers
HydrographiesRuisseau de l'Eau Blanche ; bassin-versant Isère moyenne
AdresseCommune : Aigueblanche
Lieu-dit : Chef-lieu
Adresse : place de l'
Eglise
Cadastre : 2014 AA 252

Le bâtiment est visible sur le premier cadastre français de 1883 mais à cette date, il n'est pas occupé par une fruitière (section unique, feuille 3, parcelle 987). Le 12 mars 1888, les membres de la Société de la fromagerie d'Aigueblanche demandent l'autorisation d'utiliser les cours d'eau de l'Eau Rousse et de l'Eau Blanche pour la mise en jeu d'une baratte à beurre. Les frères Lachenal qui possèdent une ancienne tannerie sur l'eau Rousse s'opposent au projet (IA73003905). Les frères Collomb et François Émile Tournier qui possèdent des artifices sur le ruisseau de l'Eau Blanche à proximité immédiate de la fromagerie s'opposent également au projet (IA73003904). Finalement les membres de la Société de la fromagerie renoncent à utiliser l'Eau Rousse mais maintiennent leur volonté d'utiliser le ruisseau de l'Eau Blanche pour les besoins de sa production. Actuellement la fruitière n'existe plus.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates1888, daté par source

La fruitière était implantée en rive droite de l'Eau Blanche, immédiatement en amont du moulin Collomb (IA73003904). Actuellement elle n'existe plus.

Énergiesénergie hydraulique produite sur place
État de conservationdétruit

L'emplacement de la fruitière se trouve sur la place de l’église.

Le ruisseau de l’Eau Blanche a donné son nom à la commune d'Aigueblanche. Il prend sa source sous le rocher de la Bietaz. Tout au long de la traversée du village, il alimente de nombreux sites hydrauliques avant de se jeter dans l'Isère. Son parcours est particulièrement intéressant car il prend alternativement la forme d'un canal dallé, parfois aérien (aqueduc), parfois souterrain (siphon). Son eau particulièrement calcaire a laissé de nombreuses concrétions à divers endroits du village.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • FR.AD073, 83S1, Service hydraulique. Aigueblanche : Affaires diverses (1868-1935). Usines : scierie Collomb (1861), usine Ramus (1870), papeterie et filature Gonbert (Isère, 1881-1882), tissages Lachenal frères (Eau Rousse, 1888), Société de la fromagerie d'Aigueblanche (1888-1889), atelier Miège (1890), règlement d'eau usine hydraulique (Cie PLM, 1896).

    AD Savoie : 83S1
  • FR.AD073, 3P 7328, Premier cadastre français, Aigueblanche, Section unique, feuille 3, 1883.

    AD Savoie : 3P 7328
  • FR.AD073, 49SPC1, Ponts et chaussées, service hydraulique, Aigueblanche. Tissages Lachenal (Eau Rousse, 1888) ; fromagerie d'Aigueblanche (Eau Rousse, 1888-1889) ; forge Miège (Eau Rousse, 1890) ; usine pour la production de la force électrique (Compagnie Paris-Lyon-Méditerranée, 1896-1897), 1888-1897.

    AD Savoie : 49SPC1
  • FR.AD073, J1706, Inventaire des moulins de Savoie. Association des amis des moulins savoyards. Nicole Gotteland, Louis Crabières, commune Aigueblanche, 1999.

    AD Savoie : J1706
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Assemblée des Pays de Savoie © Assemblée des Pays de Savoie - Bérelle Clara