Logo ={0} - Retour à l'accueil

Groupe scolaire

Dossier IA73004388 réalisé en 2015

Fiche

Historique

Le projet de construction d’une nouvelle école apparaît dans les délibérations du conseil municipal en 1907 : l’école existante (construire en 1864) a besoin de travaux de gros entretien et d’un préau, le bâtiment n’a ni caves ni bûcher et est considéré comme excentré. L’emplacement du nouveau bâtiment fait l’objet dès septembre 1909 de trois promesses de vente : le terrain de Boniface Grillet est d’abord choisi, mais il est refusé à cause de sa proximité avec la fruitière, la distance étant de moins de 100 m. Le terrain de Louis Brunier est alors choisi (AC, délibération du 11 août 1909 ; AD, 24 mai 1908 et 12 juillet 1908, délibérations). Le procès-verbal d’arpentage et d’estimation du terrain (parcelles au nord des n° 383 et 384 section B) indique qu’il se trouve "presque [au] centre de la commune ce qui égalise les distances parcourues par les élèves habitant les divers hameaux". Le plans, devis et cahier des charges du "groupe scolaire avec mairie" sont dressés le 20 janvier 1909 par Eugène Charvin, architecte à Albens (Savoie). L'avant-métré et détail estimatif donne le détail des matériaux employés : les fondations sont en béton, employé également en "maçonnerie de plots" pour les séparations de caves et les cages d'escalier. Les murs sont en maçonnerie enduite de moellon calcaire, avec un "parement vu du soubassement en moellon de choix dressé au marteau et à la grosse pointe, y compris les angles et encadrements des soupiraux et rejointement façon joints rustiques". Une rubrique est consacrée à la "pierre de taille en ciment Vicat moulé et armé", entre autres pour les cordons en façade ou seuils des portes ; un "dallage en ciment Vicat" est prévu en bas des escaliers des logements. Par contre, les perrons et les marches d'escalier de caves sont en pierre de taille de granite. La charpente est en sapin. A l'intérieur, les escaliers sont en chêne (contremarches et faux limon en sapin, maincourante en noyer ; l'escalier du 1er étage au comble est tout en sapin), les cloisons en brique creuse ; on prévoit la pose de "mâchefer ou marrein très sec sur les plafonds du rez-de-chaussée pour éviter la sonorité". La mairie et les salles à manger sont équipées de cheminées en marbre, et les cuisines d'éviers en fonte émaillée sur placard.

Le procès-verbal d’adjudication des travaux est rédigé le 26 février 1910, en faveur de Charles Antoniotti, entrepreneur de travaux publics demeurant à Saint-Ours (36 120 F). Un courrier du maire au préfet le 17 mai 1911 indique que les travaux sont considérés comme quasiment terminés ; cependant, un second courrier du 1er août 1911 révèle que l’entrepreneur a abandonné les travaux au commencement du mois de de mai : "Parmi les travaux prévus, il y en a de non exécutés, d’autres incomplètement achevés et aussi un certain nombre à retoucher pour mauvais exécution. Il est certain que ledit entrepreneur ne reviendra pas d’Italie, son pays d’origine et sa résidence actuelle… " ; afin de pouvoir faire la rentrée scolaire dans la nouvelle école, le maire demande à pouvoir achever les travaux en régie (AD). En juin 1912, la commune demande un complément de subvention, la loi de finance du 27 février 1912 ayant relevé le seuil de calcul des montants éligibles (refusé). Les travaux d’adduction d’eau sont réalisés par traité de gré à gré du 30 août 1913 avec Guillaume Curtet, entrepreneur de plomberie à Albertville, d’après un avant-métré et détail estimatif de Charvin du 23 juillet 1912 ; le procès-verbal de réception de ces travaux est dressé le 30 décembre 1913 (2405 F).

Un courrier du 20 septembre 1914 rapporte que "l’exécution des travaux s’étant prolongée par suite d’abandon de l’entrepreneur et de la mise en régie de ce qui restait à exécuter, et d’autre part la mobilisation [à la guerre] de l’architecte M. Charvin dès le 1er août dernier", les décomptes définitifs n’ont pas encore été établis. Ils le sont le 16 février 1917 (décompte des travaux réalisés par l’entrepreneur Antoniotti : 28 753, 37 F ; décompte des travaux réalisés pour le compte de la commune : 3058,91 F ; coût total : 35 525,83 F).

La mairie occupe depuis les années 1980 un bâtiment édifié au hameau de Bassa, en bordure de la route des Bauges.

Le bâtiment est désaffecté au début des années 2000, suite à la construction d'une troisième école 600 m plus au sud.

Description

La deuxième mairie-école est implantée le long de la route du Chef-lieu, à 150 m de la fruitière. L'édifice comprend un sous-sol, un rez-de-chaussée, un étage carré et un comble. La façade nord compte sept travées, avec une porte axiale, alors que la façade sud est marquée par un avant-corps central de deux travées, correspondant à la saillie en façade des escaliers. Le sous-sol, sous la partie centrale du bâtiment, est composé de deux caves, accessibles par des escaliers intérieurs (une volée droite). Le rez-de-chaussée comprenait, dans le corps central, la salle de mairie (porte axiale, côté nord) et deux escaliers tournants à jour, et dans les ailes latérales deux classes, celle des filles à l'est et celle des garçons à l'est (portes latérales, protégées par des préaux couverts, en partie réaménagés en espaces fermés). A l'étage, distribué par un grand couloir longitudinal, se trouvaient une salle pour la couture ou les enseignements ménagers au-dessus de la mairie et les appartements des instituteurs au-dessus des classes.

Les murs sont en moellon de calcaire enduit, avec des encadrements en béton moulé ; les salles de classe (au rez-de-chaussée et 1er étage) sont éclairées par des fenêtres jumelées). Le toit est à longs pans et croupes, avec un fronton triangulaire sur l'avant-corps et des appentis sur les préaux, en ardoise.

Inscriptions peintes, sur la façade nord (en lettres minuscules, 4e quart 20e siècle) : MAIRIE ; sur la façade su : ECOLE PRIMAIRE. Les inscriptions prévues sur le projet de 1909 étaient toutes sur la façade nord : ECOLE DE FILLES au-dessus des fenêtres de la classe des filles, MAIRIE au-dessus de la porte de la mairie, ECOLE DE GARCONS au-dessus des fenêtres de la classe des garçons.

Genrede garçons, de filles
Dénominationsmairie, école primaire
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Saint-Ours
Lieu-dit : aux Hutins
Cadastre : 2015 B5 304

École primaire avec salle de mairie construite sur les plans et devis d'Eugène Charvin, architecte à Albens, datés du 20 janvier 1909, exécutés par Charles Antoniotti, entrepreneur de travaux publics domicilié à Saint-Ours (procès-verbal d’adjudication du 26 février 1910). Les travaux sont achevés en régie dans le courant de l'année 1914.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1909, daté par source
Auteur(s)Auteur : Charvin Eugène
Charvin Eugène

Architecte à Albens (Savoie). Construit l'école de Saint-Ours (Savoie) en 1909.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Antoniotti Charles
Antoniotti Charles

Entrepreneur de travaux publics domicilié en 1909 à Saint-Ours (Savoie). Construit l'école de Saint-Ours (Savoie) en 1910 mais quitte le chantier en 1911 pour l' "Italie, son pays d’origine et sa résidence actuelle" (AD Savoie, 2O : 2659).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source
Murscalcaire moellon enduit
Toitardoise
Couverturestoit à longs pans croupe
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Savoie. Série 2O : 2659. Saint-Ours Projet de construction d'un groupe scolaire avec mairie (1914-1918).

    AD Savoie : 2O : 2659
  • AC Saint-Ours. Registre des délibérations du conseil municipal de la commune de saint-Ours, 25 mars 1897 - 26 octobre 1908. 1 registre, 200 feuillets.

    AC Saint-Ours
Documents figurés
  • Département de la Savoie Arrondissement de Chambéry Canton d’Albens Commune de St-Ours. Projet de construction d’un groupe scolaire avec mairie. Dessins des ouvrages. [1] Plan d’ensemble. [2] Élévation sur la cour. [3] Élévation sur le chemin. [4] Sous-sol. Rez-de-chaussée [5] 1er étage. Combles [6] Coupe suivant AB [7] Coupe suivant EF. Élévation latérale suivant CD. [8]Tables – bancs Type 1 Type 2 Type 3 Élévation / Eugène Charvin (architecte). 8 dess. : tirages de plan sur papier fort, avec : [1] encre rouge, lavis rose et vert, [4] lavis rose et bleu, [5] lavis rose, [6] et [7] lavis rose et brun, [8] lavis brun. 31x42 cm. Ech : 1:100 sauf [1] et 1:200. 20 janvier 1909 (AD Savoie. 2O : 2659).

    Signature : « Dressé par l’architecte soussigné Albens, le 20 janvier 1909 E. Charvin »

    AD Savoie : 2O : 2659
  • 2796. St-OURS (Savoie) – La Mairie – Les Ecoles COLL. L. GRIMAL. CHAMBÉRY / Louis Grimal (éditeur). 1 impr. photoméc. (carte postale) : N&B. 1er quart 20e siècle (AP Podevin).

    AP Podevin
© Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Auvergne-Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Guibaud Caroline - Guibaud Caroline - Monnet Thierry