Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs, dit chalets-hôtels du Mont-Revard, puis Grand Hôtel PLM du Mont-Revard, actuellement immeuble à logements

Dossier IA73003810 inclus dans Station de villégiature, estivale et de sports d'hiver : Le Revard réalisé en 2014

Fiche

Appellationschalets-hôtels du Mont-Revard, Grand Hôtel PLM du Mont-Revard
Destinationsimmeuble à logements
Dénominationshôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonHauts de l'Albanais
AdresseCommune : Pugny-Chatenod
Lieu-dit : le Revard
Cadastre : 1880 A ; 2014 AC 23-29 ; 82-83 ; 85

Dès 1893, les concessionnaires du chemin de fer à crémaillère complètent la construction de la ligne et celle d’un restaurant par l’édification d’un hôtel comprenant deux bâtiments jumeaux (voir Station du Revard). C’est l’architecte genevois Henri Juvet qui en dresse les plans : les deux constructions, implantées à mi pente entre la gare d’arrivée et le sommet, abritent uniquement des chambres. Le service de restauration est assuré par le « chalet-restaurant », situé sur la même courbe de niveau à une centaine de mètres et relié aux hôtels par un chemin. Le bâtiment nord, appelé « Chalet Marie », accueille ses premiers clients en juin et le second, placé au sud, ouvre dans la foulée. L’ensemble est désigné sous le nom de « chalets-hôtels du Mont-Revard ».

En 1897, l’établissement fait l’objet de travaux d’embellissements. Les élévations sont recouvertes d’un essentage en tavaillons et les deux bâtiments sont reliés par la construction d’un corps central en rez-de-chaussée doté d’un élégant porche d’entrée.

Lors de la campagne de travaux menés en 1924-1925 par la Compagnie du Revard pour rénover la station (voir Station du Revard), l’hôtel fait l’objet d’un important chantier conduit par l’architecte annécien Fleury Raillon et exécuté par l’entreprise Léon Grosse. Les premiers plans sont dressés à l’automne 1923 et le chantier achevé à la fin de l’année 1925. La surélévation de l’ensemble de l’édifice et le remaniement des élévations modifient complètement sa physionomie extérieure et le rapport de ses proportions. Le corps central est reconstruit et doté d’un rez-de-chaussée, de trois étages carrés et d’un étage de comble ; chaque bâtiment placé de part et d’autre est surélevé d’un étage ; la disposition des saillies, pignons et balcons sur les élévations est supprimée ou modifiée. Par l’intermédiaire de ces transformations le corps central, simple bâtiment de liaison, devient le véritable pivot de l’édifice, encadré par deux ailes correspondant aux anciens bâtiments jumeaux. Ces modifications extérieures s’accompagnent d’un remaniement complet de la distribution intérieure. La création d’une grande salle à manger au rez-de-chaussée de l’aile sud, agrandie par l’adjonction d’un corps de bâtiment en rez-de-chaussée contre le pignon sud, entraîne la modification de la forme des baies ainsi que l’implantation de piliers pour soutenir le plancher. Les cuisines, situées dans une petite construction attenante au pignon nord, sont installées dans un corps de bâtiment en rez-de-chaussée construit contre une partie de la façade postérieure. Pour isoler et chauffer le bâtiment, des doubles-portes et des doubles-fenêtres ainsi qu’une chaudière sont installées. La terrasse placée devant l’édifice est reconstruite pour abriter un poste de transformation ainsi qu’une chambre à skis. Ces transformations, ainsi que la construction en 1928 d’un bâtiment pour loger le personnel, appelé La Gaillarde, s’accompagnent de la création dans chacune des ailes d’un étage de comble éclairé par des lucarnes. L’établissement est désormais appelé « Grand Hôtel PLM du Mont-Revard ».

En 1953, l’hôtel est racheté par la société Giore et divisé en une copropriété de 30 studios et un hôtel de 30 chambres rapidement transformé à son tour en copropriété (voir Station du Revard).

Si l’architecture des premiers bâtiments n’est plus lisible aujourd’hui, cet édifice pionnier de la station a conservé l’allure et les dispositions générales que lui ont donné les travaux effectués en 1925.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 4e quart 19e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Secondaire : 2e quart 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates1893, daté par source
1897, daté par travaux historiques
1925, daté par source
1928, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Juvet Henri
Henri Juvet (1854 - 1905

Architecte suisse

Biographie établie par Jean-Pierre Petit, (architecte CAUE 73):

Architecte suisse né et décédé dans le canton de Genève. Élève de L’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris (matricule 2973), plusieurs fois primé et diplômé en 1882, avec Louis Jules André comme maître, mais aussi élève à l'École des arts décoratifs en 1875. Il réalise quelques immeubles locatifs et maisons particulières en France, mais c'est surtout en Suisse, où il fut aussi plusieurs fois primé en concours publics, qu'il opérera, souvent en collaboration avec son neveu Henri Garcin, créant l'un des cabinets les plus connus et occupés de Genève. Ses principales réalisations sont un ensemble d'immeubles sur les Quais de l'Arve à Genève ; des établissements industriels et scolaires ; le conservatoire botanique Ariana à la Console ; et l'asile d'aliénés de Bel-Air près de Genève. Il obtient mention honorable au Salon des artistes français à Paris en 1883. Membre de nombreuses sociétés et institutions, il préside notamment la Section des Beaux-arts de l'Institut national genevois, et est déclaré en France officier d'Académie. Amené au Revard par les grands entrepreneurs et administrateurs de la Société genevoise de chemin de fer à voie étroite, devenus concessionnaires de la ligne à crémaillère du Revard, on lui doit assurément les deux chalets hôtels et le chalet restaurant construits en 1893.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Raillon Fleury Jacques Joseph
Fleury Jacques Joseph Raillon (1862 - 1947

Architecte annécien

Biographie établie par Jean-Pierre Petit (architecte, CAUE 73):

Architecte français né à Bourgoin-Jallieu. Élève récompensé plusieurs fois et diplômé de L’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 1893 (matricule 3761), ayant eu pour maître Paul Blondel. D'abord établi à Grenoble, puis à Annecy où il devient Architecte départemental de la Haute-Savoie, de 1894 à 1938 ; architecte des Monuments historiques, à partir de 1898 ; architecte de l'École nationale d'horlogerie de Cluses ; et architecte des Hospices civils et militaires d'Annecy. Ses principales réalisations sont l'hôpital Dufresne-Sommelier à Bonattrait ; une dizaine de groupes scolaires ; les hôtels de ville de Cluses et de Cruseilles, l'hôtel des postes d'Annecy. Membre de divers Conseils et Commissions départementales, il est déclaré officier d'Académie en 1903, chevalier de la Légion d'honneur, et officier de l'Instruction publique en 1910 ; il obtient également la Grande Médaille d'argent de l'architecture privée de la Société centrale des architectes en 1934. La Compagnie des chemins de fer P.L.M. qui a racheté dans la même année 1923 les grands hôtels du Revard et Le Mont-Blanc de Combloux, construit aussi par un investisseur Suisse, confie à Raillon l'agrandissement et la modernisation de ces deux bâtiments pour en faire deux hôtels palaces sur sa Grande Route des Alpes.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Grosse Léon entrepreneur attribution par source
Personnalité : Société anonyme des chemins de fer de montagne et régionaux
Société anonyme des chemins de fer de montagne et régionaux

Société fondée le 3 septembre 1891 à Annemasse (74) pour construire et exploiter le chemin de fer à crémaillère du Revard. Les membres de son conseil d'administration sont genevois : Basile Tronchet (premier président du CA), M. Didier (conseiller de la ville de Genève), Henri Juvet (architecte), M. Megevet (Négociant à Genève), M. Jules Dupont Buëche (négociant à Genève). Certains d'entre eux sont également administrateurs de la Société genevoise des chemins de fer à voie étroite qui construit plusieurs tramways à Genève et alentours entre 1888 et 1900 (en 1900, cette société est absorbée par la Compagnie genevoise des tramways électriques).

L'objet social de la société ne limite pas son action au Revard qui ne doit constituer qu'une première opération. Jules Dupont Buëche, Basile Tronchet et Claudius Petit apportent au capital de la Société, la concession du chemin de fer à crémaillère qui leur est concédée par la loi du 25 juin 1891. Par vente aux enchères en 1909, la Société devient propriétaire de l'ensemble du domaine foncier du Revard et des constructions qui y ont été édifiées, jusqu'alors restés en copropriété entre différents membres fondateurs. L'entreprise qui n'avait jamais fait de gros profits, se trouve en fortes difficultés financières à cause de la Première Guerre mondiale. En 1920, la société est mise en vente par son principal actionnaire, le baron Denaint. L'acquéreur, l'ingénieur Ernest Lafargue, se révèle être un escroc. La Société est mise en faillite, puis sous administration judiciaire. Elle est liquidée par décision des actionnaires du 22 mars 1923. L'ensemble de ses actifs est alors vendu à la Compagnie du Revard.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, propriétaire attribution par source
Personnalité : Compagnie du Revard
Compagnie du Revard

Société créée par la Compagnie de chemin de fer Paris-Lyon-Méditerrannée (PLM) en 1923. Son siège se situe à proximité de la maison mère, 88 rue Saint Lazare à Paris. Elle achète le domaine du Revard à la Société des chemins de fer de montagne et régionaux le 22 mars 1923 par acte passé chez Me Vallet à Aix-les-Bains. Elle fusionne le 22 mai 1930 avec la Société Hôtelière et Touristique (SHT) de la Cie PLM en lui apportant tous ses actifs.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, propriétaire
Personnalité : Société Hôtelière et Touristique du réseau Paris-Lyon-Méditerranée (SHT-PLM)
Société Hôtelière et Touristique du réseau Paris-Lyon-Méditerranée (SHT-PLM)

Société fondée en 1921 par la Compagnie de chemin de fer Paris-Lyon-Méditerranée (PLM) « afin de venir en aide sous forme de participations, à des entreprises hôtelières exploitant certains centres touristiques dont le développement intéressait tout particulièrement le trafic ferroviaire. La Société ne pouvant subsister qu'avec des ressources venant en contre-partie d'investissements dont il était difficile d'attendre une rémunération, la gérance de l'hôtel Terminus de Marseille lui fut tout d'abord confiée, puis celle de l'hôtel Terminus de Lyon… et enfin celle du Terminus de Briançon et du Chalet du Lautaret. Elle fut, d'autre part, amenée à absorber deux sociétés : la Société des hôtels et automobiles des Alpes françaises, propriétaire de l'hôtel de Combloux, et la Compagnie du Revard ». Son siège social se situe au 86 rue Saint Lazare à Paris. Elle absorbe la Compagnie du Revard par acte du 22 mai 1930 avec tous ses actifs et reçoit la concession du chemin de fer à crémaillère du Revard par décision ministérielle publiée au JO du 7 janvier 1930. Elle devient ainsi l'acteur majeur du renouveau du Revard entre 1930 et 1953.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire attribution par source

Les deux premiers bâtiments jumeaux comprenaient un corps central (rez-de-chaussée, 2 étages carrés soulignés de balcons) encadré de deux ailes (rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble). Ils étaient bâtis en bois : structure poteaux-poutres remplie de planches horizontales. Un module de trois travées se répétait sur le corps central, les ailes et les pignons dotés de fermes débordantes à poinçon pendant.

L’édifice actuel est placé dans une épingle formée par la route qui mène au sommet. Il repose sur une terrasse en terre-plein, qui abrite des caves et des espaces vacants, bordée d’un garde-corps en ciment interrompu par des piliers de faible hauteur. Depuis la route, deux escaliers droits gravissent le mur de soutènement en moellons de pierres percé de plusieurs portes et d’oculi. L’édifice, qui tourne le dos à la pente, est orienté vers l’est et vers le panorama des montagnes offert depuis la terrasse qui le précède.

L’ensemble, bâti sur un soubassement en moellons de pierre, se compose d’un corps central (rez-de-chaussée surélevé, 3 étages carrés et un étage de comble) encadré de deux ailes (rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés et étage de comble). Le corps central, à structure porteuse métallique et couvert d’un toit en pavillon en bac acier, est animé de quatre travées. Les fermes débordantes du pignon qui le couronne sont reprises sur les auvents qui abritent chacune des deux entrées. Les ailes, couverte d'un toit à deux versants et demi-croupe, sont construites en bois. Neuf travées de baies animent les élévations tandis que des corniches à modillons en assurent la division horizontale. La grande salle du rez-de-chaussée de l’aile sud, occupée par une série de piliers, est éclairée par de grandes baies vitrées et accessible par deux portes précédées d’un degré droit. A l'intérieur, un escalier logé dans chaque aile distribue les étages. Un couloir longitudinal central dessert les appartements.

Les bâtiments annexes (en rez-de-chaussée) sont placés contre les pignons nord et sud et à l’arrière.

Mursbois
métal
brique (?)
Toitmétal en couverture
Étagesrez-de-chaussée surélevé, 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit en pavillon
toit à deux pans
Escaliersescalier dans-oeuvre
Techniquesmenuiserie

Édifice étudié dans le cadre de l'exposition "Aix côté Montagne - Le Revard - Les Corbières" en 2016.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Aix-les-Bains. L’Avenir d’Aix-les-Bains.

    18 juin et 10 août 1893 ; 26 septembre 1897. AC Aix-les-Bains
  • AP Association Genevoise du Musée des Tramways (AGMT). Ensemble de plans et de documents sur le chemin de fer à crémaillère du Revard et sur les premiers bâtiments construits, 1892-1893.

    AP Association Genevoise du Musée des Tramways (AGMT)
  • AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135. Cie PLM. Agrandissement et transformation de l'hôtel du Mont-Revard, 1923.

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°58. Dossier n°24.71. Cie PLM. Hôtel du Mont-Revard : surélévation de l'annexe, 1924.

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°58. Dossier n°24.71.
  • AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n°24.39. Construction d'un terrasse devant l'hôtel du Mont-Revard et d'une chambre à skis, 1924.

    AP Entreprise Léon Grosse : Dossier n°24.39
Documents figurés
  • Hôtel du Mont-Revard. Etat actuel. Façade principale. Rez-de-chaussée / [Fleury Raillon], architecte. Annecy, octobre 1923. Sans ech. 1 tirage de plan bleu (AP Entreprise Léon Grosse)

    AP Entreprise Léon Grosse
  • Hôtel du Mont-Revard. Agrandissement et transformation. Sous-sol / Fleury Raillon, architecte. Annecy, décembre 1923. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan ; 50 x 89, 5 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Agrandissement et transformation. Façade principale. 3e étage / Fleury Raillon, architecte. Annecy, décembre 1923. Ech. 1 : 100. 1 plan toilé : plume, encre ; 57 x 78 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Agrandissement et transformation. 1er et 2e étage / Fleury Raillon, architecte. Annecy, décembre 1923. Ech. 1 : 100. 1 plan toilé : plume, encre ; 38 x 79, 5 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Agrandissement et transformation. Rez-de-chaussée / Fleury Raillon, architecte. Annecy, novembre 1923. Ech. 1 : 100. 1 plan toilé : plume, encre ; 58 x 95 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Plan du Revard. Alimentation en eau des hôtels. Situation transitoire et situation définitive / S. n. [Aix-les-Bains], [1923]. Ech. 1 : 1000. 1 tirage de plan ; 53 x 122 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Façade principale [Aile nord] / [Fleury Raillon], [architecte]. Annecy, [1924]. Sans éch. 1 plan sur calque ; 63 x 60 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Façade postérieure du corps central. 8229 / Fleury Raillon, architecte. [Annecy], avril 1924. Sans éch. 1 plan sur calque ; 66, 5 x 69 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. 8206 [Façade principale : aile sud et corps central] / Fleury Raillon, architecte. [Annecy], [1924]. Sans éch. 1 plan sur calque ; 71 x 104 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Aile sud et annexes. Coupe transversale et façades. 8109 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, mai 1924. Ech. 1 : 50. 1 plan sur calque ; 41, 5 x 99 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Corps central. Plans du rez-de-chaussée et du 4e étage. Détails de menuiserie. 8060 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, mars 1924. Ech. 1 : 20. 1 : 50. 1 plan sur calque rehaussé ; 66 x 95 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Corps central. Plan du 3e étage et coupe transversale. 8026 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, mars 1924. Ech. 1 : 50. 1 plan sur calque rehaussé ; 66, 5 x 101 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Plan du 4e étage. Corps central. 8233 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, avril 1924. Ech. 1 : 20. 1 plan sur calque ; 72 x 111 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Plan d’aménagement du 1er étage de l’aile sud et plan d’ossature béton armé des annexes. 8126 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, mars 1924. Ech. 1 : 50. 1 plan sur calque ; cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Plan d’aménagement du 2e étage de l’aile sud. Nouvel étage. Plan de la toiture terrasse en BA des annexes. 8130 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, mars 1924. Ech. 1 : 50. 1 plan sur calque ; 57, 5 x 94, 5 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Aile nord. Plan d’aménagement des 1er et 2e étages. 8167 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, avril 1924. Ech. 1 : 50. 1 plan sur calque rehaussé ; 70 x 98 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Aile nord. Plan d’aménagement du rez-de-chaussée. 8173 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, avril 1924. Ech. 1 : 50. 1 plan sur calque ; 34, 5 x 81, 5 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Aile sud et aile nord. Détail du garde-corps des portes d’entrée. En tout : 3. 8261 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, mai 1924. Ech. 1 : 10. 1 plan sur calque ; 71, 5 x 56 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Aile sud. Détail des menuiseries extérieures de la salle à manger et du salon au RT. 8145 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, mars 1924. Ech. 1 : 20. 1 plan sur calque ; 60 x 105 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Corps central. Détails des menuiseries extérieures. 8075 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, mars 1924. Ech. 1 : 20. 1 plan sur calque ; 69 x 103 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel PLM du Mont-Revard [Enseigne du Grand Hôtel du Revard] / S.n. [Aix-les-Bains], [1924]. Ech. 1 : 5. 1 plan sur calque ; 23 x 30 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Corps central. Menuiseries du rez-de-chaussée. 8179 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, avril 1924. Ech. 1 : 10. 1 plan sur calque ; 63 x 102 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Annexe. Agrandissement. 8263 [Plan partiel du rez-de-chaussée] / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, mai 1924. Ech. 1 : 50. 1 plan sur calque ; 36, 5 x 45 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Aile sud. Détail d'habillage de poteaux bois de la salle à manger. 8169 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, avril 1924. Ech. 1 : 10. 1 plan sur calque ; 73 x 107 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Aile sud et aile nord. Détail demi-grandeur du revêtement de façade au niveau du 2e étage. 8182 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, [1924]. Sans éch. 1 plan sur calque ; 83 x 67 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Aile sud et annexes. Plan du rez-de-chaussée. 8104 / Bureau d’études de l’Entreprise Générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, mai 1924. Ech. 1 : 50. 1 plan sur calque ; 59 x 98 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Boîte n°49. Dossier n°23.135)

    AP Entreprise Léon Grosse : Boîte n°49. Dossier n°23.135
  • Hôtel du Mont-Revard. Construction d'une terrasse avec réservoir et poste de transformateurs. 8256 [non réalisé] / Bureau d'études de l'Entreprise générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, mai 1924. Ech. 1 : 50. 1 plan sur calque ; 70 x 110 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n°24.39)

    AP Entreprise Léon Grosse : Dossier n°24.39
  • Hôtel du Mont-Revard. Construction d'une terrasse avec chambre à skis et poste de transformateurs. Plan et élévation d'ensemble. 8327 / Bureau d'études de l'Entreprise générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, juillet 1924. Ech. 1 : 100. 1 plan sur calque ; 64 x 93 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n°24.39)

    AP Entreprise Léon Grosse : Dossier n°24.39
  • Hôtel du Mont-Revard. Construction d'une terrasse avec chambre à skis et poste de transformateurs. Détails de la balustrade et des menuiseries. 8347 / Bureau d'études de l'Entreprise générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, juillet 1924. Ech. 1 : 10. 1 plan sur calque rehaussé ; 68 x 95 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n°24.39)

    AP Entreprise Léon Grosse : Dossier n°24.39
  • Hôtel du Mont-Revard. Construction d'une terrasse avec poste de transfo et chambre à skis. Détails des ouvertures et escaliers. 8328 / Bureau d'études de l'Entreprise générale Léon Grosse. Aix-les-Bains, juillet 1924. Ech. 1 : 10. 1 plan sur calque ; 67 x 104 cm (AP Entreprise Léon Grosse. Dossier n°24.39)

    AP Entreprise Léon Grosse : Dossier n°24.39
  • [Hôtel du Mont-Revard] / S.n. Revard, septembre 1924. 1 photogr. n. et b. ; 12 x 17 cm (AP Entreprise Léon Grosse)

    AP Entreprise Léon Grosse
  • 327. Panorama de la chaîne du Mont-Blanc pris du Revard [Chalet-restaurant et chalets-hôtels en construction] / Paris : ND photo, [1892]. 1 carte postale : n. et b. ; 18 x 27 cm (AC Aix-les-Bains. 11 Fi 0413)

    AC Aix-les-Bains : 11 Fi 0413
  • Hôtel du Mont Revard. F. Raillon architecte D.P.L.G / S.l. : S.n. [1925]. 1 carte postale publicitaire ; 13 x 18 cm (AP Entreprise Léon Grosse)

    AP Entreprise Léon Grosse
  • 76. Plateau du Mont-Revard. Terrasse de l'hôtel / Paris : ND Photo, [fin du XIXe siècle]. 1 photogr. : n. et b. ; 13 x 18 cm (AC Aix-les-Bains. 12 Fi 36_0296)

    AC Aix-les-Bains : 12 Fi 36_0296
  • [Chalets-hôtels du Revard] / S.l. : S.n, [ca. 1895]. 1 photogr. : n. et b. ; 13 x 18 cm (AC Aix-les-Bains. 12 Fi 36_0297)

    AC Aix-les-Bains : 12 Fi 36_0297
  • Plateau du Mont-Revard. La gare et les chalets-hôtels / Paris : ND Photo, [ca. 1895]. 1 photogr. : n. et b. ; 13 x 18 cm (AC Aix-les-Bains. 12 Fi 36_0322)

    AC Aix-les-Bains : 12 Fi 36_0322
  • Savoie – 120 – Aix-les-Bains, Plateau du Revard, Les chalets et le Mont-Blanc / S.l. : S.n., [ca. 1900]. 1 photogr. : n. et b. ; 13 x 18 cm (AC Aix-les-Bains. 12 Fi 36_0393)

    AC Aix-les-Bains : 12 Fi 36_0393
  • 2560. Plateau du Mont-Revard. Les chalets-hôtels / Paris : ND Photo, [ca. 1900]. 1 carte postale : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
  • [Chalets-hôtels du Revard : vue depuis le sud en hiver] / S.n., [1er quart XXe siècle]. 1 carte photo : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
  • 1306. Mont-Revard. Les chalets-hôtels / LV et Cie, [1er quart XXe siècle]. 1 carte postale : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
  • Le Mont-Revard sur Aix-les-Bains. Le grand hôtel / S.l. : S.n., [entre 1925 et 1929]. 1 carte postale : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
  • Le Mont-Revard sur Aix-les-Bains. La terrasse de l'hôtel / S.l. : S.n., [ca. 1930]. 1 carte postale : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
  • 200 – Aix-les-Bains. L'hôtel du Revard / Paris : ND Photo, [ca. 1930]. 1 carte postale : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
  • [Grand hôtel du Revard : une salle de bains] / S.l. : S.n., [ca. 1930]. 1 carte postale : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
  • [Grand hôtel du Revard : une chambre] / S.l. : S.n., [ca. 1930]. 1 carte postale : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
  • Mont-Revard (1545m) sur Aix-les-Bains (Savoie). Hôtels PLM. Le grand hall / S.l. : S.n., [ca. 1930]. 1 carte postale : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
  • Mont-Revard (1545m) sur Aix-les-Bains (Savoie). Hôtels PLM. Salle à manger / S.l. : S.n., [ca. 1930]. 1 carte postale : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
  • [Grand Hôtel du Revard : vue depuis le sud en hiver] / Paris : Yvon, [ca. 1935]. 1 carte postale : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
  • [Vue aérienne du Grand Hôtel du Revard] / Mâcon : Cim, [ca. 1935]. 1 carte postale : n. et b. ; 9 x 13 cm (AP Eric Surrel)

    AP Eric Surrel
Bibliographie
  • FOUGER, François. « Le chemin de fer à crémaillère et le Grand Hôtel », in Le Revard. Aix-les-Bains : Société d’Art et d’Histoire, 1996. (coll. Arts et Mémoire, n°6).

    pp. 43-56
  • FOUGER, François. Le Chemin de fer à crémaillère. Aix-les-Bains / Le Revard. Aix-les-Bains : 2000. 160 p. multigr. : ill. ; 22 cm.

    NB: L'ouvrage a été complété et édité une seconde fois, en 2013.

  • PETIT, Jean-Pierre. « L’urbanisme du Revard : la conquête du sommet », in Le Revard. Aix-les-Bains : Société d’Art et d’Histoire, 1996. (coll. Arts et Mémoire, n°6).

    pp. 100-114
© Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; © Parc naturel régional du Massif des Bauges © Parc naturel régional du Massif des Bauges - Belle Elsa - Gras Philippe - Lagrange Joël